COP26 Catalyseur de l’Assemblée de l’action climatique sur l’adaptation à la Semaine africaine du climat 2021 des Nations Unies

HEURE DE L'ÉVÈNEMENT

5:00-7:00 (GMT+3) Kampala, Ouganda 
2:00-4:00 (GMT+0) Monrovia, Libéria
4:00-6:00 (GMT+2) Johannesburg, Afrique du Sud
5:00-7:00 (GMT+3) Beyrouth, Liban 
3:00-5:00 (GMT+1) Londres, Royaume-Uni (BST)

Inscrivez-vous ici

Dans son rôle de nouveau Présidence de la COP26, le Royaume-Uni s'est engagé à mieux comprendre les défis de renforcement des capacités auxquels sont confrontés les pays en développement, en particulier les plus vulnérables à l'impact climatique, et à offrir des opportunités de partager les expériences positives et les leçons apprises en Afrique et au Moyen-Orient.

Cette session poursuivra une série de dialogues sur les catalyseurs de la COP26 pour l'action climatique conçus pour entendre les points de vue des pays sur les opportunités et les défis, ainsi que pour renforcer les capacités et la compréhension des acteurs des pays en développement, associés à la préparation d'une communication sur l'adaptation (ADCOM) au CCNUCC.

Le ADCOM a été établi par l'article 7 de l'Accord de Paris en tant qu'instrument de notification flexible et piloté par les pays. Il peut servir à plusieurs fins, notamment pour accroître la visibilité et le profil de l'adaptation et l'équilibrer avec l'atténuation ; renforcer l'action d'adaptation et le soutien aux pays en développement; contribuer au premier Bilan mondial des progrès vers les objectifs de l'Accord de Paris ; et d'améliorer l'apprentissage et la compréhension des besoins et des actions d'adaptation.

Bien que volontaire, l'élaboration d'un ADCOM en 2021 est une opportunité stratégique pour les pays de distiller, de synthétiser et de rendre compte des progrès en matière d'adaptation, ainsi que d'articuler leurs besoins et priorités futurs.

Alors que de nombreux pays préparent leur premier ADCOM, cette session sera l'occasion d'un apprentissage et d'un échange entre pairs Sud-Sud pour comparer les approches et partager des questions communes entre les gouvernements d'Afrique et du Moyen-Orient. Il explorera également la manière dont les pays tirent parti des processus de planification de l'adaptation existants (y compris par le biais des plans nationaux d'adaptation, des contributions déterminées au niveau national et des communications nationales) pour réduire les charges liées aux rapports et proposer des approches nationales bien coordonnées de l'adaptation.

 

Pour en savoir plus sur les ADCOM, consultez notre nouveau Foire aux Questions .