Programme de sensibilisation d'Eswatini

Renforcer l'adaptation et les systèmes de savoirs traditionnels pour améliorer la résilience

Introduction

d'Eswatini Le rapport du Comité d'évaluation de la vulnérabilité (VAC) de 2018 a indiqué que de nombreux ménages ont été poussés à des niveaux plus élevés d'insécurité alimentaire en raison de chocs majeurs, notamment la sécheresse, des pluies irrégulières, des périodes de sécheresse prolongées, des revenus réduits, des prix alimentaires anormalement élevés, la perte (ou la réduction) un emploi pour un membre du ménage et des niveaux inhabituellement élevés de ravageurs et de maladies des cultures (Comité d'évaluation de la vulnérabilité du Royaume d'Eswatini, 2019). Les chocs liés aux conditions météorologiques (tels que la sécheresse, les pluies irrégulières et les périodes de sécheresse prolongées) représentaient 26 % de tous les chocs subis par les ménages (Government of Eswatini VAC, 2019). L'évaluation de la vulnérabilité a indiqué que les communautés d'Eswatini sont vulnérables aux effets du changement climatique, qui est encore exacerbé par le faible statut socio-économique de nombreux ménages.

À cet égard, le gouvernement d'Eswatini a reconnu la nécessité d'un engagement sur le changement climatique pour aider les communautés à renforcer leur capacité d'adaptation et à adopter davantage de mesures d'adaptation qui peuvent contribuer à améliorer leurs moyens de subsistance. Le ministère du Tourisme et des Affaires environnementales, avec le soutien du Réseau mondial des plans nationaux d'adaptation (PAN) hébergé par l'Institut international du développement durable, a mis en œuvre un programme de sensibilisation au changement climatique pour sensibiliser à l'adaptation et collecter des informations auprès des communautés locales et à la base. niveau national sur les connaissances traditionnelles et autochtones en matière d'adaptation. Le programme de sensibilisation a utilisé le processus PNA comme un moyen d'atteindre les communautés : il s'est appuyé sur des processus pour réviser la contribution déterminée au niveau national (NDC) et élaborer la communication initiale sur l'adaptation, qui ont tous deux été achevés en 2021 (Royaume d'Eswatini, 2021a, 2021b) .

Programme de sensibilisation à l'adaptation aux changements climatiques

Une équipe spéciale de neuf membres a été mise en place pour fournir un soutien et guider le programme de sensibilisation. Ces membres ont participé à plusieurs projets sur le changement climatique et l'adaptation, et ils ont joué un rôle déterminant dans l'élaboration de la CDN du pays. Les membres de l'équipe de travail sont des experts dans les cinq secteurs prioritaires dans la CDN pour l'action d'adaptation : l'eau, les écosystèmes, la biodiversité, la santé, les infrastructures et l'agriculture.

Membres de l'équipe de travail.

Membres de l'équipe de travail.

Sensibilisation du public

Des ateliers de sensibilisation du public ont été organisés par les membres de l'équipe de travail dans chacune des quatre régions administratives d'Eswatini : la région de Hhohho, comprenant 25.3 % de la population du pays, la région de Shiselweni (15 %), la région de Manzini (39.4 %), et la Région de Lubombo (20.3 %) (Banque mondiale, 2019). Les ateliers se sont concentrés sur la sensibilisation au changement climatique et à ses impacts, et sur la manière dont les communautés peuvent promouvoir des actions d'adaptation au climat alignées sur les objectifs du pays en matière de développement durable, d'éradication de la pauvreté et de capacité d'adaptation renforcée.

Les régions administratives d'Eswatini avec l'emplacement des communautés de proximité indiquées par des zones sombres.

Les régions administratives d'Eswatini avec l'emplacement des communautés de proximité indiquées par des zones sombres.

Le Dr Samkele Tfwala écoute attentivement les soumissions de la communauté lors de la réunion consultative dans la région de Shiselweni.

Le Dr Samkele Tfwala écoute attentivement les soumissions de la communauté lors de la réunion consultative dans la région de Shiselweni.

Mme Cebile Dlamini a souligné un point lors de la réunion consultative dans la région de Shiselweni.

Mme Cebile Dlamini a souligné un point lors de la réunion consultative dans la région de Shiselweni.

Le Dr Wisdom Dlamini fait une présentation sur le changement climatique et les risques pour la communauté Shewula.

Le Dr Wisdom Dlamini fait une présentation sur le changement climatique et les risques pour la communauté Shewula.

Présentation de M. Sipho Matsebula sur le changement climatique, les écosystèmes et la biodiversité à la communauté kaKhoza.

Présentation de M. Sipho Matsebula sur le changement climatique, les écosystèmes et la biodiversité à la communauté kaKhoza.

Mme Takhona Dlamini présente le changement climatique et le secteur de l'eau à la communauté KaKhoza.

Mme Takhona Dlamini présente le changement climatique et le secteur de l'eau à la communauté KaKhoza.

Mme Khetsiwe Khumalo prenant des notes lors de la réunion consultative entre l'équipe de travail et la communauté KaKhoza.

Mme Khetsiwe Khumalo prenant des notes lors de la réunion consultative entre l'équipe de travail et la communauté KaKhoza.

Minky Groenewald fait un point lors de la réunion consultative avec les communautés de la région de Hhohho

Minky Groenewald fait un point lors de la réunion consultative avec les communautés de la région de Hhohho

Présentation du Dr Gugu Sibandze sur le changement climatique, la santé et les connaissances traditionnelles lors de la consultation de la région de Hhohho.

Présentation du Dr Gugu Sibandze sur le changement climatique, la santé et les connaissances traditionnelles lors de la consultation de la région de Hhohho.

Le Dr Sizwe Mabaso s'adressant aux parties prenantes lors de la réunion consultative dans la région de Hhohho.

Le Dr Sizwe Mabaso s'adressant aux parties prenantes lors de la réunion consultative dans la région de Hhohho.

Article 1 sur 9

Le Dr Samkele Tfwala écoute attentivement les soumissions de la communauté lors de la réunion consultative dans la région de Shiselweni.

Le Dr Samkele Tfwala écoute attentivement les soumissions de la communauté lors de la réunion consultative dans la région de Shiselweni.

Mme Cebile Dlamini a souligné un point lors de la réunion consultative dans la région de Shiselweni.

Mme Cebile Dlamini a souligné un point lors de la réunion consultative dans la région de Shiselweni.

Le Dr Wisdom Dlamini fait une présentation sur le changement climatique et les risques pour la communauté Shewula.

Le Dr Wisdom Dlamini fait une présentation sur le changement climatique et les risques pour la communauté Shewula.

Présentation de M. Sipho Matsebula sur le changement climatique, les écosystèmes et la biodiversité à la communauté kaKhoza.

Présentation de M. Sipho Matsebula sur le changement climatique, les écosystèmes et la biodiversité à la communauté kaKhoza.

Mme Takhona Dlamini présente le changement climatique et le secteur de l'eau à la communauté KaKhoza.

Mme Takhona Dlamini présente le changement climatique et le secteur de l'eau à la communauté KaKhoza.

Mme Khetsiwe Khumalo prenant des notes lors de la réunion consultative entre l'équipe de travail et la communauté KaKhoza.

Mme Khetsiwe Khumalo prenant des notes lors de la réunion consultative entre l'équipe de travail et la communauté KaKhoza.

Minky Groenewald fait un point lors de la réunion consultative avec les communautés de la région de Hhohho

Minky Groenewald fait un point lors de la réunion consultative avec les communautés de la région de Hhohho

Présentation du Dr Gugu Sibandze sur le changement climatique, la santé et les connaissances traditionnelles lors de la consultation de la région de Hhohho.

Présentation du Dr Gugu Sibandze sur le changement climatique, la santé et les connaissances traditionnelles lors de la consultation de la région de Hhohho.

Le Dr Sizwe Mabaso s'adressant aux parties prenantes lors de la réunion consultative dans la région de Hhohho.

Le Dr Sizwe Mabaso s'adressant aux parties prenantes lors de la réunion consultative dans la région de Hhohho.

Cartographie et engagement des parties prenantes 

Afin d'assurer une représentation et une participation égales au programme de sensibilisation, des critères ont été proposés pour guider la sélection des participants. Cinq personnes ont été sélectionnées dans chacune des 10 communautés vulnérables des régions de Hhohho et de Shiselweni identifiées dans le rapport d'ACC. Les 50 participants de chaque région comprenaient cinq membres de la communauté de chacun des groupes suivants : Umsingisi wekutimilela (personne âgée); l'autorité traditionnelle (telle que Bandlancane, comité de développement communautaire); Inyanga (guérisseur traditionnel); Lutsango (femmes); et la jeunesse.

Parties prenantes lors de l'engagement communautaire dans la région de Hhohho.

Parties prenantes lors de l'engagement communautaire dans la région de Hhohho.

Membres de l'équipe de travail lors de l'engagement des parties prenantes dans la région de Shiselweni.

Membres de l'équipe de travail lors de l'engagement des parties prenantes dans la région de Shiselweni.

Membres de la communauté lors de l'engagement des parties prenantes dans la région de Hhohho.

Membres de la communauté lors de l'engagement des parties prenantes dans la région de Hhohho.

L'équipe de travail avec les membres de la communauté lors de la réunion de consultation dans la région de Hhohho.

L'équipe de travail avec les membres de la communauté lors de la réunion de consultation dans la région de Hhohho.

Collection de connaissances traditionnelles et autochtones 

Les habitants d'Eswatini ont toujours utilisé les connaissances traditionnelles dans le cadre de leur vie quotidienne dans des secteurs tels que l'agriculture et la santé, et les ateliers organisés dans les régions de Hhohho et de Shiselweni ont fourni l'occasion de documenter et de collecter des informations sur les connaissances traditionnelles et autochtones liées au changement climatique utilisées par communautés locales. Reconnaissant l'importance de préserver les connaissances traditionnelles et autochtones et leur importance culturelle dans le pays, les séances de sensibilisation ont permis de recueillir des informations sur les systèmes de connaissances traditionnelles sur l'adaptation, tels que les systèmes traditionnels d'alerte précoce utilisés par les communautés.

Études de cas 

Pour comprendre les impacts du changement climatique sur les pauvres des zones urbaines et rurales d'Eswatini, deux mini-études de cas ont été menées dans le cadre du programme de sensibilisation. L'une a été menée dans une communauté périurbaine de la région de Manzini, tandis que l'autre a été menée dans la communauté rurale de Shewula dans la région de Lubombo.

Étude de cas 1

Communauté KaKhoza (périurbaine), région de Manzini

Les stratégies de réduction de la pauvreté et les programmes d'adaptation sont souvent concentrés dans les zones rurales et ont tendance à négliger les zones périurbaines en raison de leur proximité avec les pôles économiques. Cependant, la littérature indique des incidences élevées de pauvreté et d'insécurité alimentaire parmi les ménages dans les zones urbaines et périurbaines (voir, par exemple, Aboulnaga et al., 2019, et Kumar, 2021). En tant que tel, KaKhoza (Mhobodleni), qui est l'un des plus grands établissements informels de la région de Manzini, a été identifié comme une région appropriée pour une étude de cas examinant les impacts climatiques sur la classe périurbaine.

KaKhoza (Mhobodleni) se caractérise par des logements autochtones de qualité inférieure ; accès limité aux routes; eau, assainissement et hygiène limités ; infrastructure inférieure; et la surpopulation. La communauté n'a reçu aucune intervention d'adaptation en raison de sa situation dans une zone périurbaine, même si les résidents sont très sensibles à la pauvreté urbaine et aux effets du changement climatique.

Une source d'eau à KaKhoza.

Une source d'eau à KaKhoza.

Déchets déversés sur le bord de la route à KaKhoza.

Déchets déversés sur le bord de la route à KaKhoza.

Déchets déversés à côté d'une autoroute.

Déchets déversés à côté d'une autoroute.

Toiture soutenue par des blocs de béton à KaKhoza.

Toiture soutenue par des blocs de béton à KaKhoza.

Clôture temporaire en tôles ondulées.

Clôture temporaire en tôles ondulées.

Déchets déversés dans un petit ruisseau.

Déchets déversés dans un petit ruisseau.

Construction de routes à travers une zone humide.

Construction de routes à travers une zone humide.

Ménage dirigé par un enfant.

Ménage dirigé par un enfant.

À l'intérieur d'un ménage dirigé par une veuve vivant avec sept enfants.

À l'intérieur d'un ménage dirigé par une veuve vivant avec sept enfants.

La communauté exprime ses sentiments en écrivant sur un ponceau : « S'il vous plaît, arrêtez de creuser dans notre région ».

La communauté exprime ses sentiments en écrivant sur un ponceau : « S'il vous plaît, arrêtez de creuser dans notre région ».

Article 1 sur 10

Une source d'eau à KaKhoza.

Une source d'eau à KaKhoza.

Déchets déversés sur le bord de la route à KaKhoza.

Déchets déversés sur le bord de la route à KaKhoza.