[EN/FR] COMMUNIQUE DE PRESSE | La Jamaïque accueille un forum international sur l'adaptation sensible au genre au changement climatique

Des experts et des représentants gouvernementaux de 10 pays se réunissent du 26 au 28 juillet pour partager des leçons et des expériences sur la promotion de l'égalité des sexes par l'adaptation au changement climatique.

Le français convient à l'anglais

Les jeunes âgés de 14 à 25 ans ont appris les effets du changement climatique, les moyens d'atténuer les risques et comment ils peuvent sensibiliser leurs communautés grâce au projet Jamaica Rural Economy and Ecosystems Adapting to Climate Change financé par l'USAID en 2018. changement de formation à 2,146 147,000 jeunes et plus de XNUMX XNUMX arbres ont été plantés dans une réserve forestière.
Les jeunes âgés de 14 à 25 ans ont découvert les effets du changement climatique en Jamaïque : le Peer Learning Summit encouragera les discussions sur la manière de promouvoir l'égalité des sexes par le biais d'actions d'adaptation. (Photo : ACDI/VOCA)

MONTEGO BAY, 25 juillet 2022—Des experts et des représentants gouvernementaux de 10 pays d'Afrique subsaharienne (Botswana, République centrafricaine, Tchad, Côte d'Ivoire, Ghana, Sénégal et Zambie) et des Caraïbes (Belize, Jamaïque et Haïti ) se réunissent du 26 au 28 juillet à Montego Bay, en Jamaïque, pour partager des leçons et des expériences sur la promotion de l'égalité des sexes par l'adaptation au changement climatique.

Organisé conjointement par le NAP Global Network et le gouvernement de la Jamaïque, avec le financement d'Affaires mondiales Canada, ce Sommet d'apprentissage par les pairs vise à renforcer la Processus du plan national d'adaptation (PAN) dans ces pays en partageant les connaissances sur les approches sensibles au genre. Au-delà d'une sensibilité aux différences entre les sexes, un processus PNA sensible au genre cherche à promouvoir activement l'égalité des sexes tout au long de la planification de l'adaptation, de la mise en œuvre et des efforts pour suivre les progrès.

"Une perspective de genre est un élément extrêmement important de la planification de l'adaptation au changement climatique pour renforcer la résilience", UnaMay Gordon, directeur principal de la division du changement climatique du gouvernement jamaïcain. "La Jamaïque travaille activement depuis de nombreuses années pour intégrer les considérations de genre dans les politiques de développement et de climat, et nous sommes ravis d'accueillir ce sommet international pour partager nos expériences et apprendre de nos pairs."

Les pays participant au sommet réuniront des décideurs nationaux en matière de changement climatique et des experts en matière de genre pour travailler ensemble afin de :

  • Mieux comprendre comment l'adaptation au changement climatique et l'égalité des sexes peuvent être liées, en adoptant une approche intersectionnelle.
  • Discuter des opportunités et des défis liés à l'intégration des considérations de genre dans les processus PNA.
  • Identifier les prochaines étapes concrètes vers des processus PNA plus sensibles au genre dans leurs pays respectifs.

« Notre récent rapport de synthèse sur les processus PNA sensibles au genre démontre que les pays du Sud progressent dans l'application d'approches sensibles au genre à leur planification et à leurs actions nationales d'adaptation », a déclaré Angie Dazé, responsable de l'égalité des sexes au secrétariat du Réseau mondial du PNA. "Ces pays démontrant une ambition pour une action climatique sensible au genre bénéficieront particulièrement de l'échange de connaissances lors du sommet d'apprentissage par les pairs de la semaine prochaine."

Le Réseau mondial PNA a fourni un appui technique à 16 pays pour l'intégration du genre dans leurs processus PNA. Le Réseau a également publié un éventail de conseils et d'analyses sur les processus PNA sensibles au genre.

-30-

Pour questions des médias, s'il vous plaît contacter:

Catherine Burgé

Réseau mondial NAP

Institut international du développement durable

Courriel :   cburge@iisd.ca

À propos du réseau mondial NAP

Le Réseau mondial NAP a été créé en 2014 pour aider les pays en développement à faire avancer leurs processus PNA et à accélérer les efforts d'adaptation dans le monde. Pour y parvenir, le Réseau facilite l'apprentissage et l'échange entre pairs Sud-Sud, soutient l'action au niveau national sur la formulation et la mise en œuvre des PAN, et génère, synthétise et partage les connaissances. Les membres du réseau comprennent des participants individuels de plus de 155 pays impliqués dans l'élaboration et la mise en œuvre des plans nationaux d'adaptation. Le soutien financier du Réseau a été fourni par l'Autriche, le Canada, l'Allemagne, l'Irlande, le Royaume-Uni et les États-Unis. Le Secrétariat est hébergé par l'Institut international du développement durable (IISD). Pour plus d'informations, visitez www.napglobalnetwork.org.

À propos du processus du plan national d'adaptation

Le processus PNA est un processus stratégique qui permet aux pays d'identifier et de traiter leurs priorités à moyen et long terme pour s'adapter au changement climatique. Dirigé par les gouvernements nationaux, le processus PNA consiste à analyser le changement climatique actuel et futur et à évaluer la vulnérabilité à ses impacts. Cela fournit une base pour identifier et hiérarchiser les options d'adaptation, mettre en œuvre ces options et suivre les progrès et les résultats.

À ce jour, 129 pays en développement ont lancé un processus PNA et 38 ont soumis un document de Plan national d'adaptation à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).


COMMUNIQUE DE PRESSE | La Jamaïque accueille le Forum international sur l'adaptation aux changements climatiques qui répond aux questions de genre

MONTEGO BAY, 25 juillet 2022 – Des experts et des représentants gouvernementaux venant de 10 pays d'Afrique subsaharienne (Botswana, République centrafricaine, Tchad, Côte d'Ivoire, Ghana, Sénégal et Zambie) et des Caraïbes (Belize, Jamaïque et Haïti) se réunissent du 26 au 28 juillet à Montego Bay, en Jamaïque, pour partager des enseignements et des expériences sur la promotion de l'égalité des genres par le biais de l'adaptation aux changements climatiques.

Co-organisé par le Réseau mondial de PNA et le gouvernement de la Jamaïque, avec un financement d'Affaires mondiales Canada, ce Sommet d'apprentissage entre paires étau à les doux processus du Plan national d'adaptation (PNA) dans ces pays grâce à un partage de connaissances sur les approches qui répondent aux questions de genre. Outre une sensibilité aux différences de genre, un processus de PNA qui répond aux questions de genre cherche à promouvoir l'égalité des genres tout au long de la planification de l'adaptation, de la mise en œuvre et des efforts pour suivre les progrès .

« Une perspective de genre est un élément extrêmement important de la planification de l'adaptation aux changements climatiques dans le renforcement de la résilience », affirme UnaMay Gordon, directrice principale de la division du changement climatique au sein du gouvernement jamaïcain. « La Jamaïque travaille depuis de nombreuses années à l'intégration de considérations de genre dans les politiques de développement et de climat, et nous nous réjouissons d'accueillir ce sommet international pour partager nos expériences et apprendre de nos pairs ».

Les pays participants au sommet comprendront des décideurs nationaux en matière de changements climatiques et des experts sur les questions de genre qui travailleront de concert afin de :

  • Mieux comprendre le lien entre l'adaptation aux changements climatiques et l'égalité des genres, en suivant une approche intersectionnelle.
  • Discuter des opportunités et des défis liés à l'intégration des considérations de genre dans les processus de PNA.
  • Identifier les prochaines étapes concrètes vers des processus de PNA qui répondent mieux aux questions de genre dans leur pays respectif.

« Notre récente rapport de synthèse sur les processus PNA qui répond aux questions de genre démontrent que les pays de l'hémisphère sud réalisent des progrès dans l'application d'approches répondant au genre à leur planification et à leurs actions nationales d'adaptation », déclare Angie Dazé, responsable de l'égalité des genres au sein du Secrétariat du Réseau mondial de PNA. « Ces pays qui montrent l'ambition de mener une action climatique répondant aux questions de genre bénéficieront particulièrement de l'échange de connaissances lors du Sommet d'apprentissage entre paires de la semaine prochaine ».

Le Réseau mondial de PNA a apporté un soutien technique à 16 pays concernant l'intégration des questions de genre dans leurs processus de PNA. Le Réseau a également publié une série d'orientations et d'analyses sur les processus de PNA qui répondent aux questions de genre.

-30 -

Pour les demandes de renseignements des médias, veuillez contacter :

Catherine Burgé

Réseau mondial de PNA

Institut international du développement durable

E-mail:  cburge@iisd.ca

À propos du Réseau mondial de PNA

Le Réseau mondial de PNA a été créé en 2014 pour aider les pays en développement à faire progresser leurs processus de PNA et pour accélérer les efforts d'adaptation dans le monde. Pour y parvenir, le Réseau facilite l'apprentissage et l'échange entre pairs Sud-Sud, soutient l'action au niveau national sur la formulation et la mise en œuvre des PNA, et produit, synthétise et partage les connaissances. Les membres du Réseau comprennent des participants individuels de plus de 155 pays œuvrant à l'élaboration et à la mise en œuvre de Plans nationaux d'adaptation. Le soutien financier du Réseau a été fourni par l'Autriche, le Canada, l'Allemagne, l'Irlande, le Royaume-Uni et les États-Unis. Le Secrétariat est hébergé par l'Institut international du développement durable (IIDD). De plus amples informations sont disponibles à www.napglobalnetwork.org.

À propos du processus de Plan national d'adaptation

Le processus de PNA est un processus stratégique qui permet aux pays d'identifier leurs priorités d'adaptation aux changements climatiques à moyen et long terme et d'y répondre. Mené par les gouvernements nationaux, le processus de PNA consiste à analyser les changements climatiques actuels et futurs et à évaluer la vulnérabilité à leurs impacts. Il sert de base pour identifier et hiérarchiser les options d'adaptation, mettre en œuvre ces options et suivre les progrès et les résultats.

À ce jour, 129 pays en développement ont lancé un processus de PNA et 38 ont été soumis un document de Plan national d'adaptation à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).