Inventaire des instruments financiers innovants pour l’adaptation au changement climatique

Combler l’écart entre les financements disponibles pour adaptation au changement climatique et les besoins des pays en développement nécessitent de regarder au-delà des sources de financement traditionnelles – c’est-à-dire les subventions et les prêts (concessionnels) – vers des instruments et mécanismes financiers innovants susceptibles de débloquer l’investissement (privé). Ces instruments sont de plus en plus considérés comme un moyen d’augmenter les investissements nécessaires aux pays pour atteindre leurs objectifs d’adaptation climatique.

Les « instruments financiers innovants pour l'adaptation au changement climatique » comprennent des mécanismes et des approches qui peuvent être utilisés pour acquérir, structurer, gouverner et allouer des ressources financières aux priorités d'adaptation. Ils peuvent permettre l’accès aux ressources financières des institutions financières, des investisseurs privés, des investisseurs institutionnels (tels que les fonds de pension), des investisseurs à impact, des fondations et d’autres philanthropes, et peuvent être combinés avec des sources de financement traditionnelles.

Cet inventaire fournit des informations sur une gamme d'instruments financiers innovants qui ont été utilisés, ou pourraient potentiellement être utilisés, pour financer la mise en œuvre de mesures d'adaptation au changement climatique, y compris les priorités nationales identifiées dans les plans nationaux d'adaptation (PAN). Il comprend

  • instruments matures – des instruments utilisés depuis de nombreuses années à d’autres fins et qui pourraient être adaptés pour financer l’adaptation au changement climatique ;
  • instruments émergents – des instruments plus récents qui peuvent ou non avoir été développés spécifiquement pour financer l'adaptation climatique ; et
  • instruments pilotes – des instruments en cours d’élaboration pour financer l’adaptation au climat et qui pourraient être appliqués dans un avenir proche.

L'inventaire vise à informer les gouvernements, les développeurs de projets et les financiers sur les instruments disponibles et sur la manière dont ils ont été utilisés, ou pourraient être utilisés, pour accroître la résilience au changement climatique. Il

Un résumé fournit un aperçu des instruments inclus, les secteurs dans lesquels ils pourraient être appliqués et où ils ont été utilisés.

Veuillez sélectionner une catégorie d'instruments financiers

Sélectionnez un instrument

(Paramétrique) Obligations catastrophe

  • Une catastrophe lien (obligation CAT) est un instrument de dette à haut rendement initialement conçu pour l'assurance/réassurance entreprises, mais il est de plus en plus utilisé par les organismes gouvernementaux et d’autres entreprises pour se protéger contre les pertes liées aux catastrophes. Une obligation CAT atténue les impacts des paiements importants en cas de catastrophe naturelle en permettant à l'émetteur (comme la compagnie d'assurance) de recevoir un financement de l'obligation uniquement si un événement catastrophique spécifique prédéfini se produit, comme un ouragan causant 500 millions de dollars. en pertes.

    Si l'événement se produit, la compagnie d'assurance conserve le produit de la caution pour couvrir le coût des dommages causés par la catastrophe, et son obligation de payer les intérêts et de rembourser le principal à l'acheteur de la caution est soit différée, soit totalement annulée. Si l’événement ne se produit pas, l’investisseur (acheteur de l’obligation) perçoit les intérêts et le remboursement intégral du principal.

    CHAT obligations ont tendance à couvrir des périodes courtes (3 à 5 ans). Les acheteurs d’obligations CAT sont généralement des hedge funds, des fonds de pension et d’autres investisseurs institutionnels. Ces investisseurs recherchent généralement une diversification dans leurs portefeuilles d'investissement et sont prêts à accepter le risque de défaut en échange de paiements d'intérêts plus élevés.

    Les obligations CAT paramétriques peuvent également être émises par des banques multilatérales de développement et des gouvernements souverains. Par exemple, la Banque mondiale a émis des obligations CAT qui fournissent une assurance contre les catastrophes naturelles et les événements météorologiques dans des pays comme le Mexique, les Philippines et la Jamaïque. Certains pays, comme les Philippines, disposent à la fois d'obligations catastrophe déclenchées par des paramètres établis (tels que les pertes modélisées, la vitesse du vent et les précipitations) et Options de tirage différé pour le financement des risques de catastrophe qui est conçu pour être accessible avant le CAT lien.

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • réduction des risques de catastrophe.

     

    Informations supplémentaires :

    • Il s’agit d’un instrument mature, introduit dans les années 1990, lorsque le secteur américain de l’assurance était confronté à une série de catastrophes coûteuses résultant principalement d’ouragans dévastateurs.
    • Le Mexique a été le premier pays à utiliser le CAT obligationsDans 2006.

     

    Considérations relatives à l'émission d'une obligation CAT :

    • De nombreux pays en développement ont reçu le soutien de banques multilatérales de développement et de donateurs bilatéraux pour structurer et émettre des obligations CAT.
    • Les obligations CAT nécessitent de longues périodes de structuration, une expertise juridique et la définition de termes et conditions stricts.
    • En règle générale, les obligations CAT sont des véhicules d'investissement complexes et entraînent des coûts de transaction relativement plus élevés que les autres instruments financiers.

     

    Adapté des sources suivantes :

    Henri, P. (2021). Explication : Comment les obligations catastrophe aident à gérer le risque de changement climatique. Forum économique mondial. https://www.weforum.org/agenda/2021/11/catastrophe-bond-finance-insurance-climate-change-natural-disaster/

    Rabener, N. (2021 juin 21). Éviter la catastrophe par la catastrophe obligations? Institut CFA. https://blogs.cfainstitute.org/investor/2021/06/21/avoiding-disaster-with-catastrophe-bonds/

    White, SA, Blake, D, Koch AC, Goring, K., Tumuluru, K., Radki, A. et Pal, R. (2022 août 16). Le G7 s’attaque au changement climatique : une catastrophe obligations une réponse? Millliman. https://www.milliman.com/en/insight/meeting-the-g7-commitment-to-disaster-financing-with-catastrophe-bonds

    Banque mondiale. (2021, 19 juillet). Les obligations catastrophe de la Banque mondiale fournissent à la Jamaïque 185 millions de dollars pour se protéger contre les tempêtes [Communiqué de presse]. https://www.worldbank.org/en/news/press-release/2021/07/19/world-bank-catastrophe-bond-provides-jamaica-185-million-in-storm-protection

  • Facilité Climat Extrême (XCF) de la Capacité Africaine de Risque

    En 2014, l’African Risk Capacité (ARC) (facilité d’assurance mutuelle de l’Union africaine) a lancé le concept de l’Extreme Capacity Facility (XCF). Depuis, il a continué à œuvrer pour établir le mécanisme en tant que mécanisme de financement pluriannuel délivrant des CAT. obligations fournir un financement supplémentaire aux membres de l’ARC pour leur permettre de gérer les risques climatiques. Ces obligations seront utilisées pour mélanger des capitaux privés pour adaptation au changement climatique/ projets de résilience dans les fonds XCF dans les pays africains éligibles. Les programmes ARC offrent une protection contre les sécheresses, les risques de vent, les ondes de tempête et les dégâts causés par les vagues, ainsi que les risques d'inondation.

    Adapté des sources suivantes :

    Capacité africaine de gestion des risques. (2018). Installation pour climats extrêmes. https://www.arc.int/extreme-climate-facility

    Evans, S. (2019 octobre 23). L’ARC progresse dans le chat climatique lien l'installation XCF, obtient le soutien de l'ONU. Artémis. https://www.artemis.bm/news/arc-progresses-climate-cat-bond-facility-xcf-signs-up-un-support/

  • Obligations catastrophe de la Banque mondiale en Jamaïque

    En 2021, la Banque mondiale a publié un CAT lien qui a fourni au gouvernement de la Jamaïque une protection financière allant jusqu'à 185 millions de dollars contre les pertes dues aux tempêtes nommées pendant trois saisons de cyclones tropicaux dans l'Atlantique se terminant en décembre 2023. Les paiements à la Jamaïque auraient été déclenchés lorsqu'une tempête nommée répondait aux critères paramétriques de localisation et gravité indiquée dans les conditions de la caution. La transaction comprenait une fonctionnalité de reporting innovante permettant un calcul rapide des paiements quelques semaines après une tempête nommée éligible.

    Adapté de la source suivante :

    Banque mondiale. (2021). Les obligations catastrophe de la Banque mondiale offrent à la Jamaïque une protection financière contre les cyclones tropicaux [Étude de cas]. https://thedocs.worldbank.org/en/doc/43a111757d3b1ff1cabde80ee7eb0535-0340012021/original/Case-Study-Jamaica-Cat-Bond.pdf

  • Réassurance résidentielle

    USAA Insurance, qui fournit des services financiers aux vétérans de l'armée américaine, a publié son 38e rapport d'assurance catastrophe lien en 2021. Le projet résidentiel à vocation spéciale de 300 millions de dollars Réassurance une obligation catastrophe fournirait à l'USAA 4 ans de réassurance une protection contre les pertes dues à une série de périls, dont beaucoup concernent des aléas liés au climat tels que les cyclones tropicaux, les orages violents, les tempêtes hivernales et les incendies de forêt. L’argent collecté grâce à l’obligation est mis de côté pour couvrir les pertes potentielles. Si des déclencheurs sont atteints, tels que des pertes assurées dues à un ouragan atteignant un niveau spécifique, USAA Insurance peut utiliser l'argent pour compenser ce qui doit être versé aux assurés.

    Adapté de la source suivante :

    Artémis. (2022). Réassurance résidentielle 2021 limitée (Série 2021-2). https://www.artemis.bm/deal-directory/residential-reinsurance-2021-limited-series-2021-2/

Mécanisme des avantages de l’adaptation

  • La Banque africaine de développement pilote le Mécanisme des avantages de l'adaptation, un programme dans lequel des organisations internationales réputées seront en mesure de certifier les avantages d'activités d'adaptation spécifiques (avantages certifiés de l'adaptation) aux développeurs de projets et/ou aux gouvernements. Ces développeurs de projets et/ou gouvernements transféreront ces certificats aux donateurs ou aux financiers du changement climatique sur la base de données préexistantes. accords d'enlèvement. Les accords d'achat préexistants sont avantageux, car ils permettent au promoteur du projet d'utiliser l'accord comme garantie supplémentaire, ou garantie, lors de la recherche de prêts initiaux ou de prises de participation. Cette possibilité d'utiliser des certificats comme garantie peut permettre aux projets d'attirer les investisseurs initiaux nécessaires alors qu'ils n'auraient pas trouvé autrement l'opportunité d'investissement attrayante.

    Le mécanisme des avantages de l’adaptation est conçu comme un mécanisme non marchand au sens de l’article 6.8 de l’Accord de Paris qui vise à stimuler les investissements du secteur privé et la viabilité commerciale des projets d’adaptation dans les pays en développement.

     

    Applications sectorielles potentielles pertinentes pour l’adaptation :

    • production végétale et alimentaire – y compris l’agroforesterie ; la production animale; pêcheries (marines, d'eau douce et aquaculture); irrigation;
    • services et gestion écologiques – gestion forestière (y compris boisement et reboisement); marécages; protection, conservation et amélioration des écosystèmes et de la biodiversité ;
    • approvisionnement en eau (infrastructure) – stockage de l'eau ; récupération de l'eau; Gestion de l'eau;
    • réduction des risques de catastrophe – systèmes d’alerte précoce et d’observation ; et
    • infrastructures énergétiques.

     

    Informations supplémentaires :

    • Cet outil est au stade pilote et a été lancé en 2019. Deux projets pilotes étaient en cours de développement en 2023 : un cacao résilient au climat en Côte d'Ivoire et des barrages à déploiement rapide pour lutter contre les inondations à Lagos, au Nigeria.

     

    Considérations relatives à l’utilisation du mécanisme des avantages de l’adaptation : 

    • Le mécanisme des avantages de l’adaptation a besoin de méthodologies convenues pour saisir l’impact des activités d’adaptation.
    • Le mécanisme nécessite des moyens adéquats de suivi et de vérification de la livraison.
    • Le mécanisme doit avoir des acheteurs/investisseurs prêts à acheter des avantages d’adaptation certifiés.
    • Un intérêt a été exprimé pour des projets allant de 1 à 50 millions de dollars.

     

    Adapté de les sources suivantes :

    Banque africaine de développement. (sd). Mécanisme des avantages de l’adaptation : Donner une valeur à la résilience : Note d’information sur la phase pilote. https://www.afdb.org/fileadmin/uploads/afdb/Documents/Publications/ABM_-_Giving_resilience_a_value_-_Pilot_phase_information_note.pdf

    Banque africaine de développement. (2023 mai 31). La Banque africaine de développement stimule l’innovation pour intensifier l’adaptation au climat. https://www.afdb.org/en/news-and-events/african-development-bank-driving-innovation-scale-climate-adaptation-61646

    Banque africaine de développement et Fonds d’investissement climatique. (2021). Étude de marché sur la volonté d'utiliser et la demande de bénéfices d'adaptation pour soutenir l'adaptation au changement climatique en Afrique : rapport final. https://www.afdb.org/en/documents/market-study-willingness-use-and-demand-adaptation-benefits-support-adaptation-climate-change-africa

  • Aucun exemple pour l'instant, car ce programme est encore en phase pilote.

Crédits Biodiversité

  • Les crédits pour la biodiversité sont un instrument économique qui peut financer des actions qui aboutissent à des résultats positifs et mesurables en matière de biodiversité. Les crédits sont « des unités vérifiables, quantifiables et négociables de biodiversité restaurée ou préservée sur une période déterminée » qui « offrent un mécanisme potentiellement robuste et évolutif pour augmenter les investissements positifs pour la nature » (Forum économique mondial, 2023, p. 4). Les marchés volontaires de crédits de biodiversité représentent une opportunité importante pour le financement du secteur privé de contribuer à la protection et au rétablissement de la nature en soutenant des résultats mesurables et vérifiables en matière de biodiversité.

    Les crédits fonctionnent comme des unités négociables qui peuvent être échangées sur un espace de marché pour encourager les investissements dans la biodiversité. L'approche commence par la mesure des résultats anticipés, qui peuvent inclure la protection, la régénération, l'intendance et l'adaptation aux impacts du changement climatique. Une méthodologie convenue est utilisée pour traduire les bénéfices en crédits, et les investisseurs transfèrent le capital aux bénéficiaires contre un rendement attendu. La dernière étape comprend une vérification par un tiers et une valeur convenue spécifique du crédit de biodiversité délivré au maître d'œuvre/aux bénéficiaires, qui peuvent inclure des groupes autochtones, des communautés locales, des propriétaires fonciers et des gouvernements. Les crédits peuvent ensuite être achetés par le secteur privé, les gouvernements, les partenaires de développement et les organismes philanthropiques.

    Bien qu’aucun projet émergent en 2023 n’ait explicitement prévu l’adaptation comme résultat escompté, « il est probable que des crédits correspondant à ce résultat escompté émergeront à l’avenir » (Pollination, 2023, p. 14). La biodiversité est à la base adaptation au changement climatique en régulant le climat et en protégeant les systèmes naturels des impacts du changement climatique, ce qui peut améliorer la résilience de ces systèmes et des communautés humaines. Par conséquent, les actions visant à améliorer et à conserver la biodiversité, si elles sont conçues de manière à permettre aux écosystèmes eux-mêmes de s’adapter, peuvent également aider les populations à s’adapter au changement climatique. Adaptation écosystémique fournit un cadre pour aider les développeurs de programmes de crédit pour la biodiversité à envisager des approches qui réduisent la vulnérabilité des communautés au changement climatique.

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • services et gestion écologiques – gestion forestière (y compris boisement et reboisement); marécages; protection, conservation et amélioration des écosystèmes et de la biodiversité ; gestion des incendies.

     

    Informations supplémentaires :

    • Il s’agit d’un instrument émergent à un stade très précoce de développement. La première transaction de crédit pour la biodiversité a eu lieu en 2023 lorsqu'une banque suédoise a acheté des crédits à une coopérative forestière.
    • Au moins 30 programmes, concentrés en Australie et en Europe, étaient en cours en 2023 pour concevoir des crédits de biodiversité et tester le marché en pleine émergence de ces crédits, y compris le développement de conseils et de méthodologies pour les développeurs et les acheteurs de projets.

     

    Considérations relatives à l’utilisation des crédits biodiversité :

    • Une gouvernance solide est essentielle à la conception des crédits et à l’architecture du marché, ce qui nécessite des informations transparentes et standardisées. Le succès de l'instrument dépend de l'intégrité des crédits et des marchés.
    • Les crédits pour la biodiversité nécessitent des mesures standard pour les échanges, y compris des méthodologies robustes pour définir des valeurs cohérentes de résilience et mesurer le succès. Les promoteurs doivent montrer que l’investissement dans les crédits de biodiversité conduit aux résultats souhaités et que les investisseurs peuvent avoir confiance dans ces crédits.
    • Un large éventail de participants devront être impliqués pour accroître les crédits de biodiversité, notamment des acteurs du secteur privé, des gouvernements, des investisseurs, des partenaires de développement et des groupes de la société civile.

     

    Adapté des sources suivantes :

    Groupe d'experts sur la biodiversité et l'adaptation au changement climatique dans le cadre du programme de travail de Nairobi sur les impacts, la vulnérabilité et l'adaptation au changement climatique et du groupe d'experts des pays les moins avancés. (2023). Promouvoir les synergies entre l'adaptation au changement climatique et la biodiversité à travers le plan national d'adaptation et les processus de stratégie et de plan d'action nationaux pour la biodiversité [Note technique]. https://unfccc.int/sites/default/files/resource/UNFCCC-NWP_synergies_NAP-NBSAP_technical-brief.pdf

    Pollinisation. (2023). Marchés volontaires de crédit pour la biodiversité : un examen des systèmes de crédit pour la biodiversité. https://pollinationgroup.com/wp-content/uploads/2023/10/Global-Review-of-Biodiversity-Credit-Schemes-Pollination-October-2023.pdf

    Sarmiento, M. et Morgan, S. (2023 février 20). Crédits biodiversité : une opportunité pour créer un nouveau cadre de financement (commentaire). Mongabay. https://news.mongabay.com/2023/02/biodiversity-credits-an-opportunity-to-create-a-new-crediting-framework-commentary/#ref5

    Terton, A. et Greenwalt, J. (2020). Renforcer la résilience avec la nature : Adaptation écosystémique dans les processus du plan national d’adaptation : une analyse. Réseau mondial NAP. https://napglobalnetwork.org/wp-content/uploads/2020/11/napgn-en-2020-ecosystem-based-adaptation-in-naps.pdf

    Forum économique mondial. (2023). Crédits pour la biodiversité : débloquer les marchés financiers pour obtenir des résultats positifs pour la nature [Document d'information]. https://www3.weforum.org/docs/WEF_Biodiversity_Credit_Market_2022.pdf

  • Natureplus, Australie

    Green Collar, développeur de marchés environnementaux et investisseur en Australie, a développé Natureplus, un programme de crédit pour la biodiversité. En 2023, lors de la phase pilote du programme, 20 projets ont été enregistrés et un projet délivrait des crédits. La norme Natureplus définit un moyen de prendre en compte et de monétiser les changements dans les conditions environnementales, ce qui apporte de la valeur pour la restauration et la conservation de la nature. Des crédits, dont un crédit égal à 1 hectare de restauration active ou de conservation d'habitats ou d'espèces, sont accordés à des projets faisant l'objet d'audits et de vérifications par des tiers.

    Adapté de la source suivante :

    Natureplus. (sd). Natureplus : un programme contribuant à stimuler les investissements en faveur de résultats mondiaux en matière de conservation. https://naturepluscredits.com

  • Programme de biocrédit ValueNature, Afrique du Sud

    ValueNature, une start-up sud-africaine, facilitait des projets de crédit pour la biodiversité en 2023 à travers des initiatives en Afrique du Sud, en Ouganda et en Zambie. Les crédits de biodiversité augmentent le capital pour la conservation et la protection des paysages terrestres et marins. Un crédit volontaire de biodiversité représente une unité mesurée de gain de biodiversité, qui est déterminée en évaluant le montant minimum requis pour assurer de manière adéquate la persistance de la biodiversité dans une zone convenue avec une gestion décente pendant une période de 10 ans. Quatre-vingts pour cent du prix de vente convenu seront reversés aux gardiens de la biodiversité (tels que les communautés locales, les groupes autochtones, les gouvernements locaux et les propriétaires fonciers), les 20 % restants étant alloués aux évaluations de la biodiversité, aux rapports, à la vérification et à l'échange de crédits. Le projet pilote de ValueNature en Ouganda a reçu une subvention du gouvernement du Royaume-Uni et un investissement privé d'une entreprise suédoise.

    Adapté des sources suivantes :

    Gordon, O. (2023 octobre 17). Les crédits de biodiversité peuvent-ils endiguer la cascade d’extinction ? Moniteur d'énergie. https://www.energymonitor.ai/sustainable-finance/can-biodiversity-credits-stem-the-extinction-cascade/?cf-view

    ValeurNature. (2024). Retour sur investissement transparent et quantifiable grâce à des améliorations environnementales et sociales tangibles. https://valuenature.earth/#project-facilitation

Obligations bleues

  • Blue obligations sont un type de obligation verte qui se concentre sur l’amélioration des ressources marines. Bleu obligations peuvent être utilisés pour financer des projets présentant des avantages en matière d'adaptation, tels que la restauration des forêts de mangroves (qui présentent également des avantages en matière d'atténuation), l'expansion des aires marines protégées, l'amélioration de la gestion de l'eau et la réduction des risques d'inondation. A ce jour, l'objectif le plus courant de ces obligations est de financer des projets marins et océaniques en dirigeant lien les bénéfices servent à soutenir la santé des océans et économies bleues.

    Les lignes directrices pour les obligations bleues, publiées en 2023 par la Société financière internationale et la Banque asiatique de développement, fournissent des informations sur les éléments du lancement d'une obligation bleue et identifient les catégories de projets bleus et les principaux indicateurs d'impact. Les catégories de projets bleus qui peuvent se rencontrer adaptation au changement climatique les objectifs comprennent

    • adaptation et résilience au climat côtier – « projets qui soutiennent la résilience et l’adaptation écologiques et communautaires au changement climatique, y compris des solutions fondées sur la nature » (contribution principale à l’objectif d’adaptation) ;
    • pollution marine (contribution secondaire à l’objectif d’adaptation) ;
    • gestion, conservation et restauration des écosystèmes marins (contribution tertiaire à l’objectif d’adaptation) ;
    • chaînes de valeur marines durables (contribution tertiaire à l’objectif d’adaptation) ; et
    • ports durables (contribution tertiaire à l’objectif d’adaptation). (Banque asiatique de développement et Société financière internationale, 2023)

    Certain échanges dettes contre nature ont combiné l'allégement de la dette avec un bleu lien structure.

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • production végétale et alimentaire – pêche (marine, eau douce et aquaculture) ;
    • protection et gestion côtières et fluviales – défenses côtières ou barrières de protection contre les inondations ; mesures de protection contre les crues des rivières;
    • services écologiques et gestion – zones humides ; protection, conservation et amélioration des écosystèmes et de la biodiversité ; et
    • approvisionnement en eau (infrastructure) – stockage de l'eau ; récupération de l'eau; Gestion de l'eau.

     

    Informations supplémentaires :

    • Il s’agit d’un instrument émergent, avec la première obligation souveraine bleue émise en 2018.
    • Les transactions sur les obligations bleues ont atteint un total de 5 milliards USD entre 2018 et 2022.

     

    Considérations relatives à l'émission du bleu obligations:

    • Un solide pipeline de projets bleus est nécessaire pour financer le produit de l’obligation bleue.
    • Les obligations ne conviennent pas à tous les emprunteurs/émetteurs, en particulier dans les pays qui ne sont peut-être pas en mesure de s’endetter davantage.
    • Des garanties pourraient être nécessaires pour accroître la confiance des investisseurs dans les obligations bleues émises dans les pays en développement.

     

    Adapté des sources suivantes :

    Banque asiatique de développement. (2021). Cadre des obligations vertes et bleues. https://www.adb.org/sites/default/files/publication/731026/adb-green-blue-bond-framework.pdf

    Banque asiatique de développement et Société financière internationale. (2023). Des obligations pour financer le durable économie bleue: Un guide du praticien. Association internationale du marché des capitaux, Initiative financière du Programme des Nations Unies pour l'environnement et Pacte mondial des Nations Unies. https://www.adb.org/publications/bonds-finance-sustainable-blue-economy-practitioners-guide

  • Indonésie

    L'Indonésie a émis un bleu souverain lien en mai 2023, levant 150 millions de dollars sur le marché japonais des capitaux empruntés. L'émission obligataire est conforme aux principes de l'International Capital Market Association et a été émise avec des échéances de 7 et 10 ans, avec des taux de 1.2 % et 1.43 %. coupon taux, respectivement. Le produit de l'émission d'obligations sera utilisé pour des projets de conservation, dont beaucoup offrent également des avantages en matière d'adaptation, tels que la protection des côtes et la réhabilitation des mangroves.

    Adapté de la source suivante :

    Programme de développement des Nations Unies. (2023, 25 juin). L'Indonésie lance la première obligation souveraine bleue au monde offerte au public avec le soutien du PNUD. https://www.undp.org/indonesia/blog/indonesia-launches-worlds-first-publicly-offered-sovereign-blue-bond-undps-support

  • Lien nordique-baltique

    La Banque nordique d'investissement avait émis 355 millions d'euros en bleu obligations à partir de 2021. Le produit des obligations bleues devait être utilisé par la Banque nordique d'investissement pour accorder des prêts à des projets de traitement des eaux usées et de prévention de la pollution de l'eau, ainsi qu'à des projets liés à l'eau. adaptation au changement climatique des projets tels que les systèmes de gestion des eaux pluviales et la protection contre les inondations, la protection des ressources en eau, ainsi que la protection et la restauration des écosystèmes aquatiques et marins. La première émission en 2019 était de 5 milliards SEK sur 2 ans. lien avec un 0.375% coupon. Il était sursouscrit deux fois. Une deuxième obligation bleue de 1.5 milliard SEK a été émise en 2020.

    Adapté de la source suivante :

    Banque nordique d'investissement. (2023). Obligations environnementales NIB. https://www.nib.int/investors/environmental-bonds

  • Obligation bleue des Seychelles

    La République des Seychelles a lancé le premier bleu souverain au monde lien en 2018. L'objectif de l'obligation était de lever des capitaux pour financer des ressources marines durables. L'émission a levé 15 millions de dollars auprès d'investisseurs internationaux via une obligation à 10 ans avec un taux de 6.5% coupon. Le produit de l'émission obligataire était destiné à soutenir l'expansion des zones marines protégées, à améliorer la gouvernance des pêcheries prioritaires et à développer le système national de protection des eaux. économie bleue. La Banque mondiale a contribué à la conception de l'obligation et a fourni une garantie partielle de 5 millions de dollars. Le Fonds pour l'environnement mondial a accordé un prêt concessionnel de 5 millions de dollars pour couvrir partiellement les paiements d'intérêts de l'obligation, réduisant ainsi le taux d'intérêt effectif à 2.8 %. Le produit des obligations a été déployé via le Blue Grants Fund et le Blue Investment Fund, qui sont gérés respectivement par le Conservation and Climate Adaptation Trust des Seychelles et la Banque de développement des Seychelles.

    Adapté des sources suivantes :

    Labonte, D. (2021, 6 et 7 juillet). Blue Bond : L’expérience des Seychelles. Dialogue politique virtuel de CABRI sur la levée et la gestion de la dette publique pour la reprise post-COVID. Dialogue politique sur l’Initiative collaborative de réforme budgétaire en Afrique (CARI). https://www.cabri-sbo.org/uploads/files/Documents/Session-3-Presentation-of-Dick-Labonte-Seychelles.pdf

    La République. (2020). Étude de cas: Financement innovant – Échange de dette contre des mesures de conservation, Fonds pour la conservation et l'adaptation au climat des Seychelles et Plan des obligations bleues, Seychelles (en cours). https://thecommonwealth.org/case-study/case-study-innovative-financing-debt-conservation-swap-seychelles-conservation-and

Obligations de résilience climatique

  • Résilience climatique obligations obligations vertes où l'émetteur s'engage à consacrer une partie (ou la totalité) des fonds levés par le lien émission à des investissements qui soutiennent adaptation au changement climatique et les actifs, projets et activités liés à la résilience (Climate Bonds Initiative, 2021). La plus grande résilience climatique obligations cautionnement d'utilisation du produit émis par des gouvernements ou des banques multinationales. Le Norme sur les obligations climatiques émis par la Climate Bonds Initiative définit des lignes directrices volontaires pour la structuration et la gestion de ces obligations.

    La Climate Bonds Initiative a lancé le Principes de résilience climatique en 2019 pour fournir des orientations sur la manière d’intégrer les critères d’adaptation et de résilience au climat dans le Climate Bonds Standard. Les principes se concentrent sur les investissements qui traitent des risques climatiques physiques, soit en augmentant la résilience climatique des infrastructures matérielles, soit en faisant progresser les processus immatériels (par exemple, améliorations opérationnelles, développement technologique). Les principes exigent que l'émetteur/l'emprunteur démontre qu'il « comprend les risques climatiques auxquels est confronté l'actif, l'activité ou le système en question ; ont fait face à ces risques » à travers la conception et la mise en œuvre du projet ; et surveillent et effectuent régulièrement des ajustements pour maintenir la résilience de l'actif et/ou du système au fil du temps (Climate Bonds Initiative, Climate Resilience Consulting et World Resources Institute, 2019, p. 5).

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • production végétale et alimentaire – y compris l’agroforesterie ; la production animale; pêcheries (marines, d'eau douce et aquaculture); irrigation;
    • services et gestion écologiques – gestion forestière (y compris boisement et reboisement); marécages; protection, conservation et amélioration des écosystèmes et de la biodiversité ;
    • approvisionnement en eau (infrastructures) – gestion de l'eau ;
    • réduction des risques de catastrophe – systèmes d’alerte précoce et d’observation ;
    • infrastructures énergétiques – production d’énergie (y compris les énergies renouvelables) ;
    • Infrastructure de transport;
    • autres environnements bâtis et infrastructures – développement urbain ; tourisme (infrastructures);
    • infrastructures sociales – éducation ; établissements de santé; et
    • l'industrie et la fabrication.

     

    Informations supplémentaires :

    • Il s’agit d’un instrument émergent, avec le premier outil de résilience climatique lien émis par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement en 2020.
    • La Climate Bond Initiative (2021) a rapporté que 1,265 XNUMX obligations vertes obligations, soit 16.4 % des transactions d’obligations vertes émises en septembre 2020, incluaient des éléments de résilience climatique, principalement dans les secteurs de l’eau et des secteurs liés à l’eau. Seulement 6 % de ces émissions provenaient de pays en développement.

     

    Considérations relatives à l’émission d’obligations de résilience climatique :

    • Le produit de l'obligation nécessite un solide portefeuille de projets d'adaptation et de résilience, et il peut être difficile d'identifier les projets éligibles.
    • L’engagement du gouvernement est nécessaire pour donner la priorité aux mesures d’adaptation. Un plan national d’adaptation solide peut aider à établir une réserve d’investissements.
    • Les obligations ne conviennent pas à tous les emprunteurs/émetteurs, en particulier dans les pays qui ne sont peut-être pas en mesure de s’endetter davantage.
    • Des garanties pourraient être nécessaires pour accroître la confiance des investisseurs dans les obligations émises dans les pays en développement.
    • La plupart des émissions d’obligations dans les pays en développement ayant des liens avec la résilience climatique ont été entreprises avec l’assistance technique des partenaires de développement.
    • Même si des progrès significatifs ont été réalisés dans l’identification, l’évaluation et la communication des investissements liés à la résilience climatique, des travaux continus sont nécessaires pour promouvoir ces pratiques, nécessaires à la levée de fonds via le marché des obligations vertes.

     

    Adapté des sources suivantes :

    Initiative sur les obligations climatiques. (2021). Les obligations vertes pour la résilience climatique : état des lieux et feuille de route pour passer à l'échelle. Centre mondial sur l'adaptation et Banque européenne pour la reconstruction et le développement. https://gca.org/reports/green-bonds-for-climate-resilience-state-of-play-and-roadmap-to-scale/

    Initiative des obligations climatiques, Climate Resilience Consulting et World Resources Institute. (2019). Principes de résilience climatique : Un cadre pour évaluer les investissements dans la résilience climatique. https://www.climatebonds.net/files/page/files/climate-resilience-principles-climate-bonds-initiative-20190917-.pdf

    Organisation de coopération et de développement économiques. (2022). Vert, social, durable et lié à la durabilité obligations dans les pays en développement : comment les bailleurs de fonds peuvent-ils soutenir les émissions du secteur public ? Éditions OCDE. https://www.oecd.org/dac/green-social-sustainability-and-sustainability-linked-bonds.pdf

  • Obligations de résilience climatique de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement

    La Banque européenne pour la reconstruction et le développement a publié le tout premier rapport consacré à la résilience climatique lien en 2019. L'obligation à 5 ans a levé 700 millions de dollars lors de son émission. Les fonds recueillis serviront à financer les projets de résilience climatique existants et nouveaux de la banque, d'une manière conforme aux principes de résilience climatique de la Climate Bond Initiative. Ces projets comprenaient infrastructure résiliente au climat, l’agriculture et les systèmes écologiques, en plus des activités commerciales et commerciales résilientes au climat.

    Adapté de la source suivante :

    Banque européenne pour la reconstruction et le développement. (2019, septembre). CModèle d’information sur les obligations de résilience climatique/programme d’obligations vertes. https://www.ebrd.com/documents/treasury/framework-for-climate-resilient-bonds.pdf

  • Fideicomisos Instituidos en Relación con la Agricultura/Fonds fiduciaire pour le développement agricole (FIRA), Mexique

    FIRA est une banque de développement créée par le gouvernement du Mexique pour promouvoir le développement rural et fournir du crédit et un soutien aux secteurs de l'agriculture et de la pêche. En 2023, la FIRA a publié le premier vert du Mexique lien liés à la résilience climatique. Le produit de l'obligation, d'un montant total de 155 millions de dollars, sera utilisé pour renforcer la résilience des communautés agricoles face aux risques liés au changement climatique. FIRA a travaillé avec l'Agence française de développement, le Global Green Growth Institute et UKPact Mexico pour identifier des projets d'investissement axés sur l'augmentation de la résilience au changement climatique dans le secteur alimentaire et agricole.

    Cette obligation de résilience fait suite à trois précédentes émissions d'obligations vertes totalisant 418 millions de dollars qui ont financé des centaines de petits, moyens et grands projets présentant des co-bénéfices en matière d'adaptation, notamment ceux axés sur l'agriculture durable/protégée, les systèmes d'irrigation économes en eau et la foresterie durable. La coopération entre la FIRA, la Banque interaméricaine de développement et le Climate Bonds Institute a été essentielle pour labelliser ces obligations comme vert.

     

    Adapté des sources suivantes :

    Initiatives sur les obligations climatiques. (sd). FIRA FEFA. https://www.climatebonds.net/certification/fira_fefa

    Galeana, E. (2023 avril 27). La FIRA place la première résilience verte lien en Amérique latine. Actualités économiques au Mexique. https://mexicobusiness.news/agribusiness/news/fira-places-first-green-resilience-bond-latin-america

Obligations à impact sur la conservation

  • Impact sur la conservation obligations (CIB) sont des structures financières rémunérées au succès et basées sur les résultats, qui peuvent renforcer les efforts de conservation. Ils connectent les principaux acteurs de la conservation et du financement, dans le but de transférer le risque de financement de la conservation des gouvernements, des communautés, des entreprises et des donateurs (dans les pays en développement) vers des investisseurs d'impact.

    Le modèle de base repose sur le rapprochement de groupes qui accordent une valeur monétaire aux services basés sur la nature et sont prêts à payer pour eux avec des investisseurs à impact qui fournissent des fonds pour des projets de conservation et basés sur la nature. Différents modèles émergent pour le remboursement des investisseurs, notamment celui dans lequel les investisseurs reçoivent leur capital plus un retour sur investissement si les résultats sont obtenus, mais aucun retour sur investissement si les résultats ne sont pas positifs. Les résultats sont mesurés à l’aide de données prédéterminées pouvant inclure des mesures sociales, économiques, écologiques et liées au changement climatique.

    Ces obligations peuvent contribuer à la fois à lutter contre la perte de biodiversité et à soutenir des actions visant à améliorer la capacité des systèmes naturels à s’adapter au changement climatique. Les projets présentant des avantages potentiels en matière d'adaptation comprennent la restauration des cours d'eau, la restauration des bassins versants, la culture de plantes indigènes et la mise en œuvre de solutions climatiques respectueuses de la nature.

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • services et gestion écologiques – gestion forestière (y compris boisement et reboisement); marécages; protection, conservation et amélioration des écosystèmes et de la biodiversité ; gestion des incendies.

     

    Informations supplémentaires :

    • Il s’agit d’un instrument émergent, avec un prototype de CIB pour des paysages sains ayant été lancé au Canada en 2020.
    • Le soutien à long terme aux BIC nécessite que les premiers projets démontrent leur viabilité financière et leur capacité à produire des résultats mesurables.

     

    Considérations relatives à l'utilisation d'un CIB :

    • Les CIB sont spécifiques à un lieu et structurent le lien peut prendre beaucoup de temps et être coûteux.
    • Les BFI ont souvent besoin d'un tiers pour concevoir et mettre en œuvre l'obligation ainsi que pour rassembler les parties prenantes nécessaires.
    • Le soutien du gouvernement ou des partenaires de développement a été un élément essentiel dans le lancement des premières itérations des CIB. Il existe une incertitude quant à savoir si certains projets financés par l'émission de ce type d'obligations peuvent générer des bénéfices et fournir les rendements nécessaires pour attirer les investisseurs du secteur privé.
    • L’émission d’un CIB peut être une étape importante pour démontrer si des bailleurs de fonds privés sont disposés ou non à financer un certain type de projet.
    • Les BIC ont besoin de cibles ou d’objectifs spécifiques par rapport auxquels mesurer le succès et émettre le paiement. Déterminer l’additionalité des résultats environnementaux et les délais requis pour obtenir des impacts démontrables pose des défis dans la mesure du succès.

     

    Adapté des sources suivantes :

    Lynch, M. et Kanter, M. (2022). Obligation à impact sur la conservation : un nouvel outil innovant pour intensifier la collaboration et les investissements en faveur de la conservation à l’échelle du paysage [Note d'information]. Centre Ivey pour la création de valeur durable et Coalition carolinienne du Canada. https://www.ivey.uwo.ca/media/3797473/cib-policy-brief-february-2022.pdf

    Thompson, BS (2023). Investir à impact dans la conservation de la biodiversité avec obligations: Une analyse des risques financiers et environnementaux. Stratégie d'entreprise et environnement, 32(1), 353-368. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/bse.3135

  • Obligation d’impact pour la conservation Deshkan Zibi

    Le Deshkan Zibi Conservation Impact Bond, lancé en Ontario, au Canada, en mars 2020, est le prototype du modèle CIB. Depuis avril 2023, le lien soutenait 54 projets de paysage et d'habitat réalisés par des partenaires de l'habitat, notamment des communautés des Premières Nations, des propriétaires fonciers, des municipalités et des entreprises. Les projets avaient des mesures de résultats spécifiques (par exemple, hectares d'actifs naturels/habitats intelligents face au climat qui ont été améliorés, nombre de plantes indigènes utilisées dans l'amélioration de l'habitat) qui constituaient la base du mécanisme de rendement financier de l'obligation. Les investisseurs reçoivent leur capital plus un retour sur investissement si les résultats sont atteints ; mais si les résultats ne sont pas satisfaisants, seul le principal est remboursé. L'investisseur d'impact, VERGE Capital, a fourni 130,000 5 CAD sous forme d'un prêt avec un taux d'intérêt de 3 % et un échéancier de remboursement sur 3 ans. 150,000M Canada (une société multinationale) et Pollinators Canada (un organisme à but non lucratif) étaient les payeurs des résultats. Une subvention de 2023 2022 CAD du gouvernement canadien a soutenu le développement du concept et du portefeuille de projets, qui ont été supervisés par Carolinian Canada, un organisme de bienfaisance environnemental. La mise en œuvre a été entreprise en partenariat avec les communautés autochtones locales, la Nation Oneida de la Thames et la Première Nation Chippewas de la Thames. Une deuxième phase démarrait en XNUMX. Le Deshkan Zibi Conservation Impact Bond a reçu le prix Finance for the Future Climate Leader Award XNUMX.

    Adapté des sources suivantes :

    Canada carolinien. (2023). Obligation à impact sur la conservation (CIB). https://caroliniancanada.ca/cib

    Équipe de direction des obligations à impact pour la conservation de Deshkan Ziibi. (2021). Le projet Deshkan Ziibi Conservation Impact Bond : sur le financement de la conservation, la décolonisation et la recherche participative communautaire. Université Western, Londres, Canada. https://online.flippingbook.com/view/751128259/6/

Marge de crédit conditionnelle – Facilité de liquidité

  • Les lignes de crédit conditionnelles sont des prêts qui fournissent aux pays des liquidités financières immédiates après un événement défini. Ils peuvent aider les pays à faire face aux catastrophes naturelles, notamment aux phénomènes météorologiques extrêmes tels que les sécheresses, les ouragans et les typhons. Ils ont également été utilisés pour faire face à des crises sanitaires, telles que la pandémie de COVID-19.

    La Banque asiatique de développement, la Banque interaméricaine de développement et la Banque mondiale disposent de facilités de crédit conditionnelles pour les urgences liées aux catastrophes naturelles qui versent des fonds aux pays touchés par une catastrophe vérifiable. Les conditions du prêt sont négociées à l'avance pour permettre à l'emprunteur de répondre rapidement à ses besoins de financement en cas de déficit dû à des catastrophes. Les termes incluent les types de catastrophes naturelles couvertes (telles que les ouragans et les inondations), les déclencheurs paramétriques utilisés pour confirmer qu'une catastrophe s'est produite, le paiement et le calendrier du paiement.

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • réduction des risques de catastrophe – systèmes d’alerte précoce et d’observation, et
    • infrastructures sociales – établissements de santé.

     

    Informations supplémentaires :

    • Il s’agit d’un instrument mature introduit par la Banque mondiale en 2008.

     

    Considérations relatives à l’utilisation des facilités de liquidité :

    • Les banques multilatérales de développement exigent généralement que d'autres mesures soient en place, comme un programme de gestion des risques de catastrophe, pour atténuer la probabilité d'accéder au mécanisme.
    • Les bénéficiaires ont besoin d'un cadre de politique macroéconomique adéquat et d'un programme de gestion des risques de catastrophe satisfaisant.

     

    Adapté des sources suivantes :

    Bruce, GL (2019 septembre 10). Qu’est-ce que la facilité de crédit conditionnel ? Banque interaméricaine de développement. https://blogs.iadb.org/caribbean-dev-trends/en/what-is-the-contingent-credit-facility/

    Développement Asie. (2018). Explication : Mobiliser des fonds de réserve pour les catastrophes liées au climat. https://development.asia/explainer/mobilizing-contingency-funds-climate-related-disasters

    Lu, X. et Abrigo, R. (2019). Financement conditionnel en cas de catastrophe dans le cadre de prêts à l’appui de réformes en réponse aux risques naturels. Banque asiatique de développement. https://www.adb.org/sites/default/files/institutional-document/518061/disaster-financing-policy-paper.pdf

  • Prêt à l’appui de politiques de développement avec option de tirage différé en cas de catastrophe

    Un prêt de politique de développement avec option de tirage différé en cas de catastrophe (Cat DDO) est un instrument de financement et de gestion des risques fourni par la Banque mondiale pour aider les clients à faire face aux chocs économiques. Il s'agit d'une ligne de crédit conditionnelle permettant à un emprunteur de répondre rapidement à ses besoins de financement suite à un manque de ressources dû soit à une crise sanitaire (par exemple, la pandémie de COVID-19), soit à une catastrophe naturelle (par exemple, une sécheresse, un ouragan ou un typhon). ). Il vise à fournir des liquidités immédiates jusqu'à ce qu'un pays puisse obtenir un financement supplémentaire sous forme de prêts ou d'aide bilatérale. L'accès à la ligne de crédit dépend de la survenance d'un événement majeur défini, généralement la déclaration de l'état d'urgence par le pays client.

    Un Cat DDO permet aux emprunteurs éligibles de la Banque mondiale d'activer jusqu'à 250 millions de dollars ou 0.5 % du PIB, selon le montant le plus bas, par pays auprès de l'Association internationale de développement. Les pays qui adhèrent au Cat DDO doivent avoir mis en place un programme adéquat de gestion des risques et des dangers, surveillé par la Banque mondiale.

    Les pays en développement ont recours aux DDO pour répondre aux catastrophes liées au climat et à d’autres catastrophes naturelles. Par exemple, le Sri Lanka a eu accès au prêt Cat DDO en 2016 suite à la déclaration de l’état d’urgence après que des pluies torrentielles ont provoqué des inondations et des glissements de terrain. Les accords Cat DDO avec la Colombie, la République dominicaine, le Kenya et les Philippines mentionnent spécifiquement les risques liés aux chocs climatiques et aux événements climatiques extrêmes.

    Adapté de les sources suivantes:

    Banque mondiale. (2021). La BM approuve une ligne de crédit pour gérer les risques liés au changement climatique, aux catastrophes naturelles et aux épidémies. https://www.worldbank.org/en/news/press-release/2021/11/17/wb-approves-credit-line-for-managing-risks-from-climate-change-natural-disasters-and-disease-outbreaks

    Banque mondiale. (2023). Option de tirage différé de la BIRD en cas de catastrophe (Cat DDO) [Note produit]. https://thedocs.worldbank.org/en/doc/1820b53ad5cba038ff885cc3758ba59f-0340012021/original/Cat-DDO-IBRD-Product-Note.pdf

    Banque mondiale. (2023). Tirage différé en cas de catastrophe de l’IDA (Cat DDO). https://thedocs.worldbank.org/en/doc/ab4dba2d33ec13b86a413fcd3bf0a26f-0340012023/original/IDA-CAT-DDO-Product-Note.pdf

Garanties de crédit

  • Crédit garantit ont été décrits comme « des mécanismes par lesquels un tiers – le garant – s’engage à rembourser une partie ou la totalité du montant du prêt au prêteur en cas de défaut de paiement de l’emprunteur » (Gozzi et Schmukler, 2016). Cela réduit les pertes de crédit attendues du prêteur, même si la probabilité de défaut reste inchangée, agissant comme une forme d'assurance contre le défaut. En d’autres termes, les garanties visent à augmenter les calculs risque/rendement des prêteurs pour rendre les prêts projets plus attractifs.

    Dans les pays en développement, les garanties sont les plus populaires dans la structuration de financements dans lesquels une banque multilatérale de développement, un partenaire de développement bilatéral ou une entité gouvernementale garantira le remboursement d'un prêt contracté par un développeur de projet. Essentiellement, le garant indique au prêteur, généralement une institution financière, qu’il paiera au nom du promoteur si celui-ci n’est pas en mesure de rembourser le prêt. Les banques multilatérales de développement, les partenaires de développement bilatéraux et les entités gouvernementales prennent ce risque pour encourager davantage de prêts et d'investissements dans des secteurs et des pays dans lesquels les prêts des institutions financières sont limités et/ou moins courants. Dans certains cas, les garanties seront associées à une assistance technique pour améliorer encore les chances de remboursement.

    Les garanties pourraient être particulièrement cruciales pour les projets d’adaptation qui ont moins d’antécédents et qui sont peu connus des investisseurs, ou pour les projets d’adaptation dont on prévoit des retours sur investissement plus faibles ou plus volatils. En outre, les systèmes de garantie de crédit qui rendent le financement des investissements disponible et abordable pour les petites et moyennes entreprises peuvent être utilisés pour encourager les investissements dans des mesures d'adaptation qui aident ces entreprises à se préparer aux catastrophes météorologiques, à la sécheresse et à l'élévation du niveau de la mer. Ils peuvent également fournir un financement d’urgence aux petites et moyennes entreprises touchées par des catastrophes liées au climat.

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • production végétale et alimentaire – production végétale (y compris l’agroforesterie) ; la production animale; pêcheries (marines, d'eau douce et aquaculture); irrigation;
    • services et gestion écologiques – gestion forestière (y compris boisement et reboisement); marécages; protection, conservation et amélioration des écosystèmes et de la biodiversité ;
    • approvisionnement en eau (infrastructure) – stockage de l'eau ; récupération de l'eau; Gestion de l'eau;
    • protection et gestion côtières et fluviales – défenses côtières ou barrières de protection contre les inondations ; mesures de protection contre les crues des rivières;
    • réduction des risques de catastrophe – systèmes d’alerte précoce et d’observation ;
    • infrastructures énergétiques – production d’énergie (y compris les énergies renouvelables) ;
    • Infrastructure de transport;
    • autres environnements bâtis et infrastructures – développement urbain ;
    • infrastructures sociales – éducation ; établissements de santé; et
    • l'industrie et la fabrication.

     

    Informations supplémentaires :

    • Il s’agit d’un instrument mature qui a fait son apparition au XIXe et au début du XXe siècle. Il est largement utilisé dans plus de 19 pays.

     

    Considérations relatives à l’utilisation des garanties de crédit :

    • Le projet/l'initiative doit être proche d'être « finançable » sans la garantie, pour éviter les situations dans lesquelles le montant de la garantie requise est si important qu'aucun tiers (par exemple, une banque multilatérale de développement) ne l'offrira.
    • Les garanties sont normalement conservées dans les bilans des garants pour le montant total et sont donc, du point de vue du garant, moins populaires que d'autres instruments (c'est-à-dire les prêts) car elles génèrent moins de frais et offrent moins de garanties.

     

    Adapté des sources suivantes :

    Gozzi, JC et Schmukler, S. (2015 octobre 23). Garanties de crédit public et accès au financement. Économie européenne. https://european-economy.eu/leading-articles/public-credit-guarantees-and-access-to-finance/

    Institut International du Développement Durable & MAVA Fondation pour la Nature. (2020). Instruments de rehaussement de crédit pour les infrastructures. https://www.iisd.org/credit-enhancement-instruments/

    Organisation de coopération et de développement économiques. (sd). Faciliter l’accès au financement : Document de discussion sur les systèmes de garantie de crédit. https://www.oecd.org/global-relations/45324327.pdf

    Banque mondiale. (2022). Lignes directrices pour l’intégration de l’atténuation et de l’adaptation au changement climatique dans les systèmes publics de garantie de crédit pour les petites et moyennes entreprises. Groupe de la Banque mondiale. https://documents.worldbank.org/en/publication/documents-reports/documentdetail/099512111082215393/idu0ef1c33d00fa6c04e180991a0e47a751befcb

  • La Société Garantie Verte

    La Green Garantie Company, annoncée en 2022, est la première société de garantie privée engagée à catalyser le climat obligations et les prêts dans les pays en développement. L'entreprise institutionnalise le rehaussement de crédit dans le but d'attirer des investissements dans des projets climatiques. L'entreprise fournira garantit mobiliser 1.6 milliard de dollars de financement climatique pour environ 40 projets d’investissement à grande échelle en matière d’adaptation et d’atténuation du changement climatique dans les pays éligibles à l’aide publique au développement. Le GCF et les États-Unis ont fourni un financement de démarrage pour la Green Garantie Company, qui est mise en œuvre en partenariat avec MUFG Bank Ltd, le Development Garantie Group agissant en tant qu'entité d'exécution. Le Royaume-Uni finance un mécanisme d'assistance technique lié, et les institutions financières européennes et les banques nationales de développement mettront en œuvre les projets d'investissement.

    Adapté de la source suivante :

    La Société Garantie Verte. (2023). Des garanties pour un monde plus vert. https://greenguarantee.co

  • Programme de déploiement de technologies agricoles d’adaptation au climat en Tanzanie

    Le programme tanzanien de déploiement de technologies agricoles d’adaptation au climat a été lancé pour accroître l’accès aux technologies agricoles d’adaptation au climat. Soutenu par un prêt concessionnel de 70 millions de dollars du FVC, le programme comprend la création d'un mécanisme de prêt et de réduction des risques pour accroître l'accès à des technologies abordables, ainsi que pour fournir un soutien technique et sensibiliser le secteur privé aux risques liés au changement climatique. et le gouvernement.

    Le mécanisme de prêt et de réduction des risques développe des produits financiers personnalisés qui soutiennent l'adaptation au climat et la résilience de l'agriculture en Tanzanie, en particulier pour les petits exploitants agricoles. Le financement mixte du GCF et de la CRDB (une banque commerciale africaine) crée une ligne de crédit pour le programme de prêts pour la résilience et l'adaptation agricoles de la CRDB, qui facilite les prêts aux petits exploitants agricoles qui cherchent à investir dans les technologies d'adaptation et de résilience. Le CRDB collaborera également avec les compagnies d’assurance pour créer un programme d’assurance résilience et adaptation pour les petits exploitants agricoles. Le succès des technologies innovantes résultant de ce programme devrait justifier une nouvelle mise à l’échelle et attirer des investissements privés, ce qui contribuera à faire proliférer à la fois les technologies de résilience et d’adaptation et les produits de financement dans tout le pays.

    Adapté de la source suivante :

    Fonds vert pour le climat. (sd). Programme de déploiement de technologies d'adaptation au climat en Tanzanie (TACATDP). https://www.greenclimate.fund/project/fp179

  • Garanties de prêt pour l'élimination de l'eau et des déchets

    Le ministère de l'Agriculture des États-Unis dispose d'un programme de garantie de prêts pour l'eau et les eaux usées qui vise à accroître les investissements privés dans les entreprises rurales et les projets de développement économique. Le programme offre une garantie de 80 % pour les prêts accordés aux entités agréées pour construire ou améliorer les installations d'eau potable, d'égouts, d'élimination des déchets solides et d'évacuation des eaux pluviales. Le programme aide les prêteurs privés à fournir un financement abordable aux organismes publics, aux entreprises à but non lucratif et aux groupes autochtones.

    Adapté de la source suivante :

    Département de l'agriculture des Etats-Unis. (sd). Prêt eau et élimination des déchets garantit . https://www.rd.usda.gov/programs-services/water-environmental-programs/water-waste-disposal-loan-guarantees

Plateformes de financement participatif et d'investissement

  • Les plateformes de financement participatif peuvent servir à mettre en relation des investisseurs privés (individuels) avec des projets et des entrepreneurs qui ont besoin de capital (d'avance) pour démarrer ou développer leur entreprise axée sur l'impact. Le financement participatif et les plateformes d'investissement décrites ici font référence au financement de projets rentables, capables de rembourser le capital emprunté avec intérêts (par opposition aux dons collectés pour des organisations à but non lucratif).

    La valeur des plateformes de financement participatif réside dans leur fonction de regrouper les capitaux provenant de plusieurs investisseurs (petits investisseurs privés, fonds d’investissement, donateurs – chacun fournissant une somme d’argent relativement faible) et de canaliser le capital vers de multiples projets et entreprises en quête d’investissement. La sélection des projets (emprunteurs éligibles), l’évaluation des risques et la diligence raisonnable sont effectuées par le fournisseur de plateforme de financement participatif ou une entreprise partenaire. Ces plateformes fonctionnent généralement comme une plateforme basée sur Internet et fonctionnent souvent sans intermédiaires financiers standards. La plateforme présente des informations sur les projets à financer, telles que leur notation de risque de crédit, leurs besoins de financement, leur retour sur investissement et leurs impacts environnementaux ou sociaux positifs.

    L'opérateur de la plateforme conclut un accord de prêt à des conditions commerciales avec l'emprunteur sélectionné et alloue les fonds levés à ces emprunteurs. L'emprunteur est généralement tenu de payer des frais administratifs pour la mise en place du plan de financement et le paiement des intérêts, en fonction du profil de risque et de la durée de financement. Cependant, les frais et intérêts sont généralement inférieurs aux conditions des banques commerciales. Le fournisseur de financement participatif versera le principal et le retour sur investissement aux investisseurs selon les conditions des projets qu'ils ont décidé de financer via la plateforme.

    Les plateformes de financement participatif axées sur le développement durable ont utilisé divers modèles, notamment des prêts, des récompenses, des dons et un hybride combinant les différentes approches. Tous les types de plateformes pourraient soutenir des projets d’adaptation, les plateformes de récompenses et de dons tendant à soutenir de petits projets axés sur la communauté.

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • production végétale et alimentaire – y compris l’agroforesterie ; la production animale; pêcheries (marines, d'eau douce et aquaculture); irrigation;
    • approvisionnement en eau (infrastructure) – stockage de l'eau ; récupération de l'eau; Gestion de l'eau;
    • protection et gestion côtières et fluviales – défenses côtières ou barrières de protection contre les inondations ; mesures de protection contre les crues des rivières;
    • autres environnements bâtis et infrastructures – développement urbain ; et
    • infrastructures sociales – éducation ; établissements de santé.

     

    Informations supplémentaires :

    • Il s’agit d’un instrument émergent. Le financement participatif commence à être utilisé pour accroître le financement de l’adaptation climatique.
    • Le terme « financement participatif » est apparu pour la première fois en 2006.

     

    Considérations relatives à l'utilisation des plateformes de financement participatif et d'investissement :

    • Le financement participatif aide généralement les entrepreneurs des nouvelles technologies à financer leurs projets avant d'obtenir un prêt ou soutient des initiatives communautaires ou locales à petite échelle.
    • Il a été principalement utilisé pour des interventions à petite échelle.
    • La nouveauté de la technologie pourrait ne pas plaire à tous les investisseurs et pourrait être sujette à une réglementation croissante.
    • Le financement participatif nécessite un grand nombre de donateurs/financeurs.
    • Attirer l’attention de donateurs/bailleurs de fonds potentiels sur une initiative parmi les nombreuses sur ces plateformes peut s’avérer difficile.
    • Les projets finançant des biens publics tels que les avantages de l’adaptation peuvent bénéficier d’un soutien gouvernemental financier et non financier pour garantir leur succès.

     

    Adapté des sources suivantes:

    Maehle, N., Otte, PP et Drozdova, N. (2020). Durabilité du financement participatif. Dans R. Shneor, L. Zhao et B.-T. Flåten (éd.), Avancées du financement participatif : recherche et pratique (p. 393 à 422). https://link.springer.com/chapter/10.1007/978-3-030-46309-0_17

    von Ritter, K. et Black-Layne, D. (2013). Financement participatif pour le changement climatique : une nouvelle source de financement pour l’action climatique au niveau local ? Initiative européenne de renforcement des capacités. https://unfccc.int/files/cooperation_and_support/financial_mechanism/standing_committee/application/pdf/paper_-_microfinancing_.pdf

  • Institut européen d'innovation et de technologie Communauté de connaissance et d'innovation sur le climat

    L’Institut européen d’innovation et de technologie Climate Knowledge and Innovation Community a lancé un nouveau programme d’investissement dans les start-ups – « Trouvé par nous, financé par vous » – pour permettre aux innovateurs de transformer les start-ups en phase de démarrage qui appliquent une logique commerciale pour lutter contre le changement climatique. changement. Le programme leur fournit les investissements en actions dont ils ont besoin pour croître et prendre des risques alors qu’ils œuvrent vers une économie résiliente et zéro émission nette. Le programme recherche des start-ups intéressantes dans le domaine des technologies propres et offre aux investisseurs des opportunités d’investissement alignées sur le climat. Le programme est cofinancé par l'Union européenne et hébergé par la plateforme Seedrs. La plateforme donne accès à des informations détaillées sur les start-ups présentées, y compris leurs conditions, leurs pitch decks et les questions et réponses des fondateurs. Seedrs permet également aux start-up de clôturer plus rapidement les tours de financement, ce qui leur permet de se concentrer sur le développement de leur cœur de métier.

    Adapté de la source suivante :

    Institut européen d'innovation et de technologie Communauté de connaissances et d'innovation sur le climat. (sd). Page d'accueil. https://www.climate-kic.org/

  • Plateforme de financement participatif de Gand

    La ville de Gand, en Belgique, a développé une plateforme de financement participatif en 2015 pour financer les mesures de lutte contre le changement climatique proposées par ses citoyens. La ville fournit un fonds de 55,000 5 euros par an, et les personnes qui font un don minimum de XNUMX euros à un projet sont appelées sympathisants. La plateforme a produit deux projets réussis d'adaptation au climat : Lekker dichtbij! et rue comestible. Le premier projet soutient des mini-espaces verts sur les balcons des complexes de logements sociaux, qui contribuent à atténuer les températures extrêmes dans ces espaces urbains. Edible Street voit les façades en pierre traditionnelles transformées en espaces verts verticaux qui stimulent la production alimentaire locale. La plateforme de financement participatif s’est révélée être un excellent instrument pour piloter des projets d’adaptation climatique et mesurer leur potentiel d’expansion.

    Adapté de la source suivante :

    ADAPTATION Climatique. (2023, 12 décembre). Réalisation de la plateforme de crowdfunding gantoise adaptation au changement climatique par le verdissement urbain, Belgique. https://climate-adapt.eea.europa.eu/metadata/case-studies/ghent-crowdfunding-platform-realising-climate-change-adaptation-through-urban-greening

  • Marché du projet One Earth

    One Earth, une organisation à but non lucratif dont le siège est en Californie, a créé One Earth Project Marketplace, une plateforme en ligne pour les projets sur le changement climatique nécessitant un financement. Les projets sont identifiés et approuvés par un réseau de partenaires dans trois domaines : les énergies renouvelables, la conservation de la nature et l'agriculture régénérative. La plateforme vise à intensifier la philanthropie climatique et met l’accent sur les projets menés par des femmes, des peuples autochtones et des dirigeants de couleur.

    Adapté de la source suivante :

    Une Terre. (sd). Marché du projet One Earth. https://www.oneearth.org/project-marketplace/

Échanges de dette contre nature

  • Dans le cadre d'un échange dette contre nature, un pays qui a reçu financement du développement peut annuler sa dette s’il accepte d’affecter les fonds qu’il aurait payés pour le service de la dette au financement de programmes de protection de la biodiversité. Cet arrangement soutient la conservation de la biodiversité dans les économies émergentes et en développement.

    Les échanges de dette contre nature peuvent être structurés de deux manières (Perera et al., 2018, p. 42) :

    • « Le gouvernement créancier renonce à tout ou partie de ses droits de crédit et le gouvernement débiteur investit la valeur équivalente dans la conservation de la biodiversité. »
    • « Le gouvernement créancier vend tout ou partie de l’encours de la dette à une organisation possédant l’expertise nécessaire pour mener des travaux de conservation de la biodiversité dans le pays débiteur. » La dette est généralement vendue par le gouvernement créancier à l’organisation tierce à un prix inférieur à sa valeur nominale. Le pays débiteur rembourse ensuite la dette restante au tiers, qui à son tour utilise les paiements pour financer les efforts de conservation de la biodiversité.

    Dans la première option, il est important de créer un fonds dans lequel sera investi le produit de l’échange dette contre nature. La création d'un fonds démontre l'engagement à long terme du gouvernement débiteur à utiliser la procédure d'échange de dette contre nature pour la conservation et permet au gouvernement créancier de suivre les progrès. Il est préférable que le gouvernement débiteur investisse les recettes dans un fonds fiduciaire environnemental créé dans son pays. Les subventions ou les prêts du trust peuvent ensuite être utilisés pour financer l'entretien des zones protégées du pays et la conservation de la biodiversité. Alternativement, le produit de l’échange dette contre nature pourrait être investi dans un fonds de dotation qui garantirait un financement annuel à long terme des projets. En règle générale, le fonds fiduciaire ou le fonds de dotation est indépendant du gouvernement, même si des représentants du gouvernement siègent souvent à leurs conseils d'administration.

    Il existe également un instrument d’échange de dette contre nature ajusté appelé échange de dette subventionné. Dans ce cas, une organisation non gouvernementale (potentiellement l’organisation mettant en œuvre des projets de conservation) s’engage à fournir des ressources financières complémentaires en plus de l’engagement de réduction de la dette d’un gouvernement créancier. Cet engagement peut augmenter le volume financier global et inciter l’organisation de mise en œuvre à utiliser les ressources de manière judicieuse et efficace.

    Échanges de dette contre climat sont un concept adjacent dans lequel la dette est échangée contre des investissements dans des projets liés au changement climatique, bien que ceux-ci ne soient pas nécessairement strictement axés sur l’adaptation. Il n’y a eu que quelques échanges de dette contre nature liés au climat à petite échelle, notamment l’Italie qui a rempli 38 millions d’euros de ses engagements de financement climatique à démarrage rapide via des échanges de dette contre nature au Vietnam, en Équateur et aux Philippines.

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • services et gestion écologiques – gestion forestière (y compris boisement et reboisement); marécages; protection, conservation et amélioration des écosystèmes et de la biodiversité ;
    • approvisionnement en eau (infrastructures) – gestion de l'eau ;
    • protection et gestion côtières et fluviales – défenses côtières ou barrières de protection contre les inondations ; mesures de protection contre les crues des rivières; et
    • réduction des risques de catastrophe – systèmes d’alerte précoce et d’observation.

     

    Informations supplémentaires :

    • C'est un instrument mature. Il est apparu pour la première fois en 1987 pour contribuer à résoudre la crise de la dette en Amérique latine.
    • Les échanges de dette contre nature ont été utilisés dans plus de 30 pays et ont restructuré 2.5 milliards de dollars de dette et débloqué 1.2 milliard de dollars dans des projets de conservation d'ici 2022. En 2022, des échanges de dette contre nature étaient en cours d'évaluation pour le Gabon, le Sri Lanka, Cap-Vert et Laos (Programme des Nations Unies pour le développement, 2023).
    • La taille moyenne et le volume total des transactions de dette pour la nature ont été relativement faibles, et elles n’ont généralement pas été poursuivies pour assurer la viabilité de la dette, mais plutôt pour créer une marge budgétaire permettant de répondre aux priorités en matière de nature et de conservation. Les transactions récentes au Belize (2021) et en Équateur (2023) pourraient représenter une augmentation du volume.
    • Il y a un regain d’intérêt pour les échanges dette-climat, mais le Fonds monétaire international affirme que les arguments économiques sont limités. Par exemple, les échanges de dette contre nature peuvent être intéressants s’ils peuvent accroître l’espace budgétaire pour les actions d’adaptation lorsque les subventions ne sont pas disponibles.

     

    Considérations relatives à l’utilisation des échanges dette-nature :

    • Les gouvernements créanciers doivent établir une sécurité juridique pour garantir que les échanges de dette contre nature réduisent effectivement le fardeau de la dette dans la mesure convenue.
    • Certains pays donateurs ont établi des critères d’éligibilité pour les pays débiteurs qui incluent des exigences financières, politiques, économiques et/ou environnementales.
    • Des études de faisabilité et des diligences raisonnables sont généralement réalisées pour préparer de nouveaux échanges de dette contre nature. Celles-ci visent à identifier la part de la dette éligible à un échange de dette contre nature et la volonté du créancier d'échanger, ainsi qu'à sélectionner les véhicules financiers qui recevront les fonds nouvellement disponibles et les conditions de réception du produit.
    • Le risque de corruption doit être éliminé. La structure du fonds (véhicule financier) et une organisation de mise en œuvre fiable doivent être soigneusement sélectionnées. Le véhicule financier pourrait également avoir un conseil d’administration composé de membres issus des pays créanciers et débiteurs.
    • Des objectifs de conservation clairs doivent être établis et des indicateurs potentiels définis pour surveiller les performances et l'impact.

     

    Adapté de les sources suivantes:

    Chamon, M., Klok, E., Thakoor, VV et Zettelmeyer, J. (2022). Échanges de dette contre climat : analyse, conception et mise en œuvre (Document de travail du FMI). Fond monétaire international. https://www.imf.org/en/Publications/WP/Issues/2022/08/11/Debt-for-Climate-Swaps-Analysis-Design-and-Implementation-522184

    Fuller, F., Zamarioli, L., Kretschmer, B., Thomas, A. et De Marez, L. (2018). Dette contre échanges climatiques : perspectives pour les Caraïbes. Analyse climatique. https://climateanalytics.org/media/debt_for_climate_swap_impact_briefing.pdf

    Perera, O., Wuennenberg, L., Uzsoki, D. et Cuéllar, A. (juillet 2018). Financement de l'assainissement des sols : Explorer l'utilisation d'instruments de financement pour mélanger les capitaux publics et privés. Institut international du développement durable. https://www.iisd.org/system/files/publications/financing-soil-remediation.pdf

    Programme de développement des Nations Unies. (2023). (Ré)orienter la dette souveraine pour soutenir la nature et les ODD : Instruments et leur application dans les économies en développement de la région Asie-Pacifique. https://www.undp.org/publications/reorienting-sovereign-debt-support-nature-and-sdgs-instruments-and-their-application-asia-pacific-developing-economies

  • Belize

    Un échange de dette contre la nature impliquant le gouvernement du Belize, The Nature Conservancy (TNC), la US Development Finance Corporation, des créanciers commerciaux et d'autres partenaires a eu lieu en 2021. Une filiale de TNC a prêté des fonds au Belize pour racheter une dette souveraine. lien d'une valeur nominale de 533 millions de dollars américains (environ 30 % du PIB du Belize) à un taux réduit de 55 cents par dollar américain. Cela a été financé par l'émission de 364 millions de dollars en bleu obligations. La Development Finance Corporation des États-Unis a fourni une assurance contre les risques politiques pour réduire le risque de crédit et le coût de l’obligation bleue. Cela a permis au prêt d'avoir un faible taux d'intérêt, une période de grâce de 10 ans pendant laquelle aucun principal n'est payé et une longue échéance de 19 ans.

    En échange, le Belize a accepté d'utiliser environ 4 millions de dollars par an jusqu'en 2041 pour la conservation marine, d'affecter une partie de l'allègement de la dette au préfinancement d'un fonds fiduciaire pour la conservation marine de 23.4 millions de dollars et de doubler la part de ses parcs de protection marine de 15.9 %. des océans à 30 % d'ici 2026. Un fonds de dotation de 23.5 millions de dollars financera la conservation des océans et augmentera jusqu'à environ 92 millions de dollars d'ici 2041. Étant donné que le Belize devait à ses créanciers une somme d'argent importante par rapport au PIB, l'impact sur la dette globale du pays Le ratio -/PIB était significatif.

    Adapté de les sources suivantes:

    La conservation de la nature. (sd). Étude de cas : les obligations bleues du Belize pour la conservation des océans. https://www.nature.org/content/dam/tnc/nature/en/documents/TNC-Belize-Debt-Conversion-Case-Study.pdf

    Owen, N. (2022 mai 4). Belize : échanger la dette contre la nature. Fond monétaire international. https://www.imf.org/en/News/Articles/2022/05/03/CF-Belize-swapping-debt-for-nature

  • Seychelles

    En 2018, les Seychelles sont devenues le premier pays à entreprendre un échange de dette contre la nature pour encourager la conservation marine. L'accord a permis aux Seychelles d'échanger 21.6 millions de dollars de dette en échange de la création de deux réserves marines majeures, aidant ainsi le pays à atteindre son objectif de 30 % de protection marine. Il s’agit d’un exemple d’échange de dette contre nature dans lequel la dette a été vendue à un taux réduit et différentes organisations ont contribué au financement de projets de conservation et d’adaptation au climat. Le prêt à faible taux d'intérêt de 15.2 millions de dollars de Nature Conservancy a mobilisé 5 millions de dollars de subventions de fondations philanthropiques pour racheter l'encours de la dette au nom des Seychelles. Les économies estimées pour les Seychelles étaient d'environ 2 millions de dollars par an grâce à la réduction des frais de service de la dette.

    Le gouvernement des Seychelles a utilisé le produit de la conversion de la dette pour capitaliser le Seychelles Conservation and Climate Adaptation Trust. Le fonds fiduciaire, avec des ressources supplémentaires mobilisées auprès du Fonds pour l'environnement mondial et du Programme des Nations Unies pour le développement, fournit des fonds pour soutenir les zones marines protégées, la pêche durable et les initiatives qui contribuent à la conservation et à la protection de la biodiversité et adaptation au changement climatique. Cela comprend des projets traitant du blanchissement des coraux, examinant l'influence des océans sur certaines espèces, réhabilitant les zones humides, intégrant la réduction des risques de catastrophe, surveillant le climat et installant des barils de collecte d'eau de pluie. Le fonds fiduciaire distribue des subventions via le Blue Grants Fund et propose un programme de prêts pour améliorer la gestion des pêcheries via le Blue Investment Fund, qui est géré par la Banque de développement des Seychelles.

    Adapté des sources suivantes :

    Payet, P. (sd). Dette pour échange de nature et bleu lien. Ministère des Finances, de la Planification économique et du Commerce. https://production-new-commonwealth-files.s3.eu-west-2.amazonaws.com/s3fs-public/2022-04/Patrick%20Payet_Seychelles-DfN%20Swap%20&%20Blue%20Bonds.pdf?VersionId=D66L_sebyWWujpMCt5RPdgbT0ikVFu1N

    Fonds des Seychelles pour la conservation et l’adaptation au climat. (2024). Bienvenue à SeyCCAT. https://seyccat.org

  • Antigua-et-Barbuda

    Grâce au projet Finance for Acting on Climate in the Eastern Caribbean financé par une subvention de l’Open Society Foundation, Antigua-et-Barbuda est utilisée comme pays pilote pour un programme d’échange de dette contre le climat. On s'attend à ce que l'échange de dette contre le climat atteigne environ 245 millions de dollars, soit 20 % de la dette publique du pays. L’intention est que le projet pilote soit étendu à d’autres petits États insulaires en développement des Caraïbes orientales.

    Adapté des sources suivantes :

    Alliance des petits États insulaires. (sd). Le partenariat climatique innovant AOSIS-OSF vise à réduire la dette des îles. https://www.aosis.org/innovative-aosis-osf-climate-partnership-aims-to-reduce-island-debt-2/

    La République. (2022, 22 juillet). Naviguer dans la finance climatique en tant que petit État insulaire : leçons d'Antigua-et-Barbuda. https://thecommonwealth.org/news/navigating-climate-finance-small-island-state-lessons-antigua-and-barbuda

Obligations à impact environnemental

  • Impact environnemental obligations (BEI) utilisent une approche de paiement au succès pour fournir des capitaux initiaux provenant d'investisseurs privés pour des projets environnementaux. Traditionnellement, elles sont émises pour un projet ou une initiative, contrairement aux autres obligations qui peuvent être utilisées pour plusieurs investissements. Les BEI sont utilisées pour piloter des investissements plus risqués ou pour développer des solutions déjà testées dans le cadre d’un programme pilote. Les investisseurs paient les coûts de déploiement de solutions environnementales. Les payeurs tels que les agences publiques ou les institutions privées remboursent les investisseurs en fonction de l'atteinte (ou non) des résultats environnementaux convenus à la fin de l'évaluation finale du programme. Le lien agit comme un arrangement contractuel entre le développeur du projet/initiative et le payeur. La principale différence entre les BEI et les obligations traditionnelles est que ces dernières sont souvent remboursées avec les revenus généraux de l'émetteur de l'obligation, tandis que les BEI lient le remboursement aux revenus ou aux économies générées par le projet ou l'initiative environnementale réussie.

    Les BEI pourraient être particulièrement utiles dans les cas où un projet donne des résultats adaptation au changement climatique mais manque de sources de revenus traditionnelles pour attirer les investisseurs intéressés à la fois par un rendement financier et un impact environnemental. L'émetteur peut travailler avec un donateur bilatéral ou une fondation pour structurer une BEI afin de garantir la réalisation du projet. Par exemple, une zone humide artificielle pourrait être construite avec des fonds provenant d’une BEI, et le paiement des intérêts et le remboursement du principal seraient alors basés sur les gains démontrés en matière de biodiversité ou de protection contre les inondations dans la région. L'emprunteur pourrait rembourser plus ou moins que le montant initial du prêt en fonction du niveau de gains tel que défini dans le contrat BEI.

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • services et gestion écologiques – gestion forestière (y compris boisement et reboisement); marécages; protection, conservation et amélioration des écosystèmes et de la biodiversité ; gestion des incendies;
    • approvisionnement en eau (infrastructure) – stockage de l'eau ; récupération de l'eau; Gestion de l'eau;
    • protection et gestion côtières et fluviales – défenses côtières ou barrières de protection contre les inondations ; mesures de protection contre les crues des rivières; et
    • autre environnement bâti et infrastructure – développement urbain.

     

    Informations supplémentaires :

    • Il s’agit d’un instrument émergent, la première BEI ayant clôturé en 2016.
    • En 2021, les seules BEI proposées et lancées se trouvaient aux États-Unis.

     

    Considérations relatives à l’utilisation d’une caution à impact environnemental :

    • Le payeur est généralement une institution publique (souvent une administration municipale) ou une fondation philanthropique – des organisations prêtes à prendre plus de risques sans garantie de rendement financier.
    • De nombreuses BEI ont besoin d'un tiers, une fondation, pour financer les coûts de structure de la BEI.
    • Un projet doit être supérieur à 5 millions de dollars.
    • Les BEI sont spécifiques à chaque cas, et la structuration des obligations prend beaucoup de temps et est coûteuse.
    • L’émission d’une BEI peut constituer une étape importante pour démontrer si des bailleurs de fonds privés sont disposés ou non à financer un certain type de projet.
    • Les BEI ont besoin de cibles/objectifs spécifiques par rapport auxquels mesurer le succès et le paiement.

     

    Adapté de les sources suivantes :

    Brand, MW, Seipp, KQ, Saksa, P., Ulibarri, N., Bomblies, A., Mandle, L., Allaire, M., Wing, O., Tobin-de la Puente, J., Parker, EA , Nay, J., Sanders, BF, Rosowsky, D., Lee, J., Johnson, K., Gudino-Elizondo, N., Ajami, N., Wobbrock, N., Adriaens, P.,… Gibbons, J.P. (2021). Environnemental obligations à impact: Un cadre commun et une perspective d'avenir. Recherche environnementale : infrastructure et durabilité, 1(2), article 023001. https://iopscience.iop.org/article/10.1088/2634-4505/ac0b2c

    Entreprises quantifiées. (2018 octobre 31). Partager les risques, récompenser les résultats : l’impact environnemental lien. https://www.quantifiedventures.com/blog/what-is-an-environmental-impact-bond

    Thompson, A. (2020 juillet 2). Impact environnemental obligations: Où sont-ils maintenant? Blog sur la finance environnementale. Université de Caroline du Nord, School of Government. https://efc.web.unc.edu/2020/07/02/environmental-impact-bonds-where-are-they-now/

  • Obligation de résilience forestière : projet Yuba

    Blue Forest Conservation, en partenariat avec le World Resources Institute et le Service forestier des États-Unis, a lancé la création d'une résilience forestière obligations, une sorte de BEI. La BEI a offert aux investisseurs privés la possibilité de soutenir la gestion des terres publiques, la restauration des forêts et la réduction des risques d'incendies de forêt. En 2018, le premier lien a levé 4 millions de dollars de capitaux privés auprès de AAA Insurance of California, Calvert Impact Capital, de la Fondation Rockefeller et de la Fondation Gordon et Betty Moore. Une fois les résultats du projet achevés (restauration écologique de 15,000 2021 acres dans le bassin versant de la rivière Yuba par Blue Forest Conservation), les bénéficiaires payeurs (l'État de Californie et la Yuba Water Agency) étaient responsables du remboursement des investisseurs. La Yuba Water Agency et ses partenaires ont lancé une deuxième obligation en 25 qui a mobilisé un financement total de XNUMX millions de dollars.

    Adapté des sources suivantes :

    Brand, MW, Seipp, KQ, Saksa, P., Ulibarri, N., Bomblies, A., Mandle, L., Allaire, M., Wing, O., Tobin-de la Puente, J., Parker, EA , Nay, J., Sanders, BF, Rosowsky, D., Lee, J., Johnson, K., Gudino-Elizondo, N., Ajami, N., Wobbrock, N., Adriaens, P.,… Gibbons, JP (2021). Obligations à impact environnemental : un cadre commun et une perspective d'avenir. Recherche environnementale: infrastructure et durabilité 1(2), article 023001. https://www.researchgate.net/publication/352385450_Environmental_Impact_Bonds_A_common_framework_and_looking_ahead

    Institut des ressources mondiales. (2021). Le nouveau Forest Resilience Bond financera 25 millions de dollars de restauration pour réduire le risque d'incendie de forêt dans la forêt nationale de Tahoe en Californie. [Communiqué de presse]. https://www.wri.org/news/release-new-forest-resilience-bond-will-finance-25-million-restoration-reduce-wildfire-risk

    Agence de l'eau de Yuba. (sd). Obligation de résilience forestière. https://www.yubawater.org/256/Forest-Resilience-Bond

  • Gestion des eaux pluviales aux États-Unis

    Les BEI ont été utilisées pour financer des projets de gestion des eaux pluviales aux États-Unis. Ces obligations sont comparables aux municipalités publiques traditionnelles lien offres et sont proposés à des prix compétitifs. Le produit des obligations finance des projets d'infrastructures vertes innovants, tels que ceux traitant des problèmes d'inondations et de qualité de l'eau ainsi que du ruissellement des eaux pluviales.

    La première BEI aux États-Unis a été émise en 2016 par la District of Columbia Water and Sewer Authority (DC Water), qui souhaitait piloter l'utilisation d'infrastructures vertes pour réduire le risque de débordements d'égouts unitaires polluant les bassins versants locaux, en particulier en cas de précipitations. devenir plus fréquents et plus intenses en raison du changement climatique. Cette BEI payante a été achetée à titre privé par Goldman Sachs et la Fondation Calvert (les investisseurs) pour 25 millions de dollars. Le financement de la BEI a été utilisé par DC Water pour couvrir le coût de mise en œuvre de solutions d'infrastructure verte telles que des jardins pluviaux et des trottoirs perméables. DC Water a atteint les objectifs de performance attendus des obligations, en déterminant que la construction de 77 infrastructures vertes a réduit le ruissellement des eaux pluviales de près de 20 % par rapport aux niveaux précédents. Ce résultat se situait dans la fourchette de résultats attendus établie par la BEI, de sorte qu'aucun paiement de résultat de la part de DC Water pour des performances supérieures aux attentes n'était dû aux investisseurs et aucune part de risque ni pénalité de sous-performance n'était due par les investisseurs à DC Water.

    Plus récemment, la Chesapeake Bay Foundation a émis une BEI pour financer trois projets dans la ville de Hampton, en Virginie. La ville était confrontée à un risque plus élevé d'inondations liées aux marées et aux tempêtes à différents endroits, ainsi qu'à la nécessité de réduire de 60 % le niveau de pollution par l'azote, le phosphore et les sédiments entrant dans la baie de Chesapeake d'ici 2025. Après avoir élaboré un plan Pour répondre à ces préoccupations, la ville a lancé une sollicitation d'obligations sur le marché libre avec un court processus concurrentiel pour lever 12 millions de dollars. Les offres sélectionnées présentaient collectivement à la ville un taux d'intérêt sur l'émission d'obligations inférieur à 2 %. Le financement levé a été utilisé pour mettre en œuvre trois projets axés sur la réduction des inondations et du ruissellement des eaux pluviales dans un bassin versant local et a mis l'accent sur l'utilisation de solutions d'infrastructures naturelles en combinaison avec les infrastructures hydrauliques traditionnelles.

    Adapté des sources suivantes :

    Fondation de la baie de Chesapeake. (sd). Environnement obligations à impact. https://www.cbf.org/how-we-save-the-bay/programs-initiatives/environmental-impact-bonds.html

    Eau DC. (2021). Fiche d'information : Impact environnemental de DC Water lien résultats – Réussi. https://www.dcwater.com/sites/default/files/finance/eib-factsheet.pdf

    Epstein, LR (sd). Utiliser l'impact environnemental obligations pour financer des infrastructures vertes de gestion des eaux pluviales dans le bassin versant de la baie de Chesapeake : une étude de cas. Fondation de la Baie de Chesapeake. https://www.cbf.org/document-library/cbf-publications-brochures-articles/eib-whitepaper.pdf

    Goldman Sachs, DC Water et Fondation Calvert. (sd). Fiche d'information : Obligation à impact environnemental DC Water. https://www.goldmansachs.com/media-relations/press-releases/current/dc-water-environmental-impact-bond-fact-sheet.pdf

Obligations vertes

  • A lien est un type de prêt dans lequel l'émetteur emprunte de l'argent au détenteur de l'obligation ou à l'acheteur de l'obligation. L'émetteur rembourse le montant du prêt majoré des intérêts selon un calendrier convenu.

    Vert obligations sont des obligations dans lesquelles l'émetteur s'engage à investir le produit de l'émission obligataire dans des investissements dans des projets présentant des avantages environnementaux, également appelés projets verts.

    Le Principes d'obligations vertes publiées par l'Association internationale des marchés de capitaux, sont des lignes directrices volontaires pour la structure et la gestion des investissements verts. obligations. Comme indiqué dans les principes, un élément essentiel d'un programme vert lien est l'utilisation de ses fonds pour des projets qui présentent des avantages environnementaux évidents, qui doivent être évalués et, si possible, quantifiés par l'emprunteur/émetteur d'obligations. L'utilisation du produit doit être décrite dans un document juridique qui identifie clairement les types de projets éligibles au financement grâce au produit des obligations. Les catégories de projets alignés sur l’adaptation des principes des obligations vertes sont les suivantes (International Capital Market Association, 2021) :

    • Gestion écologiquement durable des ressources naturelles vivantes et de l'utilisation des terres (y compris l'agriculture écologiquement durable ; l'élevage écologiquement durable ; les intrants agricoles intelligents face au climat tels que la protection biologique des cultures ou l'irrigation goutte à goutte ; la pêche et l'aquaculture écologiquement durables ; la foresterie écologiquement durable, y compris boisement or reboisement, et préservation ou restauration des paysages naturels) ;
    • Conservation de la biodiversité terrestre et aquatique (y compris la protection des environnements côtiers, marins et des bassins versants) ; (…)
    • Gestion durable de l'eau et des eaux usées (y compris les infrastructures durables pour l'eau propre et/ou potable, le traitement des eaux usées, les systèmes de drainage urbain durables et la canalisation des rivières et d'autres formes d'atténuation des inondations) ; [et]
    • Adaptation au changement climatique (y compris les efforts visant à rendre les infrastructures plus résilientes aux impacts du changement climatique, ainsi que les systèmes de support d'information, tels que les systèmes d'observation et d'alerte précoce du climat). (p. 4-5)

    D’autres types de projets éligibles au titre des principes des obligations vertes qui pourraient apporter des avantages en matière d’adaptation au climat sont répertoriés ci-dessous.

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • production végétale et alimentaire, y compris l'agroforesterie ; la production animale; pêcheries (marines, d'eau douce et aquaculture); irrigation;
    • services et gestion écologiques – gestion forestière (y compris le boisement et le reboisement) ; marécages; protection, conservation et amélioration des écosystèmes et de la biodiversité ;
    • approvisionnement en eau (infrastructure) – stockage de l'eau ; récupération de l'eau; Gestion de l'eau;
    • protection et gestion des zones côtières et fluviales – défenses côtières ou barrières de protection contre les inondations ; mesures de protection contre les crues des rivières;
    • réduction des risques de catastrophe – systèmes d’alerte précoce et d’observation ;
    • infrastructures énergétiques – production d’énergie (y compris les énergies renouvelables) ;
    • Infrastructure de transport;
    • autres environnements bâtis et infrastructures – développement urbain ; tourisme (infrastructures); systèmes de traitement des eaux usées;
    • infrastructures sociales – éducation ; établissements de santé; et
    • l'industrie et la fabrication.

    Informations supplémentaires :

    • Il s’agit de la plus mature des obligations liées au développement durable. La Banque européenne d’investissement a émis la première obligation verte, baptisée Climate Awareness Bond, en 2007 pour répondre à l’intérêt croissant pour l’engagement de capitaux pour relever les défis verts.
    • D’autres labels, tels que les obligations bleues, les obligations à résilience climatique, les obligations sociales et les obligations durables, sont des obligations vertes qui définissent des objectifs spécifiques et signalent aux investisseurs qu’ils se concentrent sur des objectifs spécifiques. Les cadres de certaines émissions d’obligations vertes, sociales et durables définissent les projets éligibles comme incluant l’adaptation ou la résilience climatique. En tant que tels, ces types d’obligations peuvent soutenir les investissements dans la résilience climatique.
    • Les cadres de nombreuses émissions d'obligations souveraines définissent les projets verts éligibles comme incluant l'adaptation ou la résilience climatique (par exemple, gestion durable de l'eau, agriculture durable, irrigation). Par exemple, l’Argentine, l’Égypte, la France, l’Indonésie, les Pays-Bas et les Philippines ont inclus des éléments d’adaptation dans leurs cadres d’obligations vertes.
    • Les obligations vertes ont commencé à gagner du terrain sur les marchés des pays développés. Cependant, elles sont toujours considérées comme un marché de niche, les obligations vertes, sociales et liées au développement durable représentant environ 8.9 % de toutes les émissions obligataires en 2022 (Organisation de coopération et de développement économiques [OCDE], 2023).
    • Les pays en développement sont à la traîne en ce qui concerne le recours aux émissions obligataires ciblées ; en 2022, seulement 13 % des obligations vertes, sociales et liées au développement durable provenaient d’émetteurs de pays en développement (ce chiffre tombant à environ 5 % si l’on exclut la Chine) (OCDE, 2023).

    Considérations relatives à l’émission d’obligations vertes :

    • Un solide pipeline de projets verts doit être disponible pour financer le produit de l’obligation verte.
    • Les obligations ne conviennent pas à tous les emprunteurs/émetteurs, en particulier dans les pays qui ne sont peut-être pas en mesure de s’endetter davantage.
    • Des garanties peuvent être nécessaires, ou un taux de rendement plus élevé proposé, pour compenser le risque (réel ou perçu) et accroître la confiance des investisseurs dans les obligations des pays en développement.
    • La plupart des émissions d’obligations vertes dans les pays en développement bénéficient du soutien technique des banques multilatérales de développement qui agissent en tant que facilitateurs du marché.

    Adapté des sources suivantes :

    Initiative sur les obligations climatiques. (2021). Les obligations vertes pour la résilience climatique : état des lieux et feuille de route pour passer à l'échelle. Centre mondial sur l'adaptation et Banque européenne pour la reconstruction et le développement. https://gca.org/wp-content/uploads/2021/10/Green-Bonds-for-Climate-Resilience_State-of-Play-and-Roadmap-to-Scale.pdf   

    Association internationale des marchés des capitaux. (2022, juin). Vert lien principes : lignes directrices volontaires en matière de processus pour l'émission de certificats verts obligations. https://www.icmagroup.org/assets/documents/Sustainable-finance/2022-updates/Green-Bond-Principles-June-2022-060623.pdf

    Organisation de coopération et de développement économiques. (2023). Vert, social, durable et lié à la durabilité obligations dans les pays en développement : arguments en faveur d’une coordination accrue des donateurs. Éditions OCDE. https://www.oecd.org/dac/green-social-sustainability-bonds-developing-countries-donor-co-ordination.pdf

  • L'obligation verte du Cap

    Le lien l'émission a permis de collecter des fonds pour des projets verts qui comprenaient des projets d'adaptation liés à la résilience de l'eau et à la protection et à la réhabilitation des structures côtières. L'émission était une réponse aux besoins de financement apparus en raison de la grave sécheresse subie par l'Afrique du Sud de 2015 à 2017.

    Adapté de la source suivante :

    Centre d'infrastructure mondial. (2021, 1er novembre). Vert du Cap lien. https://www.gihub.org/innovative-funding-and-financing/case-studies/cape-town-green-bond/

  • Les obligations vertes égyptiennes

    L'Egypte a émis le premier vert souverain lien dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord en 2020. L'émission obligataire a permis de lever 750 millions de dollars sur un coupon taux de 5.25% sur une période de 5 ans. Le produit de l'obligation a été utilisé pour financer un portefeuille de projets, y compris des projets d'adaptation à la gestion durable de l'eau et des eaux usées (par exemple, la réutilisation des eaux usées pour l'irrigation et le dessalement de l'eau de mer pour répondre aux besoins en eau potable).

    Adapté de la source suivante :

    Groupe de travail sur la finance verte. (2021). Rapport sur l’allocation et l’impact des obligations vertes souveraines égyptiennes : 2021. https://assets.mof.gov.eg/files/a3362b50-574c-11ec-9145-6f33c8bd6a26.pdf

  • Obligations souveraines vertes des Fidji

    Pour aider à lever des financements supplémentaires pour répondre à ses besoins en matière de développement de la résilience climatique, le gouvernement fidjien a émis une obligation verte souveraine de Fidji d'un montant de 100 millions de FJD en novembre 2017. Plus de 90 % du produit a été alloué à des projets d'adaptation climatique sélectionnés dans le budget national. Cette émission visait à contribuer à faire face aux impacts négatifs sur les budgets nationaux de la nécessaire réhabilitation des infrastructures endommagées par le cyclone tropical Winston en 2016. Il s'agissait de l'un des premiers projets verts obligations d’allouer la majorité de ses bénéfices au renforcement de la résilience climatique. Les projets liés à l'adaptation financés par les fonds comprenaient des améliorations à l'approvisionnement en eau en milieu rural, récupération des eaux pluviales, la réhabilitation et la construction d'écoles et les travaux d'urgence.

    Adapté de la source suivante :

    Ministère de l'Économie des Fidji. (2020). Vert souverain des Fidji lien: mise à jour 2020. Banque de réserve des Fidji. https://www.rbf.gov.fj/wp-content/uploads/2021/06/Fiji_Sovereign_Green_Bond_2020_Impact_Report-1.pdf

  • Programme d'obligations vertes de la province de l'Ontario

    La province de l'Ontario, au Canada, a publié une série de obligations qui incluent l’adaptation au climat et la résilience comme catégorie de projet éligible. Dans cette catégorie de projets, l'Ontario peut financer des projets liés à la protection contre les inondations et à la gestion des eaux pluviales, aux infrastructures résistantes aux intempéries extrêmes et aux infrastructures municipales pour l'eau propre et/ou potable, le traitement des eaux usées, les systèmes de drainage urbain durables et d'autres formes d'atténuation des inondations. Le projet Port Lands Flood Protection est le premier centré sur l’adaptation et la résilience climatiques. Le projet de 1.25 milliard CAD est axé sur la protection contre les inondations et la restauration de l'habitat écologique dans la ville de Toronto.

    Adapté des sources suivantes :

    Office ontarien de financement. (sd). Vert ontarien lien cadre. https://www.ofina.on.ca/pdf/green_bond_framework.pdf

    Office ontarien de financement. (2023, décembre). 2023 Vert Ontario lien Newsletter https://www.ofina.on.ca/pdf/2023_ontario_green_bond_newsletter_en.pdf

Prêts verts

  • Les emprunteurs utilisent les prêts verts pour financer ou refinancer des projets verts. Les prêts verts sont similaires aux prêts verts obligations dans la mesure où ils mobilisent des capitaux pour des projets écologiquement durables, mais ils diffèrent par leur taille et par la manière dont les fonds sont collectés. Les fonds pour les obligations proviennent du marché des investisseurs, tandis que les fonds pour les prêts verts proviennent d'une banque ou d'une opération privée ; les montants ont tendance à être inférieurs à ceux d'un lien.

    Pour qu'un projet soit labellisé vert,

    • les catégories de projets verts éligibles doivent être définies dans la section relative à l'utilisation des fonds décrite dans le cadre du prêt ;
    • l'information/alliances pertinents pour les projets verts doivent être identifiés dans le accord d'installationEt
    • l'emprunteur devrait être tenu de garantir l'exactitude de tout rapport.

    L'émission de prêts verts doit suivre les principes des prêts verts publiés par la Loan Markets Association en 2019 et mis à jour en 2023. Ces principes reconnaissent de larges catégories d'éligibilité, notamment adaptation au changement climatique des projets tels que l’observation du climat et les systèmes d’alerte précoce, l’agriculture intelligente face au climat et la protection des environnements côtiers. Les emprunteurs doivent rendre compte de l'utilisation des fonds, y compris une liste des projets auxquels les fonds du prêt ont été alloués, les montants alloués et l'impact attendu et obtenu.

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • production végétale et alimentaire – y compris l’agroforesterie ; la production animale; pêcheries (marines, d'eau douce et aquaculture); irrigation;
    • services et gestion écologiques – gestion forestière (y compris boisement et reboisement); marécages; protection, conservation et amélioration des écosystèmes et de la biodiversité ;
    • approvisionnement en eau (infrastructure) – stockage de l'eau ; récupération de l'eau; Gestion de l'eau;
    • protection et gestion côtières et fluviales – défenses côtières ou barrières de protection contre les inondations ; mesures de protection contre les crues des rivières;
    • réduction des risques de catastrophe – systèmes d’alerte précoce et d’observation ;
    • infrastructures énergétiques – production d’énergie (y compris les énergies renouvelables) ;
    • Infrastructure de transport;
    • autres environnements bâtis et infrastructures – développement urbain ;
    • infrastructures sociales – éducation ; établissements de santé; et
    • l'industrie et la fabrication.

     

    Informations supplémentaires :

    • Il s'agit d'un instrument émergent, le premier marché de prêts verts ayant débuté en 2016 au Royaume-Uni, la Lloyd's Bank prévoyant des prêts pour les sociétés immobilières vertes.

     

    Considérations pour l’octroi d’un prêt vert :

    • Cet instrument n’est pas largement utilisé dans les pays en développement, qui représentaient 1.6 milliard de dollars sur les 33 milliards de dollars d’encours de prêts verts estimés en 2021 (Banque mondiale, 2021).
    • Les prêts financés par l’emprunteur et/ou par le projet doivent respecter les seuils de risque de crédit et de défaut.
    • Les prêts ne conviennent pas à tous les emprunteurs, en particulier à ceux qui ne sont peut-être pas en mesure de s’endetter davantage.
    • Des garanties pourraient être nécessaires pour accroître la confiance des prêteurs dans les prêts verts émis dans les pays en développement.

     

    Adapté des sources suivantes :

    Association du marché des prêts. (2023). Principes du prêt vert. https://www.lma.eu.com/application/files/8916/9755/2443/Green_Loan_Principles_23_February_2023.pdf

    Banque mondiale. (2021, 4 octobre). Ce qu’il faut savoir sur les prêts verts. https://www.worldbank.org/en/news/feature/2021/10/04/what-you-need-to-know-about-green-loans

  • Prêts verts à Maurice

    En 2019, l'Agence française de développement et l'Union européenne ont accordé une ligne de crédit de 75 millions d'euros à deux banques locales mauriciennes pour leur permettre de proposer des prêts verts à des conditions attractives. La Mauritius Commercial Bank dispose d'un programme de prêt vert qui offre à ses clients des taux d'intérêt préférentiels et une subvention d'investissement de 15 % pour les investissements verts. Le programme de 2019 s'est étendu au-delà des programmes antérieurs axés sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre pour inclure des subventions pour intégrer adaptation au changement climatique et les considérations d’égalité des sexes, ainsi que l’assistance technique. Cela a permis aux banques partenaires d'accorder des prêts verts pour des projets visant à réduire la vulnérabilité de Maurice au changement climatique, notamment la gestion des inondations, la préservation des ressources en eau potable, récupération des eaux pluvialeset la prévention de l’érosion côtière.

    Adapté des sources suivantes :

    Agence Française de Développement Groupe. (2021). SUNREF Maurice : Vers un avenir plus vert. https://www.businessmauritius.org/wp-content/uploads/2021/09/Brochure-SUNREF-Mauritius.pdf  

    Banque commerciale de Maurice. (sd). Vert prêt. https://www.mcb.mu/en/personal/loans/green-loans/

  • Société de développement Hyson

    Hyson, l'une des principales sociétés d'investissement, de gestion et de développement immobilier à Hong Kong, s'est associée à ChinaChem pour obtenir le plus grand prêt vert à Hong Kong en janvier 2022. Les partenaires ont signé une facilité de prêt de 5 millions HKD sur 12.95 ans avec six banques. La facilité de prêt servirait à refinancer le prime foncière et financer les coûts de construction d'un nouveau projet commercial vert qui répondrait aux normes de construction écologique de la Chine. Ce développement vert comprenait l'utilisation d'énergies renouvelables, l'efficacité énergétique, la gestion durable des déchets et la conservation de l'eau. Le cadre de finance verte 2018 de Hysan est inclus adaptation au changement climatique, décrits comme « des projets qui renforceront la résilience des bâtiments aux impacts du changement climatique tels que les événements météorologiques extrêmes et les catastrophes naturelles, par exemple l'installation et la mise à niveau d'un système amélioré de protection contre les inondations, une isolation supplémentaire, etc. » (Hysan, 2018, p. 6).

    Adapté des sources suivantes :

    Hysan. (2018). Cadre de finance verte de Hysan. https://www.hysan.com.hk/app/uploads/2021/01/Hysan-Green-Finance-Framework.pdf

    Hysan. (2022). Hysun groupe de développement et Chinachem a levé avec succès
    Le plus grand prêt vert de Hong Kong pour financer le projet commercial Caroline Hill Road
    [Communiqué de presse]. https://www.hysan.com.hk/app/uploads/2022/01/Hysan-Development-and-Chinachem-Group-Successfully-Raised-Hong-Kongs-Largest-Green-Loan-to-Fund-Caroline-Hill-Road-Commercial-Project.pdf

Fonds renouvelable vert

  • Un fonds renouvelable vert a été défini comme « un pool de capitaux interne dédié au financement de projets durables générant des économies de coûts. Une partie de ces économies est ensuite utilisée pour reconstituer le fonds (c'est-à-dire que les fonds sont renouvelés), permettant un réinvestissement dans de futurs projets de valeur similaire » (Département américain de l'Énergie, sd). Cela établit un véhicule de financement continu qui contribue à accroître la durabilité au fil du temps tout en générant des économies de coûts et en garantissant la disponibilité de capitaux pour des projets importants. En règle générale, les taux d’intérêt sont égaux ou inférieurs aux taux du marché. Les fonds sont généralement capitalisés par des sources publiques et gérés de manière à créer un cycle répété de prêts et de remboursements.

    Traditionnellement, les fonds renouvelables verts en Amérique du Nord et en Europe accordaient des prêts pour des projets d’énergie durable et de développement urbain durable. Cependant, aux États-Unis, plusieurs États ont utilisé leurs fonds renouvelables pour financer des projets liés à l’adaptation, notamment des projets d’infrastructures vertes pour les eaux pluviales et les eaux usées et des projets de capacité en eau potable.

    En outre, des fonds renouvelables ont été utilisés pour soutenir de petits projets dans les pays en développement, notamment en matière d'adaptation. Le remboursement du fonds ne se fait peut-être pas par des économies de coûts, mais le fonds permet aux membres de la communauté d'accéder à des fonds à des taux d'intérêt bas avec de longues périodes de remboursement. Ces fonds sont souvent créés grâce au financement de démarrage des partenaires de développement.

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • services et gestion écologiques – gestion forestière (y compris boisement et reboisement); marécages; protection, conservation et amélioration des écosystèmes et de la biodiversité ;
    • approvisionnement en eau (infrastructures) – gestion de l'eau ;
    • protection et gestion côtières et fluviales – défenses côtières ou barrières de protection contre les inondations ; mesures de protection contre les crues des rivières;
    • réduction des risques de catastrophe – systèmes d’alerte précoce et d’observation ;
    • autres environnements bâtis et infrastructures – développement urbain ; et
    • infrastructures sociales – éducation ; établissements de santé.

     

    Informations supplémentaires :

    • C'est un instrument mature. Les fonds renouvelables verts sont utilisés depuis les années 1990 par les établissements d’enseignement aux États-Unis pour financer des projets d’atténuation du climat liés à l’efficacité énergétique et aux énergies renouvelables.

     

    Considérations relatives à l’utilisation des fonds renouvelables verts :

    • Un capital suffisant est requis pour démarrer le fonds.
    • Les fonds renouvelables verts recherchent des projets qui permettront de rembourser/réalimenter le fonds régulièrement, ce qui peut constituer un obstacle au financement de projets à long terme.

     

    Adapté des sources suivantes :

    Conseil des agences de financement du développement. (sd). Fonds de prêts renouvelables et financement du développement. https://www.cdfa.net/cdfa/cdfaweb.nsf/pages/revolving-loan-funds.html

    Logement 2030. (sd) Fonds renouvelables et enchères – Autriche, Tchéquie, France, Pologne, Slovaquie et Slovénie. https://www.housing2030.org/project/revolving-funds-and-auctioning/

    Stratégies de développement urbain à faibles émissions. (2021). Financements innovants pour un développement à faibles émissions : fonds renouvelables, financements attractifs et communautaires. Que signifient-ils??https://urban-leds.org/wp-content/uploads/2021/11/Urban-LEDS-factsheet-_Innovative-Financing.pdf

    Département américain de l'énergie. (sd). Fonds renouvelables verts. https://betterbuildingssolutioncenter.energy.gov/toolkits/green-revolving-funds

  • Fonds renouvelables d’État – États-Unis d’Amérique

    Aux États-Unis, les partenariats entre le gouvernement fédéral et les États soutiennent un certain nombre de fonds renouvelables liés à l’eau. Les subventions provenant des fonds renouvelables de l'État pour l'eau potable de l'Agence de protection de l'environnement du gouvernement fédéral et de ses fonds renouvelables de l'État pour l'eau propre peuvent être utilisées pour réduire les risques de catastrophes et de risques naturels, y compris les effets du changement climatique. Cela peut inclure l’achat et la construction d’améliorations des infrastructures liées à la résilience et au rétablissement, telles que l’achat de générateurs de secours, la construction de barrières physiques contre les inondations, le déplacement ou la modification des installations d’eau existantes, ainsi que l’achat et la conservation de terrains pour protéger les zones d’approvisionnement en eau. Par exemple, grâce au financement du Clean Water State Revolving Fund, la Californie et l’Oregon achètent et conservent des terres pour protéger les zones d’approvisionnement en eau.

    En outre, l'Agence fédérale de gestion des urgences a créé le programme Safeguarding Tomorrow Revolving Loan Fund, qui fournit des subventions de capitalisation aux États pour permettre des prêts à faible taux d'intérêt aux gouvernements locaux afin de réduire leur vulnérabilité aux risques naturels et au changement climatique et d'améliorer la résilience des communautés. En octobre 2023, l’Agence fédérale de gestion des urgences a accordé un total de 50 millions de dollars à sept États américains et au District de Columbia pour établir des programmes de prêts renouvelables qui soutiendront des projets de résilience et d’adaptation au climat. Des subventions supplémentaires dans le cadre du programme de fonds de prêt renouvelable Safeguarding Tomorrow sont prévues pour 2024.

    Adapté des sources suivantes :

    Agence fédérale de gestion des urgences. (2024). Fonds de prêts renouvelables Sauvegarder demain. https://www.fema.gov/grants/mitigation/storm-rlf#news

    Martinez, M. (2019). Utiliser les fonds renouvelables de l’État pour la conservation des terres. Réseau de financement de la conservation. https://www.conservationfinancenetwork.org/sites/default/files/2019-02/CFN%20Toolkit%20-%20State%20Revolving%20Funds%20Rev.pdf

    Agence de protection de l'environnement des États-Unis. (2023). EPA fonds renouvelables et subventions de l'État disponibles pour les services d'eau et d'assainissement. https://www.epa.gov/fedfunds/epa-state-revolving-funds-and-wifia-available-water-and-wastewater-utilities

  • Fonds de prêts renouvelables pour le contrôle de l'érosion des côtes du Maryland

    Le Maryland Shore Erosion Control Revolving Loan Fund offre des prêts sans intérêt aux ménages, aux entreprises et aux municipalités qui possèdent des propriétés riveraines et souhaitent réduire l'érosion des rives grâce à des solutions naturelles ou à des projets riverains vivants. Ces projets comprennent le nivellement des berges, la création de dunes et la restauration des arches. Une assistance technique est également disponible sous la forme d’évaluations de sites et d’évaluations de problèmes. Le fonds émet chaque année entre 15 et 20 prêts pouvant aller jusqu'à 60,000 5 USD, et les prêts peuvent être remboursés sur 15, 20 ou XNUMX ans.

    Adapté de la source suivante :

    Escroc, M. (2021). Fiche d'information : Comment les fonds de prêts renouvelables peuvent-ils rendre notre côte plus résiliente ? Institut d'études environnementales et énergétiques. https://www.eesi.org/papers/view/fact-sheet-how-can-revolving-loan-funds-make-our-coasts-more-resilient

  • Fonds-cadre pour les ressources insulaires durables – Antigua-et-Barbuda

    Le guichet d'adaptation du Fonds-cadre pour les ressources insulaires durables est un programme de prêts renouvelables qui octroie des prêts non garantis à faible taux d'intérêt (d'un montant moyen de 14,550 XNUMX USD) aux foyers et aux entreprises vulnérables afin de répondre aux nouvelles directives et normes d'adaptation pour les infrastructures construites. Les prêts sont utilisés pour installer récupération des eaux pluviales systèmes, rénovations économes en eau, volets anti-ouragan, moustiquaires et panneaux solaires. Le mécanisme de prêt a été capitalisé à hauteur de 3 millions de dollars du Fonds d'adaptation et de 1.6 million de dollars du Fonds spécial pour les changements climatiques, le Programme des Nations Unies pour l'environnement étant l'entité de mise en œuvre.

    Adapté des sources suivantes :

    Fonds d'adaptation. (2021). Une approche intégrée de l'adaptation physique et de la résilience des communautés dans le bassin versant de McKinnon, au nord-ouest d'Antigua-et-Barbuda. https://www.adaptation-fund.org/project/integrated-approach-physical-adaptation-community-resilience-antigua-barbudas-northwest-mckinnons-watershed/

    Programme des Nations Unies pour l'environnement. (2023, 18 octobre). Comment les prêts communaux aident Antigua-et-Barbuda à se préparer aux ouragans. https://www.unep.org/news-and-stories/story/how-communal-loans-are-helping-antigua-and-barbuda-brace-hurricanes

Titrisation verte

  • La titrisation implique la mise en commun d'actifs financiers en un seul groupe pour former un nouveau produit financier vendable. Les actifs financiers regroupés sont généralement des prêts ou d’autres dettes, des flux de trésorerie réguliers étant générés par les actifs financiers. Ces prêts et dettes doivent être fongibles ou interchangeables, c'est-à-dire qu'ils ont des caractéristiques de risque et de rendement similaires. L'émetteur regroupe les prêts en un seul groupe et les transfère généralement dans un groupe nouvellement créé. véhicule à usage spécial, généralement un titre basé sur des actifs (ABS), puis vend ces actifs reconditionnés aux investisseurs. Les actions de ces titres peuvent être vendues en marchés secondaires. Cela permet aux entreprises et aux prêteurs de vendre des actifs financiers existants, ce qui augmente leur liquidité.

    L’instrument est défini comme « vert » lorsque les flux de trésorerie sous-jacents proviennent d’actifs financiers (c’est-à-dire des prêts) pour financer des actifs à faible émission de carbone ou lorsque le produit de la transaction est destiné à investir dans des actifs à faible émission de carbone. Les projets d’énergie renouvelable, d’efficacité énergétique et de transport se prêtent à la titrisation en raison de leur profil de revenus stables et de leurs faibles risques opérationnels. L’intégration de considérations liées aux risques climatiques physiques dans la conception de ces projets pourrait soutenir les efforts d’adaptation au climat.

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • approvisionnement en eau (infrastructures) – gestion de l'eau ;
    • infrastructures énergétiques – production d’énergie (y compris les énergies renouvelables) ;
    • Infrastructure de transport; et
    • autre environnement bâti et infrastructure – développement urbain.

     

    Informations supplémentaires :

    • Il s’agit d’un instrument émergent pour l’action d’adaptation dans le secteur de l’eau.
    • Il s’agit d’un instrument mature à d’autres fins, la majorité des émissions d’ABS verts jusqu’en 2021 ayant lieu aux États-Unis. Il y a une utilisation croissante en Chine et un nombre limité de titrisations durables en Europe.

     

    Considérations relatives à l’utilisation des actifs titrisés :

    • Cet instrument nécessite plusieurs projets générateurs de revenus.
    • La titrisation nécessite une expertise juridique et la définition de modalités strictes.
    • Cet outil est généralement promu avec le soutien actif du gouvernement.

     

    Adapté de les sources suivantes:

    Chen, J. (2023 septembre 29). titrisation. Investopédia. https://www.investopedia.com/terms/s/securitization.asp

    Autorité bancaire européenne. (2022). Rapport de l'ABE : Développer un cadre pour une titrisation durable. https://www.eba.europa.eu/sites/default/documents/files/document_library/Publications/Reports/2022/1027593/EBA%20report%20on%20sustainable%20securitisation.pdf

    Harwood, A. (2021). Accélérer la titrisation en Afrique pour financer les ODD : futures titrisations de flux. Institut Milken. https://milkeninstitute.org/sites/default/files/reports-pdf/Accelerating%20Securitization%20in%20Africa.pdf

    Rado, G. (2018 août 17). Titrisation verte : débloquer des financements pour des projets à petite échelle à faible émission de carbone. Initiative sur les obligations climatiques. https://www.climatebonds.net/resources/reports/green-securitisation-unlocking-finance-small-scale-low-carbon-projects#:~:text=A%20securitisation%20can%20be%20defined,invest%20in%20low%2Dcarbon%20assets

  • Une propriété américaine évaluée par une sécurité adossée à des actifs d'énergie propre

    Le programme américain Property Assessed Clean Energy finance des améliorations en matière d'efficacité énergétique et d'énergies renouvelables que les propriétaires de propriétés résidentielles et commerciales peuvent rembourser au fil du temps grâce à leurs factures d'impôt foncier. Les recettes des impôts fonciers sont redistribuées aux principales agences. Ce système transfère le risque de financement et de crédit aux investisseurs en titres adossés à des actifs par le biais de la titrisation des prêts, libérant ainsi le financement de nouveaux prêts.

    Adapté de la source suivante :

    Énergie.gov. (sd). Programmes d’énergie propre évalués par la propriété. Bureau des programmes énergétiques d'État et communautaires. https://www.energy.gov/eere/slsc/property-assessed-clean-energy-programs

  • Groupe de l'eau des entreprises de Pékin

    Le Beijing Enterprises Water Group en Chine exploite 19 usines de traitement d’eau dans le cadre de contrats de reprise-exploitation-transfert ou de construction-exploitation-transfert dans 16 municipalités. Le produit des ABS verts, soutenu par les frais des services de traitement de l'eau, est alloué à neuf projets d'infrastructures hydrauliques pour soutenir la prévention de la pollution, le recyclage des ressources et adaptation au changement climatique catégories sous le vert de la Chine lien catalogue. Les premiers ABS verts chinois ont été émis en 2016, et le marché des ABS verts s'est développé rapidement, représentant 11 % des émissions d'obligations vertes de la Chine en 2020.

     

    Adapté des sources suivantes :

    Initiative sur les obligations climatiques. (2018, mars). Titrisation verte : débloquer des financements pour des projets à petite échelle à faible émission de carbone (Document d'information). https://www.climatebonds.net/files/reports/green_securitisation_cbi_conference_final.pdf

    Initiative sur les obligations climatiques. (2020). Rapport sur la titrisation verte en Chine : état du marché 2020. https://www.climatebonds.net/files/reports/cbi_cn_2020_sotm_04h_1.pdf

Paiement pour les services écosystémiques

  • Les paiements pour services écosystémiques (PSE) sont des transferts qui sont principalement utilisés soit pour des services de régulation, tels que la protection des bassins versants, le contrôle des inondations ou la défense des rivages, soit pour des services culturels, tels que la beauté des paysages. Dans le cadre d'un système de PSE, des paiements en espèces ou d'autres ressources sont effectués par ceux qui bénéficient des services écosystémiques, tels que les consommateurs d'eau en aval, les villes et les sociétés hydroélectriques, aux prestataires de services écosystémiques, tels que les fiducies foncières d'agriculteurs et les gestionnaires des zones protégées. Les PSE opérationnalisent un "principe du bénéficiaire-payeur" approche des services écosystémiques et créer une opportunité pour les fournisseurs de générer des revenus et des financements. Les paiements des bénéficiaires au fournisseur sont directement liés à la protection/fourniture réussie des services écosystémiques stipulés contractuellement (paiement basé sur les résultats) ou à l'exécution de certaines activités qui permettre/améliorer la fourniture de services écosystémiques (approche de paiement basée sur les intrants). Cette dernière approche est plus appropriée s'il est trop difficile d'évaluer un service écosystémique précis et comment un propriétaire foncier peut fournir ce service ou s'il existe une tendance à long terme délai de surveillance et de vérification.

    Les paiements servent à rémunérer les prestataires de certaines activités et ressources requises. Ces paiements aident également à compenser les prestataires pour la réduction ou la perte de revenus du fait que certaines activités économiques ou certains droits économiques ne sont pas utilisés pour fournir les services écosystémiques. Il existe toute une gamme de modèles de paiement selon qui est défini comme le bénéficiaire (direct ou indirect) et qui est choisi pour payer finalement.

    De nombreux programmes de PSE liés au changement climatique se concentrent sur l’atténuation. Ces programmes peuvent offrir la possibilité de fournir également des avantages en matière d'adaptation, tels que la réduction des inondations résultant de boisement. Répondre aux besoins d’adaptation nécessite des programmes de PSE adaptés au contexte local, en particulier pour les gestionnaires de l’aire protégée, ainsi que des contrats flexibles avec les fournisseurs.

    Plusieurs pays en développement ont mis en œuvre des initiatives de PSE, notamment le Brésil, le Costa Rica, le Pérou, les Philippines, la Tanzanie, l'Ouganda et le Vietnam. Ces efforts fournissent une expérience approfondie à l’échelle internationale dans leur application.

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • production végétale et alimentaire – y compris l’agroforesterie ; la production animale; pêcheries (marines, d'eau douce et aquaculture); irrigation;
    • services et gestion écologiques – gestion forestière (y compris le boisement et reboisement); marécages; protection, conservation et amélioration des écosystèmes et de la biodiversité ; et
    • approvisionnement en eau (infrastructure) – stockage de l'eau ; récupération de l'eau; Gestion de l'eau.

     

    Informations supplémentaires :

    • C'est un instrument mature. Les PSE sont utilisés comme outil de conservation et de gestion des ressources depuis le début des années 1990 et ont été mis en œuvre sur tous les continents. En 2018, il y avait plus de 550 programmes actifs dans le monde.

     

    Considérations relatives au recours à une initiative de PSE :

    • Les PSE tirent parti d’institutions publiques solides et de droits de propriété privée qui permettent aux bénéficiaires d’internaliser les bénéfices et de les payer. Des programmes de subventions peuvent être utilisés pour soutenir les propriétaires ayant des moyens financiers limités.
    • Les autorités publiques doivent avoir une connaissance technique de l'initiative créant les services écosystémiques ainsi que la capacité de surveiller l'utilisation (si nécessaire) et d'imposer légalement le paiement.
    • Les initiatives de PSE dans les pays en développement ont souvent été soutenues par des fonds publics, notamment des paiements émis par les gouvernements et des subventions reçues des partenaires de développement et des organisations internationales de conservation. Certains programmes ont obtenu des investissements d'entités privées.

     

    Adapté de les sources suivantes :

    Kuhfuss, L., Rivington, M. et Roberts, M. (2018). L'approche « Paiement pour les services écosystémiques » – Pertinence face au changement climatique. Changement climatique. https://www.climatexchange.org.uk/media/3271/payment-for-ecosystem-services.pdf

    Salzman, J., Bennett, G., Carroll, N., Goldstein, A. et Jenkins, M. (2018). Le statut mondial et les tendances des paiements pour les services écosystémiques. Durabilité de la nature, 1136-144. https://www.nature.com/articles/s41893-018-0033-0

    Smith, S., Rowcroft, P., Everard, M., Couldrick, L., Reed, M., Rogers, H., Quick, T., Eves, C. et White, C. (2013). Paiements pour les services écosystémiques : un guide de bonnes pratiques. Département de l'environnement, de l'alimentation et des affaires rurales. Défra. https://www.cbd.int/financial/pes/unitedkingdom-bestpractice.pdf

  • CompensACTION

    L'initiative CompensACTION promeut l'innovation en PSE à grande échelle pour augmenter les revenus des petits agriculteurs dans les pays en développement, tout en encourageant les résultats en matière d'environnement et de changement climatique, notamment en aidant les agriculteurs à renforcer leur résilience au changement climatique. L'initiative, lancée en 2022 par le gouvernement allemand, vise à utiliser les finances publiques pour augmenter les investissements privés afin d'étendre les programmes de PSE afin de rémunérer les petits exploitants agricoles pour leurs contributions à la préservation des services écosystémiques. Depuis septembre 2023, des programmes pilotes de PSE avaient été lancés par l'intermédiaire du Fonds international de développement agricole au Brésil, en Éthiopie et au Lesotho. Le programme du Lesotho comprend des paiements pour l'efficacité de l'eau, ainsi que pour la conservation de la biodiversité et la séquestration du carbone.

    Adapté de la source suivante :

    CompensACTION. (sd). CompensACTION pour la sécurité alimentaire et une planète saine. https://compensaction.com

    Wollenberg, E., Tennigkeit, T., Dinesh, D., Baumert, S., Rohrig, F., Kirfel-Ruhle, L. et Zeppenfeldt, L. (2022). Rémunérer les agriculteurs pour les services écosystémiques : leçons et programme pour l'innovation [Note politique]. CompensACTION. https://www.globallandscapesforum.org/wp-content/uploads/2023/08/Compensating-farmers-for-ecosystem-services-policy-brief.pdf

  • Systèmes de paiement écologiques – Suisse

    Depuis le début des années 1990, la Suisse a introduit des réformes visant à abandonner le soutien des prix du marché au profit de paiements directs, notamment pour la fourniture de biens et services écologiques. Dans le cadre de nouvelles réformes de son cadre de politique agricole pour 2014-2017, la Suisse est passée des paiements directs aux agriculteurs par hectare de production ou par tête de bétail à des paiements liés aux efforts visant à atteindre les objectifs environnementaux fédéraux pour l'agriculture. Des paiements directs pour les avantages environnementaux ont été accordés pour la participation volontaire à des activités classées en six catégories : entretien du paysage culturel, maintien de l'approvisionnement alimentaire, promotion de la diversité biologique, amélioration de la qualité du paysage, utilisation de systèmes de production en harmonie avec la nature et respectueux des animaux, et utilisation efficace des ressources. La politique prévoyait des paiements de transition pour réduire la perturbation des revenus des agriculteurs. La transition a été soutenue par une légère augmentation de la dotation budgétaire suisse destinée à l'agriculture pour la période 2014-2017.

    Adapté de la source suivante :

    Organisation de coopération et de développement économiques. (2017). Réformer les subventions agricoles pour soutenir la biodiversité en Suisse : étude de pays (Document politique de l'OCDE sur l'environnement n° 8). https://www.oecd.org/environment/resources/Policy-Paper-Reforming-agricultural-subsidies-to-support-biodiversity-in-Switzerland.pdf

  • Mécanismes de rémunération des services écosystémiques et Fonds pour l’eau Quiroz-Chira

    Le ministère péruvien de l'Environnement a développé les mécanismes de rémunération pour les services écosystémiques (MERESE) pour atténuer les risques pour le système hydrologique qui menacent l'écosystème du Pérou. Le MERESE est un accord volontaire promouvant des initiatives conçues pour la conservation, la récupération et l'utilisation durable des services écosystémiques. Il se compose de deux parties : les payeurs bénéficient des services écosystémiques et les contributeurs facilitent la conservation et la récupération de l'écosystème en fournissant des services pertinents. L'initiative est inscrite dans la loi et incluse dans le plan national d'adaptation et la contribution déterminée au niveau national du Pérou.

    Nature et Culture International, une organisation non gouvernementale internationale, a lancé le Fonds pour l'eau Quiroz-Chira dans le cadre du programme MERESE. Le fonds a été créé pour conserver le bassin de Chira-Quiroz au Pérou, car il s'agit d'une source d'eau essentielle contribuant à l'agriculture, à l'aquaculture, à la consommation domestique et à l'utilisation industrielle. Le fonds visait à collecter et à gérer des fonds pour la conservation et la récupération des forêts dans la zone où se trouvaient les contributeurs. Il a été financé par un groupe bénévole composé de cinq payeurs (deux municipalités, deux offices des eaux et Nature et Culture International) et de cinq contributeurs composés de diverses communautés paysannes. Les services des eaux ont volontairement contribué à hauteur de 1 % du tarif de l’eau qu’ils percevaient auprès des utilisateurs. Les deux municipalités se sont engagées à verser des contributions annuelles de 17,000 15,000 USD et XNUMX XNUMX USD, respectivement, et ont également fourni une assistance technique et logistique dans le fonctionnement du fonds de l'eau. Nature and Culture International a été l'acteur clé, car il a fourni une assistance technique, administrative et logistique au fonds pour l'eau.

    Entre 2014 et 2020, les flux de fonds pour l'eau ont été consacrés au développement communautaire (53 %), à la conservation et à la récupération des écosystèmes (37 %) et à la gestion du fonds pour l'eau (10 %). Ce mécanisme de financement innovant a réussi à mobiliser le soutien politique et citoyen pour mélanger des fonds nouveaux et traditionnels pour les activités de conservation.

    Adapté de la source suivante :

    Fonseca, A. et Lahud, J. (2022). Mise en œuvre de MERESE à travers le Fond d'eau Quiroz-Chira : Innovateurs financiers instrumentaux pour l'adaptation [Mise en œuvre du MERESE à travers le Fonds de l'Eau Quiroz-Chira : Instruments financiers innovants pour l'adaptation]. Libellule. https://libelula.com.pe/download/14106/

Fonds d'investissement en pool

  • Les fonds d'investissement en pool sont des véhicules financiers qui combinent les capitaux de différentes entités et les déploient ensuite dans des projets/initiatives. Ces entités peuvent être publiques, privées et/ou à but non lucratif. Les entités peuvent proposer au fonds d'investissement différentes formes de capital, notamment des subventions, des capitaux propres ou des prêts.

    Souvent, lorsque les financements publics sont combinés avec des financements privés, le pool de ressources qui en résulte est appelé fonds d’investissement à financement mixte. Habituellement, ces types de fonds ont des objectifs de développement ou sectoriels spécifiques et n’investiront que dans des projets qui correspondent à ces objectifs.

    Compte tenu de l’inclusion de capitaux publics dans les fonds d’investissement à financement mixte, les rendements recherchés par le fonds d’investissement lors d’un investissement peuvent être inférieurs. Cela permet à ceux qui structurent le financement du projet ou de l'initiative d'utiliser ce financement mixte pour réduire le compromis risque/rendement pour les autres co-investisseurs du projet ou de l'initiative. Dans de nombreux cas, cette réduction des risques vise à attirer des capitaux du secteur privé vers un projet ou une initiative qui, autrement, n'aurait pas bénéficié de capitaux commerciaux.

    Il est peu probable que des fonds d’investissement communs pour l’adaptation voient le jour étant donné les difficultés à générer des flux de revenus constants à partir de ce type de projets. Toutefois, les fonds d’investissement climatique peuvent associer des projets d’adaptation à des projets d’atténuation générateurs de revenus pour atténuer cette contrainte. En outre, plus la proportion de financements publics incluse dans un investissement est élevée, plus ce financement pourrait avoir une grande influence pour garantir que les projets sont développés/mis en œuvre d’une manière qui tienne compte des aléas et des risques climatiques physiques projetés.

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • production végétale et alimentaire – y compris l’agroforesterie ; la production animale; pêcheries (marines, d'eau douce et aquaculture); irrigation;
    • services et gestion écologiques – gestion forestière (y compris boisement et reboisement); marécages; protection, conservation et amélioration des écosystèmes et de la biodiversité ;
    • approvisionnement en eau (infrastructure) – stockage de l'eau ; récupération de l'eau; Gestion de l'eau;
    • protection et gestion côtières et fluviales – défenses côtières ou barrières de protection contre les inondations ; mesures de protection contre les crues des rivières;
    • réduction des risques de catastrophe – systèmes d’alerte précoce et d’observation ;
    • infrastructures énergétiques – production d’énergie (y compris les énergies renouvelables) ;
    • Infrastructure de transport;
    • autres environnements bâtis et infrastructures – développement urbain ;
    • infrastructures sociales – éducation ; établissements de santé; et
    • l'industrie et la fabrication.

     

    Informations supplémentaires :

    • Il s’agit d’un instrument mature, même si les fonds axés sur l’adaptation au climat n’ont vu le jour que dans les années 2020.

     

    Considérations relatives à l’utilisation d’investissements mutualisés :

    • Le projet/initiative doit générer un retour sur investissement acceptable pour les investisseurs.
    • Différents projets/initiatives nécessiteront différentes combinaisons de financements (subventions, fonds propres, prêts) en fonction du compromis risque/rendement projeté.
    • La constitution d’un portefeuille de projets d’adaptation nécessite des données adéquates pour éclairer les opportunités d’investissement.

     

    Adapté des sources suivantes :

    Convergence. (2023). Etat de la finance mixte 2023 : édition Climat. https://www.convergence.finance/resource/state-of-blended-finance-2023/view

    Gozzi, JC et Schmukler, S. (2015 octobre 23). Crédit public garantit et l'accès au financement. Économie européenne. https://european-economy.eu/leading-articles/public-credit-guarantees-and-access-to-finance/

    Organisation de coopération et de développement économiques. (sd). Financement mixte. https://www.oecd.org/dac/financing-sustainable-development/blended-finance-principles/

  • Mécanisme de financement de l’adaptation rurale au climat en Afrique (ARCAFIM) pour la région de l’Afrique de l’Est

    ARCAFIM est un mécanisme de financement mixte lancé en 2023 qui vise à accroître le soutien et le financement de l'adaptation pour les petits agriculteurs et les entreprises rurales d'Afrique de l'Est. Le mécanisme comprend deux piliers. Le premier est un mécanisme de partage des risques qui implique une combinaison de fonds internationaux (110 millions de dollars fournis par le Fonds vert pour le climat [FVC], le Fonds nordique de développement et la Finlande) programmés par le biais du Fonds international de développement agricole (FIDA) et d'une contribution. de 90 millions de dollars auprès d'Equity Bank, une banque commerciale locale. La structure de financement comprend un modèle de partage des risques de crédit dans lequel les partenaires du FIDA couvrent 20% de la première perte, les partenaires du FIDA et Equity Bank se partagent 60% de la seconde, et Equity Bank est responsable des 20% restants de la tranche senior. Equity Bank utilisera le produit du prêt pour rétrocéder des prêts dans le cadre du programme ARCAFIM, les banques locales affiliées fournissant adaptation au changement climatique prêts aux petits agriculteurs et aux entreprises rurales. Le mécanisme comprend une composante de subvention soutenue par le GCF et le Danemark qui vise à surmonter les obstacles à l'accès au financement pour lutter contre l'adaptation au changement climatique, notamment en renforçant les compétences des institutions financières et en augmentant les connaissances financières des agriculteurs et des entreprises.

    Adapté des sources suivantes :

    Fonds international de développement agricole. (2023). Proposition de financement : FP220 : Mécanisme financier d'adaptation au climat en milieu rural en Afrique (ARCAFIM) pour la région de l'Afrique de l'Est. https://www.greenclimate.fund/sites/default/files/document/funding-proposal-fp220.pdf

    Fonds international de développement agricole. (2023, 2 décembre). Le FIDA lance un mécanisme de financement innovant pour aider les petits producteurs alimentaires à s'adapter au changement climatique en Afrique de l'Est. https://www.ifad.org/en/web/latest/-/ifad-launches-innovative-financing-mechanism-to-support-small-scale-food-producers-to-adapt-to-climate-change-in-eastern-africa

  • GAIA

    GAIA est une plateforme de financement mixte axée sur le climat, d'un montant de 1.5 milliard de dollars, lancée en 2023. La création de la plateforme a été dirigée par MUFG, un groupe financier mondial, et FinDev Canada, l'agence bilatérale du Canada. financement du développement institution. Le GCF a engagé 150 millions de dollars en fonds propres dans la plateforme. La plateforme combinera des capitaux commerciaux avec des capitaux concessionnels et patients pour fournir des prêts à long terme afin de soutenir la transition vers des voies résilientes au climat et à faibles émissions de carbone dans les pays en développement. Soixante-dix pour cent des dépenses du portefeuille seront consacrées à adaptation au changement climatique projets, et au moins 25 % des dépenses du portefeuille seront allouées aux pays les moins avancés et aux petits États insulaires en développement. Un dispositif d'assistance technique sera développé dans le cadre de la plateforme.

    Adapté des sources suivantes :

    FinDev Canada. (2023, 2 novembre). GAIA – une plateforme de financement mixte axée sur le climat – a reçu l'approbation de 150 millions de dollars américains du Fonds vert pour le climat. https://www.findevcanada.ca/en/news/gaia-climate-focused-blended-finance-platform-receives-us150-million-approval-green-climate

    Fonds vert pour le climat. (2023). Examen de la proposition de financement – ​​Addendum XIV. Dossier de proposition de financement pour le FP223. https://www.greenclimate.fund/sites/default/files/document/gcf-b37-02-add14-funding-proposal-package-fp223.pdf

    Projet GAIA. (2023). Système de gestion environnementale et sociale (SGES). https://www.bk.mufg.jp/global/productsandservices/corpandinvest/gcf/pg/pdf/system_english.pdf

  • Fonds pour la résilience terrestre

    Lancé en 2021 par le WWF et South Pole, le Landscape Resilience Fund associe 1.3 million de dollars du Fonds pour l'environnement mondial à 25 millions de dollars de Chanel (une entreprise privée). Le WWF et South Pole prévoient de mobiliser un total de 100 millions de dollars dans ce fonds d'ici 2025, combinant des financements publics, philanthropiques et privés pour financer des solutions d'adaptation durables. Le fonds se concentre sur l'assistance aux petites et moyennes entreprises qui travaillent avec les petits exploitants dans les paysages vulnérables sur des projets d'adaptation au climat. Il aide les petits exploitants à accéder à de meilleurs matériels agricoles, à des financements, à des formations et à des programmes afin qu'ils puissent développer des chaînes d'approvisionnement agricoles et forestières plus durables. Une fois les prêts remboursés, ils sont réinvestis dans d’autres petites et moyennes entreprises afin de créer un outil d’adaptation autonome. Plutôt que des retours financiers, les bailleurs de fonds voient les avantages environnementaux et sociaux qui résultent des projets.

    Adapté des sources suivantes :

    Fonds de résilience du paysage. (sd). Façonner l’avenir du financement de l’adaptation climatique. https://landscaperesiliencefund.org

    Pôle Sud. (2021, 10 juin). Un nouveau fonds pour la résilience climatique apporte des financements climatiques privés et publics aux paysages et aux agriculteurs vulnérables. https://www.southpole.com/news/new-climate-resilience-fund-brings-private-and-public-climate-finance-to-vulnerable-landscapes-and-farmers

  • Résilience climatique de Lightsmith

    Le groupe Lightsmith a annoncé la clôture définitive de Lightsmith Climate Resilience Partners (le fonds) en janvier 2022, avec 186 millions de dollars d'engagements en faveur d'entreprises technologiques en phase de croissance dont les technologies répondent aux impacts physiques du changement climatique. Le fonds s'est initialement concentré sur l'efficacité de l'eau et la gestion intelligente de l'eau, les systèmes alimentaires résilients, l'analyse agricole, l'intelligence géospatiale, l'analyse de la chaîne d'approvisionnement, ainsi que la modélisation des risques de catastrophe et le transfert des risques.

    Le Lightsmith Fund est le premier fonds de capital-investissement axé sur la résilience climatique, introduisant un système permettant de mesurer les impacts des investissements sur les efforts d'adaptation au climat. Il a réuni des investisseurs publics et privés, notamment le GCF, la Banque européenne d'investissement, la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures, la KfW au nom du gouvernement allemand, la Fondation Rockefeller et le groupe d'assurance PNC. Sa structure mixte est basée sur la stratégie d'investissement du Fonds de financement et de transfert de technologies pour la résilience climatique, l'adaptation et a été développée avec le soutien du Fonds mondial d'innovation, du Fonds nordique de développement, du Fonds pour l'environnement mondial, de Conservation International et de l'International Climate Finance Accelerator.

    Adapté des sources suivantes :

    Le Laboratoire de Finance Climat. (2022). Mécanisme de financement et de transfert de technologies pour la résilience climatique et l'adaptation (CRAFT). https://www.climatefinancelab.org/ideas/climate-resilience-and-adaptation-finance-technology-transfer-facility-craft-2/

    Groupe Lightsmith. (2022 janvier 31). Le groupe Lightsmith clôture son premier fonds de croissance climatique de 186 millions de dollars, le premier à se concentrer sur la résilience et l'adaptation au climat [Communiqué de presse]. https://lightsmithgp.com/news-posts/lightsmith-group-closes-inaugural-186-million-growth-equity-climate-fund-the-first-to-focus-on-climate-resilience-and-adaptation/

Partenariat public-privé

  • Le guide de référence du Centre de ressources juridiques sur les partenariats public-privé définit un partenariat public-privé (PPP) comme « un contrat à long terme entre une partie privée et une entité gouvernementale, pour la fourniture d'un bien ou d'un service public, dans lequel la partie privée porte une responsabilité significative ». la responsabilité en matière de risque et de gestion, et la rémunération est liée à la performance » (PPP Knowledge Lab, 2017, p. 1).

    Les PPP sont créés selon le principe qu’ils fournissent des actifs ou des services publics à moindre coût et de manière plus efficace que les projets purement financés et dirigés par le secteur public et qu’ils répartissent de manière optimale les risques de contrepartie entre les partenaires publics et privés. En d’autres termes, les risques qui sont mieux supportés par le secteur public devraient rester dans le secteur public et le même principe devrait s’appliquer aux risques et au secteur privé.

    Il n’existe pas de formule standard sur la manière dont les risques doivent être répartis ; cela dépend des caractéristiques des projets et de leurs revenus, de l'expertise de la contrepartie privée et des forces institutionnelles du secteur public.

    La Banque mondiale et le Centre mondial pour l’adaptation ont noté que les PPP peuvent être un outil clé pour intégrer l’adaptation et la résilience dans les projets d’infrastructure. Plus la proportion de financements publics incluse dans un investissement est élevée, plus ce financement pourrait avoir une grande influence pour garantir que les projets sont développés/mis en œuvre d’une manière qui tienne compte des aléas et des risques climatiques physiques projetés. Le Centre mondial sur l'adaptation propose un cours sur infrastructure résiliente au climat Dans le cadre des PPP, la Banque mondiale fournit des ressources sur les PPP intelligents face au climat, et le Fonds de conseil en infrastructures publiques-privées a développé des boîtes à outils climatiques pour les PPP d’infrastructures.

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • production végétale et alimentaire – y compris l’agroforesterie ; la production animale; pêcheries (marines, d'eau douce et aquaculture); irrigation;
    • services et gestion écologiques – gestion forestière (y compris boisement et reboisement); marécages; protection, conservation et amélioration des écosystèmes et de la biodiversité ;
    • approvisionnement en eau (infrastructures) – gestion de l'eau ;
    • infrastructures énergétiques – production d’énergie (y compris les énergies renouvelables) ;
    • Infrastructure de transport;
    • autres environnements bâtis et infrastructures – développement urbain ; et
    • infrastructures sociales – éducation ; établissements de santé.

     

    Informations supplémentaires :

    • Il s’agit d’un instrument mature, les PPP étant devenus largement reconnus dans les années 1990. Ils ont été mis en œuvre dans de nombreux pays, principalement pour des projets d'infrastructures.

     

    Considérations relatives à la conclusion de PPP :

    • Les PPP nécessitent des contrats à long terme, une expertise juridique et la définition de termes et conditions stricts. Cette complexité signifie qu'une assistance technique peut être nécessaire aux parties intéressées par la création d'un PPP.
    • Le respect des conditions du PPP nécessite des capacités de suivi et d’évaluation.
    • Les entités publiques peuvent être mal à l’aise avec la propriété privée de biens publics traditionnellement détenus.

     

    Adapté des sources suivantes :

    Centre mondial sur l'adaptation. (2023). Module de connaissances sur les PPP pour les infrastructures résilientes au climat. https://gca.org/knowledge-module/

    Mécanisme de conseil en infrastructures publiques-privées. (2023 juillet 20). Nouveau : boîtes à outils climatiques pour les PPP d’infrastructures. https://www.ppiaf.org/feature/new-climate-toolkits-infrastructure-ppps

    Centre de ressources juridiques sur les partenariats public-privé. (2017). Que contient le guide de référence PPP ? Guide de référence des partenariats public-privé (Version 3). https://ppp.worldbank.org/public-private-partnership/PPP_Online_Reference_Guide

    Banque mondiale. (2022). PPP intelligents face au climat. https://ppp.worldbank.org/public-private-partnership/energy-and-power/climate-smart-ppps-1

    Banque mondiale (2023). Centre de ressources juridiques sur les partenariats public-privé. https://ppp.worldbank.org/public-private-partnership/

  • African Parks et la Fondation Wyss

    African Parks est une organisation de conservation à but non lucratif qui gère les zones protégées pour le compte des gouvernements respectifs, qui possèdent les terres et élaborent des politiques pour les protéger. Le partenariat utilise trois outils dans son modèle de gestion des aires protégées : des accords à long terme, des stratégies de financement et une gestion par le biais d'entités juridiques distinctes enregistrées dans chaque pays hôte et d'un conseil représentant les principales parties prenantes. Certaines activités abordent la vulnérabilité climatique des communautés, notamment la fourniture de maïs aux familles en période de sécheresse et des initiatives de diversification des moyens de subsistance.

    Le succès d’African Parks a incité les bailleurs de fonds à soutenir leur travail par le biais de PPP. En 2021, la Fondation Wyss a engagé 108 millions de dollars en faveur d’African Parks. L'engagement initial de 5 ans vise à soutenir jusqu'à la moitié des budgets annuels de neuf parcs existants sous la gestion d'African Park en Angola, au Bénin, au Malawi, au Mozambique, au Rwanda et au Zimbabwe. La subvention fournit un soutien essentiel à long terme au budget de fonctionnement d’African Parks en fournissant un financement pluriannuel durable.

    Adapté de la source suivante :

    Parcs africains. (sd). Le modèle des Parcs Africains. https://www.africanparks.org/about-us/our-story/the-african-parks-model

    Parcs africains. (2021, 8 juin). La Fondation Wyss engage 108 millions de dollars pour sécuriser les zones protégées en Afrique. https://www.africanparks.org/wyss-foundation-commits-108m-secure-protected-areas-africa

    Programme mondial de la faune. (sd). Partenariats de gestion collaborative : études de cas. Groupe de la Banque mondiale. https://thedocs.worldbank.org/en/doc/80cfa22836e81e8de5c1d1b0d249fd5f-0320052021/original/CMP-Toolkit-Country-Case-Studies.pdf

  • Cadre de partenariat public-privé de la Jamaïque

    La Banque de développement de la Jamaïque, avec le soutien de la Banque interaméricaine de développement, a renforcé le cadre de PPP du pays, notamment en mettant à jour la politique en matière de PPP, en préparant une boîte à outils pour les PPP résilients au climat et des directives opérationnelles liées au climat, afin d'inclure des considérations de résilience climatique. à chaque étape du processus PPP. La Jamaïque, avec le soutien du Fonds monétaire international, a engagé des ressources pour établir un mécanisme de préparation de projets afin d'identifier et de développer une réserve de PPP résilients au climat dans tous les secteurs.

    Adapté des sources suivantes :

    Banque de développement de Jamaïque Limitée. (2023). Centre de connaissances P4. https://dbankjm.com/elementor-8793/

    Fond monétaire international. (2023, 11 octobre). Le gouvernement jamaïcain travaille avec les institutions financières internationales et les donateurs pour renforcer la coopération, attirer les investissements privés et renforcer la résilience climatique dans le cadre de l'accord conclu au titre de la Facilité pour la résilience et la durabilité avec le Fonds monétaire international. [Communiqué de presse]. https://www.imf.org/en/News/Articles/2023/10/11/pr23346-jamaica-working-international-financial-institutions-following-rsf-arr-imf

  • Fonds de l'eau de Santiago

    Le Fonds pour l'eau de Santiago, un PPP chilien, vise à protéger le bassin versant du Maipo, qui fournit 80 % de l'approvisionnement en eau douce de la capitale, tout en soutenant l'agriculture et l'industrie. Cet approvisionnement est menacé en raison des changements dans les régimes de précipitations provoqués par le changement climatique. Créé en 2019, le fonds a investi dans un réseau de surveillance des zones humides, reboisementet la protection des sources d’eau, y compris la protection de la végétation indigène, des forêts et des zones humides. Le fonds s'appuie sur la coopération du gouvernement régional, de l'association des municipalités rurales, d'un service d'eau local, de Nestlé Corporation, d'Anglo-American Corporation et de The Nature Conservancy (une organisation non gouvernementale internationale) au nom des Fonds pour l'eau d'Amérique latine. Partenariat. Le partenariat, financé par le gouvernement allemand et comprenant la Banque interaméricaine de développement, la Fondation FEMSA et le Fonds pour l'environnement mondial, fournit un soutien au renforcement des capacités, au suivi, à la recherche et à la diffusion des connaissances.

    Adapté des sources suivantes :

    Alianza Latinoamericana de Fodos de Agua. (sd). Fonds chilien pour l’eau : Santiago-Maipo. https://www.fondosdeagua.org/es/los-fondos-de-agua/mapa-de-los-fondos-de-agua/chile/fondo-de-agua-santiago-maipo/?tab_q=tab_container_copy_c-tab_element_704  

    La conservation de la nature. (sd). Fonds pour l'eau de Santiago : protéger l'eau à la source pour garantir un Chili et une planète méditerranéens sains. https://www.nature.org/en-us/about-us/where-we-work/latin-america/chile/stories-in-chile/santiago-water-fund/

Entreprises de services d’assurance restauration

  • Une société de services d'assurance pour la restauration (RISCO) est une entreprise sociale qui s'associe aux communautés locales dans des activités de conservation et de restauration qui offrent des avantages en matière de réduction des inondations. Les compagnies d'assurance paient une redevance annuelle pour ces services afin de réduire leur exposition aux risques. Tout en réduisant les risques liés au climat dus aux inondations, les projets menés par RISCO peuvent également générer et vendre des crédits carbone à des organisations souhaitant compenser leurs émissions de gaz à effet de serre pour atteindre leurs objectifs climatiques.

    La première itération d'un RISCO, en cours de développement dans le cadre d'une initiative pilote en Asie du Sud-Est en 2022, vise la réduction des risques côtiers par la conservation et la restauration des mangroves dans les zones dotées d'actifs côtiers de grande valeur. Cette initiative vise à séquestrer le carbone et à réduire les risques d’inondations et de dégâts matériels. L'objectif est de générer des flux de revenus grâce aux paiements liés à l'assurance pour les bénéfices de réduction des risques d'inondation et en vendant crédits de carbone bleu.

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • protection et gestion côtières et fluviales – défenses côtières ou barrières de protection contre les inondations ; mesures de protection contre les crues des rivières; et
    • réduction des risques de catastrophe – systèmes d’alerte précoce et d’observation.

     

    Informations supplémentaires :

    • instrument pilote, en cours de développement.

     

    Considérations pour créer un RISCO :

    • Les RISCO ont besoin d’un plan d’engagement profond avec les communautés locales pour développer des activités de conservation et de restauration.
    • Les paiements d’assurance nécessitent des calculs spécifiques au site des avantages en matière de réduction des inondations.
    • Il doit y avoir des compagnies d’assurance intéressées à assurer les zones à haut risque.
    • Il doit y avoir un marché pour les crédits carbone générés, ce qui peut inclure la vérification de la qualité des crédits.

     

    Adapté de les sources suivantes :

    Laboratoire mondial d'innovation pour la finance climatique. (2021). Compagnie de services d’assurance restauration (RISCO). https://www.climatefinancelab.org/ideas/restoration-insurance-service-company-risco/

    Mazza, F. (2019 septembre 27). Compagnie de services d’assurance restauration (RISCO). Initiative de politique climatique. https://www.climatepolicyinitiative.org/publication/restoration-insurance-service-company-risco/

  • Aucun exemple pour l'instant, car ce programme est encore en phase pilote. 

Liens sociaux

  • Réseaux sociaux obligations sont similaires à obligations vertes mais collectez des fonds exclusivement pour soutenir des projets nouveaux et existants ayant des résultats sociaux clairs. Ces résultats sociaux incluent des programmes destinés aux chômeurs et à ceux qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, ainsi qu'aux communautés marginalisées, notamment les migrants et les personnes déplacées, les femmes et/ou les minorités sexuelles et de genre, et les personnes handicapées. Principes des obligations sociales ont été publiées en 2017 et mises à jour en 2023. Ces lignes directrices volontaires définissent les meilleures pratiques en matière de délivrance de certificats sociaux. obligations, y compris les informations à divulguer et la manière dont les émetteurs doivent rendre compte aux parties prenantes.

    Des obligations sociales souveraines ont été émises par l'Équateur (soutenant un logement décent et abordable) avec une garantie de la Banque interaméricaine de développement, et par le Guatemala, dont les fonds servent à financer les efforts de réponse au COVID-19, l'amélioration des infrastructures de santé et des initiatives en matière de sécurité alimentaire.

    Bien que cela ne soit pas évident dans ces émissions, le Cadre harmonisé 2023 pour le reporting d’impact des obligations sociales constate que les projets soutenus par les recettes du social obligations peut renforcer la capacité des systèmes agroalimentaires à faire face au changement climatique et à aider les personnes vulnérables à faire face aux impacts du changement climatique. En outre, des projets portant sur les infrastructures de base (eau potable), la sécurité alimentaire et les systèmes alimentaires durables (pratiques agricoles, réduction du gaspillage alimentaire) pourraient être conçus pour générer des co-bénéfices en matière d'adaptation ; et les considérations d’adaptation au climat pourraient être intégrées dans la conception d’initiatives pertinentes, par exemple en garantissant la résilience climatique des nouveaux logements. De légères révisions de la conception des projets sociaux et l’ajout de mesures d’impact de l’adaptation pourraient améliorer les résultats de l’adaptation.

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • production végétale et alimentaire – y compris l’agroforesterie ; la production animale; pêcheries (marines, d'eau douce et aquaculture); irrigation;
    • approvisionnement en eau (infrastructure) – stockage de l'eau ; récupération de l'eau; Gestion de l'eau;
    • réduction des risques de catastrophe – systèmes d’alerte précoce et d’observation ;
    • autres environnements bâtis et infrastructures – développement urbain ; et
    • infrastructures sociales – éducation ; établissements de santé.

     

    Informations supplémentaires :

    • Il s'agit d'un instrument émergent, avec le premier lien émis au Royaume-Uni en 2010.
    • La majorité des obligations sociales ont été émises par le secteur public.
    • Le gouvernement de l’Équateur a été le premier pays à émettre une obligation sociale souveraine, en 2020.

     

    Considérations relatives à l’émission d’obligations sociales :

    • Des émissions d'obligations ont été lancées par des gouvernements, des banques publiques, des banques nationales de développement, des banques multilatérales de développement, des entreprises et des organisations à but non lucratif.
    • Le produit des obligations nécessite un solide portefeuille de projets sociaux à financer.
    • Les obligations doivent identifier des populations cibles spécifiques pour les projets sociaux.
    • Les obligations ne conviennent pas à tous les emprunteurs/émetteurs, en particulier dans les pays qui ne sont peut-être pas en mesure de s’endetter davantage.
    • Les résultats sociaux peuvent être difficiles à mesurer et à suivre, et en 2023, aucune taxonomie sociale n’existait.
    • Des garanties pourraient être nécessaires pour accroître la confiance des investisseurs dans les obligations émises dans les pays en développement, comme la garantie fournie par la Banque interaméricaine de développement pour l'émission au Guatemala.

     

    Adapté des sources suivantes :

    Chen, J. (2022 avril 12). Obligation à impact social (SIB) : définition, fonctionnement et exemple. Investopédia. https://www.investopedia.com/terms/s/social-impact-bond.asp

    Association internationale des marchés des capitaux. (2023, juin). Cadre harmonisé pour le reporting d’impact en matière sociale obligations. https://www.icmagroup.org/assets/documents/Sustainable-finance/2023-updates/Harmonised-framework-for-impact-reporting-for-social-bonds-June-2023-220623.pdf

    Association internationale des marchés des capitaux. (2023, juin). Réseaux sociaux lien principes : Directives de processus volontaires pour l'émission de obligations. https://www.icmagroup.org/assets/documents/Sustainable-finance/2023-updates/Social-Bond-Principles-SBP-June-2023-220623.pdf

     

  • Obligations sociales de la Banque africaine de développement

    La Banque africaine de développement a octroyé 7.3 milliards de dollars dans 10 projets sociaux obligations depuis 2017, y compris les obligations libellées en euros, en dollars australiens, en couronnes norvégiennes et en couronnes suédoises. Les obligations sociales de la Banque africaine de développement sont cautionnement d'utilisation du produit, et des financements ont été alloués à des projets en Afrique qui présentent des avantages en matière d'adaptation, notamment un meilleur accès à l'eau, une sécurité alimentaire améliorée grâce au soutien aux communautés de pêcheurs, ainsi que des intrants agricoles améliorés et une irrigation à petite échelle pour les agriculteurs ruraux.

    Adapté de la source suivante :

    Banque africaine de développement. (2017, septembre). Réseaux sociaux lien cadre. https://www.afdb.org/fileadmin/uploads/afdb/Documents/Generic-Documents/AfDB_Social_Bond_Framework.pdf

    Banque africaine de développement. (2022). Vert & et les sciences sociales lien Newsletter, 8. https://www.afdb.org/en/documents/green-and-social-bond-newsletter-issue-ndeg8-november-2022

  • Lien pour toujours à Miami

    En 2017, la ville de Miami a autorisé le Miami Forever Bond de 400 millions de dollars pour faire face à l'élévation du niveau de la mer et à la crise du logement. La dette doit être remboursée via une taxe foncière de 3%. Les inégalités sociales croissantes et le manque de logements abordables à Miami ont exacerbé les risques de changement climatique pour les communautés à faible revenu et autres communautés marginalisées. Le lien a obtenu le soutien d'une fondation qui a investi 350,000 XNUMX dollars pour sensibiliser les électeurs de Miami à l'élévation du niveau de la mer. Un processus participatif a été utilisé pour élaborer un ensemble de critères d'équité pour les projets financés par des obligations.

    Adapté de la source suivante :

    Ville de Miami. (2023). Miami lie pour toujours. https://www.miami.gov/My-Government/Departments/Office-of-Capital-Improvements/Miami-Forever-Bond

Programme d'échange de crédits pour les eaux pluviales

  • Les programmes d'échange de crédits pour les eaux pluviales sont un instrument économique utilisé par les gouvernements municipaux pour encourager les entreprises individuelles à mettre en œuvre des mesures pour gérer le ruissellement des eaux pluviales sur leurs propriétés. Les propriétaires fonciers des zones urbaines sont encouragés à construire des infrastructures vertes ou à verdir leurs infrastructures existantes pour créer ou générer des crédits. Les projets d'infrastructures vertes comprennent l'installation de toits verts, récupération des eaux pluviales des systèmes tels que des barils de pluie et des trottoirs perméables qui permettent à l'eau de pluie de s'infiltrer dans le sol.

    Il existe différentes options pour développer ces programmes d’échange de crédits. Une option consiste à baser la génération de crédits sur le respect d’une norme de rétention des eaux de ruissellement, selon laquelle un propriétaire foncier peut acheter des crédits s’il ne peut pas respecter la norme. Une autre approche consiste à générer des allocations basées sur la quantité maximale de ruissellement pouvant être déversée dans le réseau d'égouts autorisée par chaque propriété, telle que calculée par le service public municipal ou le régulateur. Une propriété dont le ruissellement est inférieur à son allocation génère des crédits qui peuvent être vendus aux propriétaires qui dépassent le niveau de ruissellement souhaité. La possibilité de générer des revenus encourage les propriétaires fonciers à investir dans des infrastructures vertes susceptibles de générer des crédits.

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • protection et gestion côtières et fluviales – défenses côtières ou barrières de protection contre les inondations ; mesures de protection contre les crues des rivières; et
    • autre environnement bâti et infrastructure – développement urbain.

     

    Informations supplémentaires :

    • C'est un instrument mature. Des crédits destinés à réduire les redevances liées aux eaux pluviales et des systèmes d’échange de crédits basés sur des quotas existent aux États-Unis depuis les années 1990.

     

    Considérations pour le développement des marchés des eaux pluviales :

    • Des institutions publiques fortes et des droits de propriété privée permettant aux propriétaires de supporter les coûts de mise en œuvre de la gestion des eaux pluviales sont nécessaires. Des programmes de subventions peuvent être utilisés pour soutenir les propriétaires ayant des moyens financiers limités.
    • Les autorités publiques doivent avoir des connaissances techniques en matière de gestion de l’eau, d’instruments économiques pour établir des systèmes de quotas et d’échange, ainsi que de collecte et d’analyse de données, en plus du suivi et de l’application de la loi.
    • Des instruments quantitatifs devraient être utilisés pour évaluer les niveaux de ruissellement afin de prioriser les domaines dans lesquels les investissements économiques doivent être effectués en premier. Par exemple, comme il peut s’avérer plus coûteux d’introduire ou d’améliorer des infrastructures vertes dans des zones urbaines où la couverture végétale est moins perméable, les investissements dans ces zones peuvent être moins prioritaires.

     

    Adapté de les sources suivantes :

    Bassi, A., Cuéllar, A., Pallaske, G. et Wuennenberg, L. (2017). Marchés des eaux pluviales : concepts et applications. Institut international du développement durable. https://www.iisd.org/system/files/publications/stormwater-markets-concepts-applications.pdf

    Département de l'énergie et de l'environnement. (sd). Programme d'échange de crédits de rétention des eaux pluviales. Gouvernement du District de Columbia. https://doee.dc.gov/src

  • Washington, DC – Programme d’échange de crédits de rétention des eaux pluviales

    Les projets de développement sont tenus par le District de Columbia de retenir 100 % des eaux pluviales sur leurs sites pour éviter des inondations dangereuses. Si toutes les eaux pluviales ne peuvent pas être retenues comme requis, les promoteurs peuvent soit payer des frais au lieu du coût de mise en œuvre des mesures de rétention des eaux pluviales, soit acheter des crédits d'eaux pluviales si nécessaire pour maintenir leurs projets sous la limite fixée. Ces crédits sont générés par d'autres promoteurs qui construisent des structures de contrôle de la gestion des eaux pluviales (par exemple, toits verts, jardins pluviaux, trottoirs perméables, plantation d'arbres) dans le district. Les crédits peuvent être générés grâce à des actions entreprises sur une propriété ou regroupés à partir de plusieurs propriétés.

    Le marché du crédit de Washington, DC, a réalisé 44 transactions au cours des exercices 2020 et 2021, la valeur des crédits négociés au cours des deux années totalisant plus de 1,600,000 2014 XNUMX USD. Le programme a encouragé la croissance des investissements dans les infrastructures vertes, créant davantage d’espaces verts et de capacité de rétention des eaux pluviales. Le programme d'échange de crédits pour les eaux pluviales de Washington, DC, a été reconnu en XNUMX comme un programme climatique innovant qui a accru la résilience climatique grâce à des infrastructures vertes qui ont empêché les inondations et réduit l'effet d'îlot de chaleur urbain.

    D’autres municipalités des États-Unis, notamment celles du Michigan et de l’Illinois, développaient des marchés de crédit pour la rétention des eaux pluviales en 2023, en s’appuyant sur les enseignements du programme de Washington, DC.

    Adapté de

    Département de l'énergie et de l'environnement. (sd). Programme d'échange de crédits de rétention des eaux pluviales. Gouvernement du District de Columbia. https://doee.dc.gov/src

    Département de l'énergie et de l'environnement. (2014 septembre 25). District reconnu aux International Climate Leadership Awards. Gouvernement du District de Columbia. https://doee.dc.gov/node/903872

    Jackson, R. (2023). Programme de crédit pour la rétention des eaux pluviales : rapport sommaire de l’exercice 2020-2021. Département de l'énergie et de l'environnement, gouvernement du district de Columbia. https://doee.dc.gov/sites/default/files/dc/sites/ddoe/service_content/attachments/FY2020-FY2021%20SRC%20program%20Report.pdf

    Plan de pluie. (2023 juin 22). Une introduction aux programmes d'échange de crédits pour les eaux pluviales. https://www.linkedin.com/pulse/intro-stormwater-credit-trading-programs-rainplan/

Obligations durables

  • Durabilité obligations sont un type de vert lien où le produit de l'émission est utilisé pour financer ou refinancer des projets verts et sociaux. Par exemple, un projet social peut avoir des co-bénéfices environnementaux et peut donc être classé comme une obligation durable selon la détermination de l'émetteur. Ils devraient suivre le Lignes directrices sur les obligations durables, qui sont alignés sur les principes des obligations vertes et des obligations sociales. Ces cautionnement d'utilisation du produit peuvent être émis par des entreprises, des gouvernements et des municipalités pour des actifs et des projets.

    Durabilité obligations sont de plus en plus populaires parmi les émetteurs/emprunteurs, car ils permettent une plus grande flexibilité quant aux catégories de projets à inclure.

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • production végétale et alimentaire – y compris l’agroforesterie ; la production animale; pêcheries (marines, d'eau douce et aquaculture); irrigation;
    • services et gestion écologiques – gestion forestière (y compris boisement et reboisement); marécages; protection, conservation et amélioration des écosystèmes et de la biodiversité ;
    • approvisionnement en eau (infrastructure) – stockage de l'eau ; récupération de l'eau; Gestion de l'eau;
    • protection et gestion côtières et fluviales – défenses côtières ou barrières de protection contre les inondations ; mesures de protection contre les crues des rivières;
    • réduction des risques de catastrophe – systèmes d’alerte précoce et d’observation ;
    • infrastructures énergétiques – production d’énergie (y compris les énergies renouvelables) ;
    • Infrastructure de transport;
    • autres environnements bâtis et infrastructures – développement urbain ;
    • infrastructures sociales – éducation ; établissements de santé; et
    • l'industrie et la fabrication.

     

    Informations supplémentaires :

    • Il s’agit d’un instrument émergent : le premier instrument de durabilité lien a été publié en 2014 par Unilever.
    • En 2021, les entreprises et les banques de développement étaient les principaux émetteurs d’obligations durables (respectivement 44 % et 36 % du total des émissions en 2021) (OCDE, 2023).

     

    Considérations relatives à l’émission d’obligations durables :

    • Le produit des obligations nécessite un solide pipeline de projets verts et/ou sociaux à financer.
    • Les obligations doivent identifier des populations cibles spécifiques pour les projets sociaux.
    • Les obligations ne conviennent pas à tous les emprunteurs/émetteurs, en particulier dans les pays qui ne sont peut-être pas en mesure de s’endetter davantage.
    • Des garanties pourraient être nécessaires pour accroître la confiance des investisseurs dans les obligations émises dans les pays en développement.

     

    Adapté des sources suivantes :

    Association internationale des marchés des capitaux. (2021, juin). Lignes directrices sur les obligations durables. https://www.icmagroup.org/assets/documents/Sustainable-finance/2021-updates/Sustainability-Bond-Guidelines-June-2021-140621.pdf

    Organisation de coopération et de développement économiques. (2023). Rapport sur vert, social et durable obligations émis par des banques multilatérales de développement (DAF/CMF/AS(2023)3/REV2). https://one.oecd.org/document/DAF/CMF/AS(2023)3/REV2/en/pdf#:~:text=The%20sustainable%20bonds%20market%20grew,trillion%20of%20issuance%20to%20date.

     

  • ARAUCO, Chili

    ARAUCO, une entreprise forestière du Chili, a publié le premier rapport d'entreprise durable lien dans le pays en 2023. Le produit de l'émission financera ou refinancera des projets verts et sociaux, y compris la gestion durable de l'eau liée à l'adaptation. L'obligation s'élevait à un total de 7 millions d'UF (la monnaie chilienne indexée sur l'inflation, soit environ 240 millions de dollars américains en avril 2023) et a été émise à un taux de 3.35 % et 3.18 % pour des lignes arrivant à échéance respectivement en 2032 et 2044. La société s'est engagée à rapport annuel sur l'utilisation du produit de l'obligation.

    Adapté des sources suivantes :

    ARAUCO. (2019). Cadre des obligations durables. https://www.arauco.cl/argentina/wp-content/uploads/2019/10/Arauco-Sustainability-Bond-Framework.pdf

    Entreprises Copec. (2023 avril 28). ARAUCO publie son premier produit durable lien au Chili pour 7 millions d'UF. https://www.empresascopec.cl/en/noticia/arauco-issues-its-first-sustainable-bond-in-chile-for-uf-7-million/

  • L'obligation durable du Chili

    Le cadre des obligations vertes du Chili a été mis à jour en 2020 pour inclure l'émission d'obligations durables. obligations. Le Chili a émis le premier vert souverain lien dans les Amériques en 2019, et depuis lors, elle a émis des obligations vertes, sociales, durables et liées au développement durable. Le Chili a émis sa première obligation souveraine durable (1.5 milliard de dollars, durée de 32 ans) en 2021 et a émis au moins quatre autres obligations souveraines durables depuis lors. Le Sustainable Bond Framework a établi des catégories pour les projets éligibles, y compris les projets axés sur l'adaptation dans les secteurs de l'utilisation des terres et des écosystèmes marins, ainsi que dans le secteur de la gestion de l'eau, y compris la conservation de l'eau, le contrôle des inondations et les systèmes d'irrigation efficaces.

    Adapté des sources suivantes :

    Boitreaud, S., Emery, T., Gonzales, L., Gurhy, B., Larrain, F. et Paladines, C. (2021). Ouvrir la voie : leçons tirées de l'expérience du Chili en tant qu'émetteur souverain en faveur d'une action en matière de finance durable. Groupe de la Banque mondiale. https://openknowledge.worldbank.org/server/api/core/bitstreams/f0ed6870-ba37-5352-b70d-7dfa0109280b/content

    Ministère des finances. (2020). Le Chili durable lien cadre. Gouvernement du Chili. https://www.hacienda.cl/english/work-areas/international-finance/public-debt-office/sustainable-bonds/chile-s-sustainable-bond-framework

    Ministère des finances. (2023). Durable obligations. Gouvernement du Chili. https://www.hacienda.cl/english/work-areas/international-finance/public-debt-office/sustainable-bonds/green-bonds

  • Banque islamique de développement

    L'institution multilatérale de financement du développement a publié son lien cadre pour l'émission de Sukuks verts et durables en 2019. Les Sukuks sont des certificats financiers islamiques qui surmontent l'interdiction de la charia de percevoir des intérêts sur les prêts (comme pour les prêts conventionnels). obligations). Au lieu de cela, les investisseurs acquièrent une propriété partielle des actifs sous-jacents d'un émetteur et reçoivent une part des bénéfices générés jusqu'à l'échéance du Sukuk. La banque a levé plus de 5 milliards de dollars grâce aux émissions publiques vertes et durables de ses Sukuk. Des exemples de projets présentant des avantages en matière d'adaptation éligibles au financement dans le cadre de financement des obligations durables comprennent

    • actifs verts (par exemple, agroforesterie, reboisement, restauration des paysages, assainissement des sols et protection contre les inondations) ; et
    • actifs sociaux (par exemple, création d'emplois pour les jeunes, amélioration du logement rural, eau potable et projets ciblant les femmes et les réfugiés).

    Adapté des sources suivantes :

    Institut de finance d'entreprise. (sd). Soukouk. https://corporatefinanceinstitute.com/resources/knowledge/trading-investing/sukuk/

    Banque islamique de développement. (2019, novembre). Cadre de finance durable. https://www.isdb.org/sites/default/files/media/documents/2019-11/IsDB%20Sustainable%20Finance%20Framework%20%28Nov%202019%29.pdf

    Banque islamique de développement. (2023 mars 7). Le La Banque islamique de développement émet des Sukuk d’un montant de 2 milliards de dollars. https://www.isdb.org/news/the-islamic-development-bank-issues-us-2-billion-sukuk

  • Obligations durables de la République des Philippines

    La République des Philippines a publié quatre obligations totalisant environ 3.55 milliards de dollars depuis que le ministère des Finances a publié le cadre de finance durable du pays en 2022, qui comprend adaptation au changement climatique comme pilier de sa pérennité lien cadre. Sur le produit des quatre émissions obligataires, 41.24 % ont été alloués à des projets d'adaptation au changement climatique, notamment la gestion des zones côtières et marines, la gestion des inondations et la gestion durable des ressources naturelles.

    Adapté de la source suivante :

    République des Philippines. (2023). Obligation durable : rapport d’allocation et d’impact. La Département de la Finance. https://www.dof.gov.ph/download/sustainability-bond-allocation-and-impact-report/?wpdmdl=36591&refresh=654c159e3f3501699485086

Obligations liées au développement durable

Études de cas
  • Lié à la durabilité obligations (SLB) sont liés à la réalisation par l'émetteur d'objectifs climatiques ou de développement durable plus larges, par exemple par le biais d'un engagement liant les coupon des lien. Dans ces obligations, les progrès, ou l'absence de progrès, vers la réalisation des indicateurs de performance clés (KPI) prédéfinis peuvent avoir un impact sur la structure de prix du coupon de l'instrument. Contrairement à d'autres obligations durables (c'est-à-dire les obligations vertes, sociales, bleues et durables), les SLB n'ont pas de critères d'utilisation du produit, tels que le financement de projets particuliers, et peuvent être utilisées aux fins générales d'opérations d'entreprise ou gouvernementales qui ont objectifs explicites en matière de durabilité. Au lieu des critères, chaque KPI est lié à un certain événement déclencheur cela a le potentiel de modifier la structure de tarification de l’obligation si le KPI n’est pas atteint à une date prédéterminée. Le taux du coupon peut augmenter, par exemple, si l'émetteur n'atteint pas un objectif prédéterminé convenu.

    Les SLB sont généralement utilisés par les entreprises pour promouvoir leurs stratégies globales de développement durable ou pour atteindre des KPI spécifiques ; les utilisateurs comprennent des émetteurs dans les secteurs de la banque, de la vente au détail, des produits de consommation et des services aux entreprises et aux consommateurs. Ainsi, ces obligations peuvent inciter les entreprises (ou les pays souverains) à prendre des engagements en matière de développement durable, notamment en s'alignant sur les objectifs de développement durable des Nations Unies ou sur l'Accord de Paris.

    Jusqu’à présent, la plupart des objectifs des SLB en matière de climat se sont concentrés sur l’atténuation ; cependant, les entreprises ou les gouvernements pourraient utiliser les financements émis via ces obligations pour entreprendre des projets d’adaptation, tels que l’amélioration de la protection contre les inondations. L’ajout de mesures d’impact prenant en compte les améliorations de la résilience climatique pourrait permettre aux entreprises ou aux gouvernements d’utiliser les SLB et d’augmenter le financement des résultats en matière d’adaptation.

     

    Application sectorielle actuelle ou potentielle liée à l’adaptation :

    • services et gestion écologiques – gestion forestière (y compris boisement et reboisement); marécages; protection, conservation et amélioration des écosystèmes et de la biodiversité ;
    • approvisionnement en eau (infrastructures) – gestion de l'eau ;
    • infrastructures énergétiques – production d’énergie (y compris les énergies renouvelables) ;
    • Infrastructure de transport;
    • autres environnements bâtis et infrastructures – développement urbain ; et
    • l'industrie et la fabrication.

     

    Informations supplémentaires :

    • Il s’agit d’un instrument émergent qui connaît une croissance rapide sur le marché de la dette d’entreprise. La première SLB d'entreprise a été lancée par ENEL (une société italienne de services publics) en 2019.
    • Les SLB représentent une petite partie du marché de la dette durable, représentant seulement 4 % des émissions en juillet 2023.
    • Les SLB ont été principalement émises par des sociétés non financières basées en Europe.
    • Les premiers SLB souverains au monde ont été émis par le Chili et l'Uruguay en 2022. Les KPI du Chili étaient liés aux objectifs d'atténuation du changement climatique, et l'Uruguay incluait des KPI liés à leurs objectifs de contribution déterminés au niveau national en matière d'émissions de gaz à effet de serre et d'entretien des zones forestières indigènes.
    • L'OCDE (2023) rapporte que les SLB ont un potentiel pour les pays en développement car elles ont généralement des coûts inférieurs et nécessitent moins de configuration opérationnelle que les obligations qui nécessitent un suivi de l'utilisation des produits.

     

    Considérations relatives à l'émission de SLB :

    • Les SLB peuvent être utilisés sur n’importe quel KPI social ou environnemental. Les exemples incluent une réduction du nombre de personnes touchées par l’intrusion d’eau salée, la superficie de forêt de mangrove conservée ou le nombre de centres de refroidissement établis. La plupart des entreprises ont adopté des KPI liés au climat liés aux émissions de gaz à effet de serre en raison de la capacité que cela leur donne de fixer des objectifs mesurables et quantifiables.
    • Les obligations ont besoin d’un plan pour atteindre les KPI.
    • Les obligations ne conviennent pas à tous les emprunteurs/émetteurs, en particulier dans les pays qui ne sont peut-être pas en mesure de s’endetter davantage.
    • Des garanties pourraient être nécessaires pour accroître la confiance des investisseurs dans les obligations émises dans les pays en développement.

     

    Adapté des sources suivantes :

    Godemer, M. (2023 juillet 19). Les obligations liées au développement durable ont encore un long chemin à parcourir pour générer un impact. BloombergNEF. https://about.bnef.com/blog/sustainability-linked-bonds-have-long-road-to-drive-impact/

    Association internationale des marchés des capitaux. (2020, juin). Lié à la durabilité lien principes (SLBP). https://www.icmagroup.org/sustainable-finance/the-principles-guidelines-and-handbooks/sustainability-linked-bond-principles-slbp/

    Organisation de coopération et de développement économiques. (2023). Vert, social, durable et lié à la durabilité obligations dans les pays en développement : arguments en faveur d’une coordination accrue des donateurs. Éditions OCDE. https://www.oecd.org/dac/green-social-sustainability-bonds-developing-countries-donor-co-ordination.pdf

    S&P mondial. (2022). Global durable lien les émissions devraient dépasser 1.5 billion de dollars en 2022. https://www.spglobal.com/ratings/en/research/articles/220207-global-sustainable-bond-issuance-to-surpass-1-5-trillion-in-2022-12262243

  • CMPC

    CMPC est une société multinationale produisant et commercialisant du bois, de la pâte à papier, des produits d'emballage, des produits de protection sanitaire domestiques et non domestiques et du papier de soie. Elle est la première entreprise chilienne à délivrer un SLB. lien sur le marché international. L'obligation de 500 millions de dollars a été émise en 2021 et a une durée de 10 ans. CMPC paie des intérêts sur cette obligation sur la base de deux KPI : (i) une réduction de 23.5 % des émissions de dioxyde de carbone d'ici 2025 et (ii) une réduction de 25 % de la consommation d'eau industrielle d'ici 2025.

    Adapté des sources suivantes :

    CMPC. (2021, 1er avril). CMPC est la première entreprise chilienne à émettre une obligation liée au développement durable (SLB) sur les marchés internationaux. https://www.cmpc.com/en/cmpc-is-the-first-chilean-company-to-issue-a-sustainability-linked-bond-slb-in-international-markets/

    CMPC. (2021). Lié à la durabilité lien cadre. https://s23.q4cdn.com/927837516/files/doc_downloads/outstanding_bonds/CMPC_Framework-SLB-2021.pdf

  • Klabin

    Klabin, une entreprise forestière et papetière brésilienne, a émis un SLB pour 500 millions de dollars en 2021. lien est conforme aux principes des obligations liées au développement durable. Les trois KPI à atteindre d'ici 2025 engagent l'entreprise à réduire sa consommation d'eau de 16.7 % par rapport à une référence de 2018, à augmenter le total de la réutilisation et du recyclage des déchets de 3.2 % par rapport à une référence de 2017 et à réintroduire au moins deux espèces animales indigènes menacées d'extinction ou de disparition. menacés sur les terrains de l'entreprise. Le cadre SLB définit les coupon ajustement (augmentation du coupon ou augmentation du taux à payer) si la performance n’atteint pas les objectifs KPI déclarés. Par exemple, le coupon augmentera de 0.125 % si l’objectif de réduction de la consommation d’eau n’est pas atteint. L'entreprise rend compte chaque année de la performance des KPI et des progrès vers les objectifs, y compris un rapport de vérification.

    Adapté de la source suivante :

    Panel ESG Klabin. (2022). Finance durable : obligations liées au développement durable. https://esg.klabin.com.br/financas-sustentaveis#biodiversidade

Prêts liés à la durabilité

  • Un prêt lié au développement durable (SLL) est un instrument de prêt qui comprend garantit et lettre de crédit. Il n'est pas conditionnel à ce que les recettes soient utilisées à une fin particulière, mais, à l'instar du obligations liées au développement durable (SLB), les conditions du prêt incitent l’emprunteur à améliorer ses performances par rapport à des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) prédéterminés convenus. Le prêt peut être utilisé aux fins générales de l'entreprise, mais l'emprunteur accepte de faire évaluer la performance sur une sélection d'indicateurs clés de performance et de fournir aux prêteurs une vérification externe de la performance. Les prêts, également appelés prêts d’amélioration de la durabilité ou prêts ESG, peuvent être liés à la note ESG globale d’une entreprise. Dans le cadre de ces accords, les taux d’intérêt sur une SLL peuvent être abaissés si une entreprise obtient une note ESG plus élevée ou augmentés si un ou plusieurs de ses objectifs ESG ne sont pas atteints.

    La plupart des entreprises ont adopté des KPI liés au changement climatique liés aux émissions de gaz à effet de serre en raison de la capacité que cela leur donne de fixer des objectifs mesurables et quantifiables. Cependant, certains KPI sont liés à l’adaptation, notamment les économies d’eau, l’amélioration de la conservation et de la biodiversité, et l’agriculture durable. Le marché SLL devrait jouer un rôle croissant dans le financement de l’adaptation, avec des objectifs précoces autour de la consommation d’eau et de l’efficacité de son utilisation.

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • production végétale et alimentaire – y compris l’agroforesterie ; la production animale; pêcheries (marines, d'eau douce et aquaculture); irrigation;
    • services et gestion écologiques – gestion forestière (y compris boisement et reboisement); marécages; protection, conservation et amélioration des écosystèmes et de la biodiversité ;
    • approvisionnement en eau (infrastructure) – stockage de l'eau ; récupération de l'eau; Gestion de l'eau;
    • protection et gestion côtières et fluviales – défenses côtières ou barrières de protection contre les inondations ; mesures de protection contre les crues des rivières;
    • réduction des risques de catastrophe – systèmes d’alerte précoce et d’observation ;
    • infrastructures énergétiques – production d’énergie (y compris les énergies renouvelables) ;
    • Infrastructure de transport;
    • autres environnements bâtis et infrastructures – développement urbain ;
    • infrastructures sociales – éducation ; établissements de santé; et
    • l'industrie et la fabrication.

     

    Informations supplémentaires :

    • Il s’agit d’un instrument émergent, avec le premier prêt d’un milliard d’euros à Philips (une entreprise de technologie de la santé) en 1 structuré par la banque ING et soutenu par 2017 autres banques.
    • Le marché des SLL est un secteur en croissance, avec près de 1.5 2022 milliards de dollars de SLL en cours en décembre 2023. Les SLL deviennent courantes sur le marché des prêts aux entreprises (Finch & Dowse, XNUMX).
    • Les SLL connaissent un essor considérable en Europe. Plus de 80 % des volumes de SLL étaient destinés aux marchés européens en 2019.

     

    Considérations pour la délivrance d'un SLL :

    • Les SLL financés par l’emprunteur/le projet doivent respecter les seuils de risque de crédit et de défaut.
    • Les prêts ne conviennent pas à tous les emprunteurs, en particulier à ceux qui ne sont pas en mesure de s’endetter davantage.
    • Des garanties peuvent être nécessaires pour les SLL émises dans les pays en développement afin d'accroître la confiance des prêteurs.

     

    Adapté des sources suivantes :

    Association du marché des prêts d’Asie-Pacifique et Association du marché des prêts. (2023). Principes des prêts liés au développement durable : soutenir une activité économique durable sur le plan environnemental et social. https://www.lsta.org/content/sustainability-linked-loan-principles-sllp/

    Finance environnementale. (2023, 11 septembre). Adaptation, biodiversité et marché SLL. https://www.environmental-finance.com/content/market-insight/adaptation-biodiversity-and-the-sll-market.html

    Finch, SA et Dowse, K. (2023 juin 28). Prêts liés au développement durable : croissance du marché de la finance durable et orientations actualisées pour les prêteurs et les emprunteurs. https://www.blakes.com/insights/bulletins/2023/sustainability-linked-loans-growth-of-the-sustaina

  • JDE Peet's

    Basé aux Pays-Bas, JDE Peet's est le plus grand groupe mondial de café et de thé. En 2021, elle a refinancé sa dette existante en mettant en place de nouvelles facilités de financement pour 6.5 milliards d'euros de dette fournie par 25 institutions financières mondiales. Des facilités de qualité d'investissement d'un montant de 2.5 milliards d'euros étaient liées à des objectifs de durabilité fondés sur des données scientifiques qui incitaient l'entreprise à acheter du café certifié ou vérifié et de l'huile de palme provenant de sources responsables ; soutenir les petits exploitants agricoles par une assistance technique et autre ; utiliser des emballages recyclables, compostables et réutilisables ; et réduire les émissions de gaz à effet de serre.

    Adapté de la source suivante :

    JDE Peet's. (2021 mars 31). JDE Peet's associe les nouvelles facilités de dette aux ambitions de développement durable [Communiqué de presse]. https://ml-eu.globenewswire.com/Resource/Download/9f9d33ec-589b-4e9b-a210-963c137cbb4f

  • Iberdrola

    Iberdrola, une société énergétique espagnole, a mis en place la première ligne de crédit syndiquée au monde (une SLL) structurée pour inclure des cibles qui répondent aux adaptation au changement climatique en 2022. La ligne de crédit de 2.5 milliards d’euros était qualifiée de prêt « empreinte eau » et comprenait deux KPI liés à l’eau. Le premier objectif KPI était une réduction de 50 % d'ici 2030 de la consommation d'eau dans la production d'énergie, mesurée comme la quantité d'eau puisée dans les limites de l'organisation et non rejetée dans l'environnement. Le deuxième objectif était le score de l'eau fixé par le CDP, une organisation à but non lucratif qui fournit un aperçu des performances d'une entreprise en matière d'actions visant à assurer la sécurité de l'eau, y compris la divulgation, la sensibilisation, la gestion des risques liés à l'eau et l'application des meilleures pratiques. (CDP a été créé sous le nom de Carbon Disclosure Project en 2019 et a depuis raccourci son nom pour refléter une portée plus large de divulgation environnementale qui inclut la sécurité de l'eau, la biodiversité et la déforestation.)

    Adapté des sources suivantes :

    Banco Bilbao Vizcaya Argentaria. (2022, 14 juillet). BBVA crée le prêt « empreinte eau » et le lance dans le monde entier en collaboration avec Iberdrola. https://www.bbva.com/en/sustainability/bbva-creates-the-water-footprint-loan-and-launches-it-worldwide-together-with-iberdrola/

    CDP. (sd). Page d'accueil. https://www.cdp.net/fr/

Financement par augmentation d'impôt

  • Le financement par augmentation d'impôts (TIF) est une forme de financement de capture de la valeur foncière basée sur l'appréciation attendue de la valeur foncière. Il suppose qu’une fois les projets de réaménagement terminés, la valeur des terrains augmentera et, par conséquent, l’administration fiscale recevra des recettes fiscales plus élevées. Le réaménagement initial est financé par des ressources gouvernementales initiales ou par un lien, et c'est généralement l'administration municipale qui emprunte sur les recettes fiscales futures.

    Les programmes TIF sont généralement utilisés comme mécanisme d'incitation pour encourager le réaménagement ou la revitalisation en mettant l'accent sur les infrastructures publiques et les structures publiques telles que les routes, les conduites d'eau et d'égouts. Ces programmes pourraient être utilisés pour financer des infrastructures naturelles et adaptation au changement climatique projets en utilisant l’anticipation des recettes fiscales futures résultant de nouveaux développements. À titre d’exemple hypothétique, le développement d’un nouvel espace vert public dans le cadre d’une initiative de refroidissement urbain pourrait entraîner une augmentation de la valeur des propriétés et entraîner une augmentation des recettes fiscales foncières. Alors que le montant antérieur (ou de base) des recettes fiscales foncières continue de financer l'entretien des espaces verts publics, l'augmentation des recettes fiscales est utilisée pour payer obligations et/ou rembourser les investisseurs initiaux.

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • approvisionnement en eau (infrastructures) – gestion de l'eau ;
    • protection et gestion côtières et fluviales – défenses côtières ou barrières de protection contre les inondations ; mesures de protection contre les crues des rivières;
    • autres environnements bâtis et infrastructures – développement urbain ;
    • Infrastructure de transport; et
    • infrastructures sociales – éducation ; établissements de santé.

     

    Informations supplémentaires :

    • C'est un instrument mature. Il est utilisé depuis plus de 50 ans par les gouvernements municipaux des États-Unis, avec quelques applications en Australie, au Canada, à Hong Kong, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni. Des instruments similaires ont été envisagés en Europe.

     

    Considérations relatives à l'utilisation de TIF : 

    • Les gouvernements doivent avoir la capacité de taxer et de mener l’analyse et la modélisation nécessaires pour fixer les taux de base et les nouveaux taux d’imposition.
    • Les gouvernements devraient être en mesure d’émettre les obligations ou d’obtenir d’autres financements nécessaires pour financer l’investissement avant l’augmentation des flux de recettes fiscales.
    • Ce système entraîne des coûts de transaction élevés et ne convient donc qu'aux projets de plus grande envergure et aux gouvernements municipaux qui peuvent s'endetter.
    • Cela nécessite des conditions immobilières et économiques solides.
    • Cela nécessite des projets de développement urbain solides, réalisables à long terme.

     

    Adapté des sources suivantes :

    Conseil des agences de financement du développement. (sd). Centre de ressources sur le financement des augmentations d’impôts.  https://www.cdfa.net/cdfa/cdfaweb.nsf/resourcecenters/tif.html

    Schneider, B. (2019 octobre 24). Citylab University : Financement par augmentation d’impôts. Bloomberg. https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-10-24/the-lowdown-on-tif-the-developer-s-friend

  • Financement des augmentations d'impôts à Chicago

    De 1984 à 2014, la ville de Chicago, dans l’Illinois, aux États-Unis, a utilisé le TIF pour financer des projets d’infrastructures publiques et de développement : plus de 150 districts du TIF ont mobilisé plus de 6 milliards de dollars d’investissements privés. Dans le cadre d'un projet, le district TIF de Central Loop à Chicago a financé le Fonds d'amélioration des toits verts de la ville, qui a soutenu l'installation de toits verts pour gérer les eaux pluviales sur les bâtiments commerciaux du district grâce à une subvention de 50 %, jusqu'à un montant maximum de 100,000 2008 USD par projet. La ville a également utilisé les fonds du TIF pour mettre en œuvre les actions identifiées dans la stratégie d'adaptation de Chicago de XNUMX, telles que des programmes d'infrastructures vertes qui traitent des risques de chaleur extrême et améliorent la capacité des systèmes de gestion des eaux pluviales à gérer les précipitations extrêmes.

    Adapté des sources suivantes :

    Centre climatique de Georgetown. (sd). Crédits d’impôt, financement par augmentation d’impôt et valorisation foncière. https://www.georgetownclimate.org/adaptation/toolkits/equitable-adaptation-toolkit/tax-credits-tax-increment-financing-land-value-capture.html

    Agence de protection de l'environnement des États-Unis. (2023). Chicago, dans l'Illinois, utilise des infrastructures vertes pour réduire la chaleur extrême. Centre de ressources sur l'adaptation au changement climatique. https://www.epa.gov/arc-x/chicago-il-uses-green-infrastructure-reduce-extreme-heat

  • Medellín et Barranquilla, Colombie

    La Banque mondiale a soutenu une étude de cas à Medellin, en Colombie, pour explorer les obstacles au TIF, développer un cadre réglementaire pour le TIF et établir une feuille de route pour les villes souhaitant mettre en œuvre le TIF. La ville a créé un quartier TIF sur une superficie de 26 hectares divisée en 45 unités stratégiques de développement urbain. Un TIF a été défini pour une durée de 16 ans afin de lever des financements pour les investissements dans les services d'eau résidentiels et une compensation sociale pour l'acquisition de terrains. Des projets pilotes ont été entrepris à Medellin et Barranquilla, ce dernier comprenant une évaluation des risques climatiques dans les zones fluviales et côtières dans le but d'identifier des options pour améliorer la capacité de résilience climatique de la zone d'investissement du TIF.

    Adapté des sources suivantes :

    Mécanisme de conseil en infrastructures publiques-privées. (sd). Colombie : Financer le développement urbain en Colombie, mettre en œuvre des instruments LVC innovants – TIF Phase II. https://www.ppiaf.org/activity/colombia-financing-urban-development-colombia-implementing-innovating-lvc-instruments-tif

    La Banque mondiale. (2020). Instruments innovants pour financer le développement urbain des villes colombiennes (Rapport n° AUS0001740). https://documents1.worldbank.org/curated/en/921731593563388387/pdf/Innovative-Instruments-to-Finance-Urban-Development-in-Colombian-Cities.pdf

Fonctionne pour le régime fiscal

  • Le gouvernement péruvien a conçu en 2008 un mécanisme d’investissement public permettant aux entreprises privées de payer par anticipation une partie de leurs impôts sur le revenu sous la forme de travaux publics. Le programme Works for Taxes encourage le travail conjoint entre les secteurs public et privé pour réduire le déficit infrastructurel du Pérou. Grâce à ce mécanisme, les entreprises privées assument les coûts initiaux et la gestion des nouveaux programmes d'infrastructure tandis que le gouvernement accepte les projets d'infrastructure au lieu de futurs paiements d'impôts.

    Le mécanisme pourrait être appliqué aux investissements publics dans le développement urbain, l’agriculture, l’irrigation, l’eau et l’assainissement, le tourisme, la sécurité publique, les transports, l’éducation, la santé, la pêche, le développement social, la culture, l’environnement et l’électrification rurale. Parce que bon nombre de ces secteurs ont des liens évidents avec adaptation au changement climatique, il existe de nombreuses possibilités d’intégrer les considérations d’adaptation dans l’instrument, par exemple en garantissant la résilience climatique des nouvelles infrastructures. De légères révisions de la conception des projets et l’ajout de mesures d’impact de l’adaptation pourraient améliorer les résultats de l’adaptation.

    La Colombie a reproduit le programme en 2017 pour encourager le développement social et économique dans les zones les plus touchées par le précédent conflit armé. Les entreprises dont le revenu annuel dépasse 1 milliard de COP (environ 250,000 50 USD) peuvent payer XNUMX % de leurs obligations fiscales en finançant des projets sociaux et de développement. L'adaptation au changement climatique et la gestion des risques climatiques sont l'un des domaines prioritaires de développement de projets dans le programme colombien.

     

    Applications sectorielles actuelles ou potentielles liées à l’adaptation :

    • production végétale et alimentaire – y compris l’agroforesterie ;
    • services et gestion écologiques – gestion forestière (y compris boisement et reboisement);
    • approvisionnement en eau (infrastructures) – gestion de l'eau ;
    • réduction des risques de catastrophe – systèmes d’alerte précoce et d’observation ;
    • infrastructures énergétiques – production d’énergie (y compris les énergies renouvelables) ;
    • Infrastructure de transport;
    • autres environnements bâtis et infrastructures – développement urbain ; et
    • infrastructures sociales – éducation ; établissements de santé.

     

    Informations supplémentaires :

    • Il s’agit d’un instrument émergent, développé au Pérou en 2008 et reproduit en Colombie en 2017.

     

    Considérations relatives à l'utilisation d'un programme Travaux contre impôts :

    • Cet outil peut être mis en œuvre par les gouvernements nationaux et infranationaux.
    • Il a attiré la participation de grandes entreprises qui ont mis en place des programmes de responsabilité sociale, sont capables de payer les coûts de transaction et de gestion et disposent du degré élevé de liquidités nécessaire pour financer les grands programmes de travaux publics.
    • Cela nécessite des systèmes permettant de prioriser et de surveiller les projets d’investissement public.

     

    Adapté des sources suivantes :

    Del Carpio Ponce, PE (2018). Le programme péruvien « travaux contre impôts » : une solution innovante pour accélérer la fourniture privée d'investissements dans les infrastructures. EMBoussole, Note 55. Société Financière Internationale. https://openknowledge.worldbank.org/server/api/core/bitstreams/55282690-f795-50e2-87a2-0204d430d88b/content

    Oxi Consultoria. (2023). Que sont les travaux fiscaux ? https://www.obrasximpuestos.com/obras-por-impuestos/

  • Obras por Impuestos (Travaux pour les impôts) du Pérou

    Le programme Travaux contre impôts du Pérou a été lancé en 2008. En novembre 2021, 442 projets de Travaux contre impôts d'une valeur d'environ 1.6 milliard de dollars avaient été réalisés avec la participation d'entreprises privées, de ministères nationaux, de gouvernements régionaux, de gouvernements locaux et d'universités publiques. Plusieurs entreprises ayant eu recours à ce mécanisme sont issues du secteur minier. Des projets ont été ou sont en cours de mise en œuvre dans les secteurs de l'agriculture, de l'éducation, de l'environnement, de la santé, de l'assainissement, de la sécurité, des transports et du développement urbain.

    En 2017, le gouvernement a adopté une loi permettant à Works for Taxes de mettre en œuvre des projets définis dans le fonds de catastrophe du pays. Ce changement a été apporté en réponse aux dégâts causés par les fortes pluies et les glissements de terrain du début de l'année, ce qui a entraîné la nécessité de reconstruire les infrastructures endommagées et de créer des ouvrages publics résilients aux conditions météorologiques extrêmes et capables d'éviter de futurs dommages aux infrastructures et des victimes. En 2023, le cadre réglementaire a été mis à jour et approuve désormais spécifiquement les projets visant à faire face aux urgences nationales et à entretenir les infrastructures.

    Adapté des sources suivantes :

    Boulanger Mackenzie. (2023 mai 9). Pérou : approbation d’avantages importants pour les investisseurs dans le régime de travaux contre impôts (OXI). https://insightplus.bakermckenzie.com/bm/projects/peru-significant-benefits-for-investors-in-the-works-for-taxes-oxi-regime-approved

    ProInversión (Agence de promotion des investissements privés). (2021). Qu'est-ce que c'est? Travaux pour les impôts. https://info.proinversion.gob.pe/define-oxi/